Loading...

Les principales maladies des perruches et leurs symptômes

Les principales maladies des perruches et leurs symptômes

Connaître et savoir déceler les principales maladies des perruches domestiques est essentiel pour être en mesure d’agir rapidement dès les premiers signes. Bien souvent, quand on remarque les signes d’une maladie, cette dernière est déjà à un stade avancé et la vie de la perruche est déjà en péril. Mais surtout, une perruche malade peut rapidement contaminer ses congénères et c’est toute la communauté qui est en danger.

 

Quelles sont les principales maladies des perruches et perroquets ? Comment reconnaître une perruche malade ? Quels sont les symptômes d’une perruche malade ? Pour vous aider à prendre soin de la santé de vos perruches, voici un guide des principales maladies des perruches.

 

La psittacose ou chlamydiose chez la perruche

 

La psittacose, que l’on appelle aussi chlamydiose, est une maladie redoutable qui touche principalement les perruches, les perroquets et les pigeons et qui peut se transmettre à l’homme mais aussi à nos amis les chats. A l’origine de la psittacose se trouve une bactérie nommée Chlamydiophila psittaci dont le diagnostic est difficile en raison de symptômes variés. C’est par un test sanguin complété d’un prélèvement de plumes et d’un frottis (test PCR) que l’on peut déceler la maladie dont certains oiseaux en sont porteurs sains.

 

Les symptômes de la chamydiose chez la perruche :

 

  • Difficulté respiratoire
  • Diarrhée
  • Vomissement
  • Anorexie
  • Conjonctivite
  • Léthargie

 

Chez l’homme, la psittacose se manifeste après une période d’incubation de cinq à quatorze jours sous la forme d’une forte grippe dont seuls les antibiotiques font effet.

 

Pour soigner une perruche souffrant de la psittacose, on lui administre un traitement à base de tétracycline pendant un mois à 45 jours. Lorsque l’on diagnostique la maladie chez un oiseau, il faut impérativement faire tester les congénères et désinfecter toute la cage et les accessoires.

 

La maladie de Pacheco chez la perruche

 

La maladie de Pacheco est causée par un virus de l’herpès (PsHv), elle peut parfois causer la mort subite chez un oiseau atteint. Hautement contagieux, le virus se transmet par les sécrétions nasales et fécales mais aussi lorsqu’un oiseau entre en contact avec un environnement contaminé. Pour cette raison, lorsqu’on détecte le virus chez un oiseau il doit rapidement être isolé et toute la cage ainsi que les accessoires doivent être désinfectés avec de l’alcool ou de la javel.

 

Les symptômes de la maladie de Pacheco :

 

  • Diarrhée
  • Fientes jaunes
  • Léthargie
  • Perte d’appétit
  • Perte de l’équilibre

 

Le diagnostic de la maladie de Pacheco se fait par un test sanguin et/ou par un frottis dans le bec de l’oiseau (PCR). Malheureusement, il n’existe pas de traitement contre la maladie de Pacheco, si ce n’est l’administration d’acyclovir pour limiter la contamination aux autres oiseaux. La mort est généralement inévitable.

Reconnaître les symptômes des principales maladies des perruches

La maladie du bec et des plumes chez les perruches (PBFD)

 

La PBFD, plus communément appelée maladie du bec et des plumes, est un virus nommé Circovirus touchant les psittacidés et qui est également redoutable. Cette malade altère le plumage et le bec de l’oiseau. Les plumes poussent de manière anormale voire plus du tout et on peut remarquer la présence d’infections ou d’hémorragie. Son bec se fragilise ainsi que ses griffes, on observe également une pousse anormale. Globalement, la maladie provoque une baisse du système immunitaire et le rend vulnérable à de nombreuses infections.

 

Les symptômes de la maladie du bec et des plumes sont :

 

  • L’abattement
  • Diarrhée
  • Régurgitation
  • Difficulté respiratoire
  • Perte des plumes ou pousse anormale
  • Fragilisation du bec et des griffes
  • Hépatites

Le diagnostic de la maladie du bec et des plumes se fait rapidement dès les premiers signes anormaux sur le plumage de l’oiseau mais un dépistage peut se faire par test ADN (PCR). Aucun traitement n’existe contre la PBFD, il est possible d’agir sur les symptômes mais la mort reste inévitable.

 

Le polyomavirus chez la perruche

 

Le polyomavirus est une maladie qui s’observe essentiellement chez les jeunes perruches bien et qu’on appelle aussi maladie du sevrage. Elle cause la mort soudaine d’un oiseau avant qu’il ne soit sevré et est due à une infection du papovavirus. Cependant, tous les psittacidés de tout âge peuvent être infectés.

 

Les symptômes du polyomavirus sont :

 

  • Abattement
  • Anorexie
  • Diarrhée
  • PBFD
  • Hémorragie

 

L’acariose ou gale du bec chez les perruches

 

L’acariose se manifeste par une infection parasitaire causée par des acariens creusant des galeries dans le bec, la cire, les pattes ou encore le cloaque de la perruche. En l’absence de traitement contre la gale du bec, la perruche peut développer de graves infections capables de causer la chute de son bec et des zones affectées.

 

Les symptômes de la gale chez les perruches sont :

 

  • Démangeaisons et grattage
  • Croutes au niveau du bec, de la cire, des pattes ou du cloaque

 

Pour soigner sa perruche atteinte de la gale, le traitement consiste à administrer un produit à base d’ivermectine en application externe selon un dosage spécifique prescrit par le vétérinaire. Il est également possible d’utiliser un produit à base d’avermectine tel que le Stronghold pour chaton à raison d’une seule goutte au niveau de la nuque de la perruche. L’avis d’un vétérinaire reste fortement préconisé pour soigner la gale chez la perruche.


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Jessica
Ajouté 22 Juin

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

maladies chez les perruches, principales maladies des perruches, soigner les maladies chez les perruches, symptômes maladies perruches

Vous aimerez aussi