Loading...

Comment reconnaître une perruche malade ?

Comment reconnaître une perruche malade ?

Quelles sont les maladies des perruches ? Comment savoir si sa perruche est malade ? Que faire si ma perruche perd ses plumes ? Dans la nature, les oiseaux ne montrent que rarement des signes de faiblesse, de maladie, c’est pourquoi il est assez difficile d’identifier si une perruche est malade ou non. Un oiseau malade est plus vulnérable aux différents prédateurs et laisser paraître des symptômes d’une quelconque maladie peut suffire à l’exclure du groupe à l’état sauvage. C’est pourquoi, il peut sembler qu’un oiseau meurt subitement, alors qu’en fait de légers signaux indiquant un problème de santé auraient pu être détectés par son propriétaire. Voici quelques conseils pour reconnaître si une perruche est malade et pour s’informer sur les maladies les plus fréquentes chez cet oiseau.

Symptômes d'une perruche malade

Il existe des symptômes et signes de malade chez la perruche. Identifier des symptômes précis permet de déceler le plus tôt possible un début de maladie chez la perruche. Pour cela, il est important de bien connaitre son oiseau, d’en prendre soin au quotidien, pour différencier les comportements et les signaux normaux, suspects et potentiellement dangereux afin de consulter dès que possible un spécialiste aviaire. En effet, il peut être très difficile de diagnostiquer quelles sont les maladies des perruches et leurs symptômes.

Le comportement de la perruche

La maladie chez la perruche peut être identifiée par un comportement différent notamment pour ce qui est de son activité. Une perruche malade est moins active, dort plus, est apathique, garde souvent les yeux fermés, est repliée sur elle-même. De plus, la perruche en mauvaise santé peut apparaître abattue et ne fait plus attention à son environnement. Elle ne démontre plus de signe de curiosité, et perd peu à peu l’appétit. Elle démontre également un comportement de plus en plus solitaire même envers son compagnon. L’état d’une perruche malade pouvant se dégrader très vite, il est impératif de remarquer ces signes de maladie en étudiant chaque jour le comportement et l’attitude de la perruche pour éviter l’irréparable. Dès qu’un changement dans son habitude alimentaire, son relationnel avec son propriétaire et, ou, les autres oiseaux, sont détectés, consulter un spécialiste des oiseaux ou des nouveaux animaux de compagnie est très fortement conseillé.

Les signaux physiques d'une perruche malade

En plus des signaux d’ordre comportementaux, les signes avant-coureurs d’une maladie chez la perruche peuvent être physiques. Pour cela, on identifie principalement des changements à ces niveaux-là:

  • Plumage
  • Respiration
  • Port anormal (tête et pattes)
  • Fientes
  • État physique (amaigrissement)

Au niveau de l’apparence de l’oiseau, les changements peuvent être notifiés au niveau du plumage, avec, par exemple, une mue importante et constante, des plumes cassées ou un plumage relativement terne. De même un oiseau amaigri, peut laisser transparaître un problème de santé, également identifiable par une perte d’appétit significative. Un problème dans le port de l’oiseau, tête penché, port sur deux pattes au lieu d’une seule, est également un comportement à surveiller. Des troubles respiratoires peuvent aussi être détectés. Une respiration bruyante, trop légère, ou silencieuse mais douloureuse pour l’animal peut être facteur d’une maladie telle que l’hépatite ou être due à un choc comme un traumatisme crânien. Enfin, reconnaître un oiseau malade passe également par l’analyse des fientes, qui sont révélatrices de désordre de santé. En effet, en les examinant chaque jour, il est possible de détecter de possibles infections, déséquilibre alimentaire, problèmes de reins ou de foie par exemple. Pour cela, on cherchera une diminution anormale du nombre de fientes, un changement de couleur, une présence de sang, une augmentation de l’urine et d’eau dans les selles.

Les principales maladies des perruches

De nombreuses maladies touchent les perruches comme l'acariose ou la gale du bec. Il peut aussi s’agir d’intoxication alimentaire, de carence en vitamines, de maladies infectieuses ou respiratoires par exemple. Selon les espèces de perruche, certaines maladies de cet oiseau de compagnie peuvent être fréquentes. Par exemple les maladies communes d'une perruche ondulée ou Kakariki. Voici trois maladies communes chez la perruche.

La mycose chez les perruches

La mycose est une infection due à un champignon et est qualifiée d'infection fongicide. Elle contamine souvent l’oiseau lorsque son état de santé est faible, lors d’un traitement médicamenteux ou de problème de nutrition par exemple. La mycose fait partie des principales maladies et troubles affectant les oiseaux. Les symptômes liés à la mycose sont principalement des difficultés respiratoires, des quintes de toux, râles et sifflements. De plus, on peut observer des problèmes d’ouverture et de fermeture du bec chez les oiseaux touchés. Si l’on constate ce type de symptômes, le diagnostic de la mycose se fait par prise de sang. Le traitement peut être ensuite administré par aérosol et sera accompagné d’un traitement antibiotique pour lutter contre les infections opportunistes liés à cette maladie infectieuse chez les perruches.

La salmonellose chez les perruches

La salmonellose est une maladie bactérienne pouvant également toucher les perruches que ce soit chroniquement ou de façon foudroyante. La salmonellose est due à une bactérie dont les symptômes sont des vomissements, des diarrhées, une perte de poids chez l’oiseau mais qui entraîne également des troubles du système nerveux comme des tremblements et des problèmes de coordination. Un examen bactériologique permet d’identifier la bactérie de la salmonellose. Une fois diagnostiquée, le traitement de cette maladie se fait à l’aide d’antibiotiques.

La gale chez les perruches

La gale chez la perruche est causée par des acariens qui creusent le bec et la cire de l’oiseau. Le véritable nom de cette maladie est l'acariose. Elle se traduit par des croûtes visibles sur le bec de la perruche de couleur beige-blanche et qui s’effritent peu à peu. Une sorte de champignon au bec d'une perruche ondulée par exemple. On peut identifier si la perruche est infectée, car celle-ci se gratte au niveau de ces lésions. Il est fréquent de voir une gale du bec chez la perruche ondulée.

En touchant le bec, cette maladie empêche l’oiseau de s’alimenter comme il le devrait et peut entraîner de graves troubles alimentaires. Pour traiter cette infection, l’application de pommade ou de goutte sur les zones touchées permet de tuer les parasites en une seule fois. Pour tout renseignement, notamment en cas de doute sur la maladie affectant l’oiseau, la consultation chez un vétérinaire aviaire reste la première étape à envisager. En effet, la gale de la perruche se soigne à l'aide de traitements anti-gale et solutions adaptés.

Si vous avez plusieurs oiseaux dans votre cage ou volière, il est recommandé d'isoler les perruches malades afin de ne pas contaminer les autres oiseaux. De plus, il faut désinfecter et nettoyer la cage et les équipements pour ne pas transmettre ces maladies aux autres perruches.


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Dinah
Ajouté 1 Juin 2015

Noter

Votre note :
Total : (3 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

gale perruche, maladie perruche, perruche malade, reconnaitre perruche malade

Vous aimerez aussi