Loading...

Animal écrasé sur la route : les premiers gestes de secours

Animal écrasé sur la route : les premiers gestes de secours

Vous avez trouvé un animal écrasé sur la route ? Ou peut-être même l’avez-vous renversé ? La situation est grave, mais ne paniquez pas. N’oubliez jamais ceci : vos premiers gestes seront décisifs. Ils pourront lui sauver la vie, ou au contraire, aggraver son état. Face à un animal écrasé sur la route, voici donc les premiers gestes de secours que vous devez absolument adopter !

 

Etape 1 : Déplacez-le avec précaution !

 

La première chose à faire lorsque vous trouvez un animal écrasé sur la route, c’est de le dégager du lieu de l’accident et de l’emmener en urgence dans une clinique vétérinaire. Et tout ça, en respectant des règles strictes. Car s’il a subi des traumatismes, des gestes brusques pourraient provoquer une hémorragie interne et être fatal pour lui.

 

Comment déplacer un animal écrasé sur la route ?

Premièrement, utilisez une serviette ou un linge, ou ce que vous avez à votre disposition. Enveloppez tout doucement l’animal blessé dedans. Durant toute l’opération par conséquent, essayez de le ménager au maximum. Ne le changez pas de côté, n’essayez pas de le redresser. Bien au contraire, laissez-le comme il est. Veillez juste à ce que sa tête soit relevée pour éviter qu’il ne s’étouffe s’il vomit ou s’il saigne.

 

Où le placer ?

En attendant qu’un vétérinaire puisse l’examiner, et en attendant que vous puissiez le conduire dans un cabinet, placez-le dans un endroit où il sera en sécurité. De préférence, un endroit plat et où il ne sera pas souvent secoué. Vous pouvez donc le mettre sur un siège de la voiture, mais vous devez veiller à ce qu’il puisse s’y reposer sans trop bouger.

secourir un animal blessé sur la route

 

Etape 2 : Faites un premier examen clinique

 

Si vous avez été témoin de l’accident, ou si vous l’avez vous-même provoqué, vous ne pourrez pas quitter les lieux tout de suite pour l’emmener voir un vétérinaire. En attendant que les formalités soient effectuées (constat de la police, etc.), vous pouvez d’ores et déjà l’examiner et apporter des soins basiques à l’animal qui a été renversé. Et ce, en fonction de son état : est-il conscient ou inconscient ?

 

Que faire s’il est conscient ?

S’il est conscient, vérifiez qu’il n’est pas blessé ou qu’il ne saigne pas quelque part. En cas de blessure importante, vous devez agir vite. Si vous avez une trousse de secours, vous devez procéder vous-même au pansement. Vous devez commencer par nettoyer la plaie. Par la suite, il va falloir le bander ou mettre des compresses stériles dessus.

Si vous n’avez pas de trousses de secours, faites avec les moyens disponibles. Prenez un tissus, un vêtement, et appuyez fort sur la plaie. L’important est que vous arrêtiez rapidement les saignements.

 

Que faire s’il est inconscient ?

S’il est inconscient, la première chose à faire c’est de vérifier son pouls. Qu’il s’agisse d’un chat ou d’un chien, vous pouvez compter son rythme cardiaque au niveau de l’artère fémoral, sur la face interne de la cuisse. Si le cœur bat encore, vérifiez sa respiration. Si vous remarquez des difficultés respiratoires, l’état de l’animal est grave. Il faut qu’il soit pris en charge rapidement.

Si son cœur ne bat plus, vous devez pratiquer une RCP, c'est-à-dire une réanimation cardio-pulmonaire. Vous devez lui faire du « bouche-à-bouche » et procéder à un massage cardiaque.

 

Etape 3 : Emmenez-le voir un vétérinaire

 

Une fois vous être assuré que son état est plus ou moins stable, que vous avez arrêté le saignement et que l’animal est réanimé, emmenez-le le plus vite possible dans une clinique ou chez le vétérinaire le plus proche. Si cela n’est pas possible, bien avant que vous ne prodiguiez les premiers soins, appelez un vétérinaire. Ainsi, le temps qu’il rejoigne le lieu de l’accident, vous aurez déjà au moins fait le nécessaire pour sauver la vie de l’animal.

Quelques conseils pratiques

Il est très important que vous gardiez votre calme quelles que soient les circonstances. L’animal peut en effet ressentir l’énergie que vous dégagez. Si elle est négative, cela risque de le rendre également nerveux. Pensez aussi à vous protéger et à rester prudent. Car dans la douleur, le comportement de l’animal peut changer. Il peut devenir agressif. La prudence est donc de mise.


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter