Loading...

Les maladies les plus courantes chez les serpents

Les maladies les plus courantes chez les serpents

Les serpents domestiques sont tout aussi sujets aux maladies que n’importe quel autre animal de compagnie. Chez les reptiles, les problèmes de santé sont généralement liés à la condition de vie en captivité. Plusieurs paramètres sont propices aux maladies, infections virales ou bactériennes et autres pathologies. C’est pourquoi des connaissances sont requises avant de s’engager dans l’adoption d’un serpent. Nous vous conseillons également d’être en contact avec un vétérinaire spécialisé dans les reptiles, il saura vous prodiguer les meilleurs conseils.

 

Être au courant des principales maladies qui touchent les serpents domestiques est important pour savoir les anticiper et les déceler. Quelles les maladies les plus courantes chez les serpents ? Voici une liste des problèmes de santé les plus fréquents chez le serpent.

 

Les parasites externes

 

On reconnait facilement les parasites externes car ils représentent des petits points noirs sur les écailles du serpent, sur le substrat et les éléments du décor du terrarium. La contamination de parasites externes peut se faire par une proie infestée introduite dans le terrarium, ou par une décontamination d’un serpent mal décontaminé suite à une mauvaise désinfection de son habitat.

Pour traiter les parasites externes chez le serpent, il faut d’abord se munir d’une lotion antiparasitaire adaptée aux NAC ou aux chatons que l’on va diluer dans de l’eau puis badigeonner le serpent du produit. En parallèle, on doit procéder au nettoyage complet du terrarium et des accessoires à l’aide d’une eau de javel ou de vinaigre blanc.

 

Les parasites internes

 

Les parasites internes chez le serpent peuvent causer les symptômes suivants : diarrhée, anorexie, constipation, sang dans les selles et présence de ver dans les excréments. Il est fréquent chez les reptiles en captivité de souffrir de parasites internes et il existe plusieurs espèces de vers pouvant affecter votre serpent.

L’administration d’un vermifuge est le traitement le plus fréquent mais cela peut varier selon le type de ver, des anthelminthiques ou des antibiotiques peuvent être nécessaires. L’analyse des selles du serpent par un vétérinaire pour déterminer le parasite est alors essentielle avant d’entamer un traitement. Le nettoyage profond du terrarium est préconisé pour éviter tous risques de sur-contamination.

 

Les abcès

 

Les problèmes dermatologiques sont fréquents chez les serpents, et les abcès sont ceux que l’on rencontre le plus. Ils se présentent sous la forme d’une petite bosse sous les écailles du reptile et à n’importe quel endroit de son corps. C’est une bactérie qui est à l’origine de la morsure et elle est transmise par une blessure ou une morsure d’une proie donnée vivante.

Une intervention chirurgicale est requise pour exciser l’abcès, ainsi qu’un traitement prescrit par le vétérinaire pour désinfecter la plaie.

reconnaître un serpent malade

 

Les problèmes de poids (anorexie ou obésité)

 

Le stress, un environnement pas adapté, des proies trop petites ou trop grosses, une alimentation avariée ou encore le manque d’espace sont autant de causes qui peuvent engendrer des problèmes de poids chez les serpents. C’est le refus de s’alimenter, voire l’anorexie, que l’on rencontre plus généralement puisque nombreux sont les facteurs pouvant conduire à ce comportement. Le stress causé par de mauvais paramètres ou des proies pas adaptées peuvent pousser le serpent à refuser de s’alimenter.

Pour y remédier, il faut tenter de comprendre pourquoi le serpent ne mange plus et modifier son environnement en conséquence. Cela peut également être le symptôme d’une infection parasitaire ou d’un autre problème de santé plus grave et un examen chez le vétérinaire pourra le confirmer, ou non.

 

Certains serpents sont peu actifs ou ont un métabolisme très lent et, pour ces raisons, sont sujets à l’obésité si on les alimente trop. Dans ce cas, mieux vaut réguler leur alimentation en espaçant les repas et en leur donnant des proies plus petites.

 

Les brûlures

 

Les sources de chaleur dans le terrarium peuvent causer des brûlures aux serpents trop gourmands en chaleur. C’est un problème qui touche de nombreux serpents et il est fréquent de rencontrer des brûlures graves. Pour les éviter, on conseille de placer la source de chaleur en dehors du terrarium ou d’en protéger l’accès si elle se trouve à l’intérieur.

 

La constipation

 

Si votre serpent semble avoir l’abdomen distendu et ne défèque plus depuis plusieurs jours, il peut être constipé. Cela peut être la conséquence d’une diète pas assez riche en fibre, d’une température trop chaude ou trop froide, de l’ingestion d’un corps étranger ou de parasites internes. Pour faciliter les selles, des bains d’eau tiède sont préconisés avec un massage au niveau de l’abdomen du serpent.

 

La diarrhée

 

La diarrhée chez le serpent (selles molles ou liquides) est généralement un symptôme du stress, d’une proie avariée, de mauvais paramètres de température, du stress ou de parasites internes. Le traitement va alors dépendre de la cause et il faut analyser tout ce qui peut être à l’origine de la diarrhée afin d’y remédier. Avant de tenter un traitement non adapté, on vous conseille alors de trouver la cause de la diarrhée : vérifiez l’état de vos proies, la température du terrarium, la présence de vers, etc., afin d’adapter le traitement en conséquence.

 

La rétention d’œuf

 

Chez les femelles serpents ovipares (qui pondent des œufs), la rétention d’œuf peut être un problème. Il s’agit d’une incapacité à pondre ses œufs et on recense deux causes : soit les œufs sont trop gros ou mal placés et la femelle est incapable de les faire sortir, soit le serpent n’est pas maintenu dans de bonnes conditions et le stress, une carence en calcium ou une malnutrition empêchent le travail.

Pour aider une femelle serpent à pondre, il faut la mettre dans des conditions optimales pour diminuer le stress, lui offrir un site de ponte adéquat et la supplémenter en calcium si nécessaire. Des manipulations sont possibles pour aider la femelle mais sont réservées à des propriétaires aguerris. Pour un amateur, une visite chez le vétérinaire est préconisée car ce dernier est apte à trouver une solution qui soit sans danger pour le reptile.

 

Les problèmes de mue

 

Il n’est pas rare qu’un serpent ait des difficultés à muer. Quand un serpent a du mal à se débarrasser de sa vieille peau, c’est généralement un manque d’humidité qui est en cause. Si la température ou le taux d’humidité sont trop bas, cela peut causer des problèmes lors de la mue. La peau reste accrochée au serpent et il faut intervenir pour l’aider à s’en débarrasser.

Pour cela, un bain d’eau tiède entre 25°C et 28°C aidera la vieille peau à se décoller en la rendant plus molle. Vous pouvez aussi utiliser une serviette humide dans lequel le serpent se frottera pour décoller sa peau.

 

 

 


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Dinah
Ajouté 26 Mars

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

parasites chez serpent, serpent malade, serpent malade symptômes, serpent problèmes mue, serpents maladies

Vous aimerez aussi