Loading...

Chenilles processionnaires et nos animaux : 7 choses à savoir

Chenilles processionnaires et nos animaux : 7 choses à savoir

Tous les ans, la fin de l’hiver et durant tout le printemps, la France est confrontée au problème des chenilles processionnaires, ces insectes possédant des poils urticants qui secrètent une substance très toxique pour les hommes et les animaux

Très faciles à reconnaitre (elles se déplacent toujours en file indienne, en formant une sorte de « procession », ce qui a inspiré leur nom commun), leur aspect attire ceux qui devraient les craindre le plus : les enfants et les animaux. Malgré la diffusion des alertes, les maîtres d’animaux sont  encore malheureusement peu conscients du danger que ces chenilles représentent pour leurs petits compagnons.  Pourtant les conséquences du contact avec les chenilles processionnaires peuvent être très graves.

En ce début du mois de mars, les vétérinaires enregistrent de plus en plus de consultations pour les chiens et chats touchés par ces insectes très urticants, et cela dans plusieurs régions de la France.

Pour la sécurité de vos animaux, Anipassion vous rappelle quelquesinformations essentielles concernant les chenilles processionnaires.  Voici 7 choses que vous devez absolument savoir  pour ne pas mettre vos chiens et chats en danger. 

 

1. Les chenilles processionnaires représentent un très grand risque pour nos animaux, jusqu’à mettre en danger leur vie

 

Au contact avec les chenilles processionnaires nos chiens et chats s’exposent à la toxine libérée par les poils des insectes et risquent d’avoir des lésions sur tout le corps, mais surtout au niveau de la bouche et en particulier de la langue. Ces lésions vont des simples rougeurs aux fortes irritations, brûlures et réactions allergiques.

Les plus grands risques :

  • Perte de la vue
  • Insuffisance rénale
  • Nécrose de la langue (nécessitant parfois une euthanasie)
  • Choc allergique provoquant des troubles respiratoires (qui peuvent devenir mortels)

Retenez donc que le contact avec les chenilles processionnaires peut devenir un danger vital pour votre chien ou votre chat.  Soyez vigilants et surtout réagissez immédiatement.

 

2. Nos animaux ne sont pas conscients du danger, au contraire ils sont souvent attirés par les chenilles

 

Ne comptez pas sur l’instinct de vos petits compagnons : ils n’ont aucune aversion naturelle pour ces petites bêtes et ne sauront pas garder une distance. Certains chiens peuvent même essayer de jouer avec les chenilles processionnaires.

 

3. Le contact direct n’est pas obligatoire pour être exposé aux dangers causés par les chenilles processionnaires

 

En effet, les animaux peuvent être touchés par les toxines des chenilles du fait d’avoir mangé de l’herbe sur laquelle se trouvaient les chenilles ou d’avoir léché les surfaces contaminées. 

chenilles processionnaires

 

4. Reconnaitre chez vos animaux les symptômes d’infection par les poils urticants est décisif pour éviter des conséquences graves

 

Symptômes  qui doivent vous alerter :

  • Votre chien ou chat se met à baver de façon excessive  
  • Des démangeaisons ou des boutons rouges apparaissent subitement, voire des œdèmes
  • Vous observez une inflammation de la langue ou du museau
  • La langue se met à gonfler
  • Votre animal se gratte les yeux 

 

5. En cas d’envenimation par les chenilles, une consultation en urgence chez vétérinaire est la seule solution

 

La question la plus importante : que faire si votre animal est touché par une chenille processionnaire ?

La seule manière responsable de réagir face à cet incident est de contacter immédiatement le vétérinaire : sans un traitement approprié et suffisamment rapide votre animal court un danger mortel !

Certains vétérinaires conseillent d’effectuer avant la consultation les premiers gestes de secours, à savoir un rinçage abondant de la bouche de l’animal, pour diminuer la brûlure.

Attention, cette recommandation n’est pas partagée par tous les spécialistes. Il faut être très prudent puisqu’il y a un risque, avec le rinçage, que les poils soient ingurgités par votre animal.

 

6. Danger pour l’homme aussi !

 

N’oubliez pas que les chenilles processionnaires sont toxiques pour l’homme aussi. Pensez notamment aux enfants : comme les animaux, ils sont toujours attirés par ces bêtes qui se déplacent d’une façon amusante. Expliquez aux enfants qu’il ne faut jamais toucher une chenille processionnaire, car ses poils toxiques sont extrêmement venimeux et peuvent causer un passage à l’hôpital !   

Si votre animal a été touché par les chenilles, faites attention à ne pas être affecté à votre tour. Portez des gants lorsque vous nettoyez les zones infectées de votre compagnon, sinon lorsqu’il aura besoin de votre aide, vous serez embêté par vos propres réactions allergiques. 

 

7. Informer les autorités pour qu’une fumigation soit effectuée

 

Si vous avez rencontré des chenilles processionnaires, un bon réflexe citoyen est d’en informer les autorités de la ville ou, s’il s’agit d’une forêt ou d’un grand parc naturel, des gardes forestiers. Un traitement approprié évitera le risque d’intoxication d’autres animaux domestiques dans cet endroit. 

 

 

 


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Dinah
Ajouté 10 Mars 2017

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

chat chenilles, chenilles de pin, chenilles processionnaires, chenilles processionnaires animaux, chien chenilles, contact chenilles vétérinaire

Vous aimerez aussi