Loading...

Un rhinocéros noir meurt de faim et de fatigue dans un zoo français

Un rhinocéros noir meurt de faim et de fatigue dans un zoo français

Jacob, un rhinocéros noir de 28 ans, est mort le 31 décembre dernier au zoo de Pont-Scorff dans le Morbihan. La disparition de cet animal a bien entendu suscité une grande tristesse chez les visiteurs réguliers du zoo qui connaissaient bien le rhinocéros noir. Mais également une incompréhension de la part des associations et professionnels animaliers car cette espèce peut vivre jusqu'à 50 ans dans son milieu naturel.

La mort est intervenue 2 semaines après le rachat du zoo de Pont-Scorff (Morbihan) par REWILD, un regroupement de 7 ONG (dont Sea Shepherd). Il s'agit d'une association qui milite contre le maintien en captivité dans les zoos des espèces comme les rhinocéros. REWILD a notamment pris la décision de racheter ce zoo car plusieurs animaux étaient mal en point, dont Jacob.

Après le rachat du zoo, REWILD s'était fixé comme objectif de tout faire pour remettre Jacob sur pied malgré le constat pessimiste du vétérinaire habituel du zoo. Le sort en a décidé autrement, il était déjà trop tard pour Jacob.

Voici une photo de Jacob le 26 décembre dernier avec les trois présidentes de l'association (crédit photo Rewild) :

fin de vie jacob

 

Suite à ce décès, REWILD a donc décidé de pratiquer une autopsie afin de comprendre les raisons de la mort de Jakob au zoo de Pont-Scorff. Les conclusions ont été publiées la semaine dernières et ils sont sans appel : le rhinocéros âgé de 28 ans seulement est décédé car il souffrait de dénutrition, de stress et de lésions sévères. C'est bien la captivité et les conditions de vie inadaptées de Jacob au zoo de Pont Scorff qui l'ont tué.

 

RÉSULTATS DE L'AUTOPSIE PRATIQUÉE LE 2 JANVIER PAR LA CLINIQUE VETERINAIRE DES SEPT CHAPELLES.
L’autopsie a révélé la présence de lésions buccales sévères (tartre, gingivites et pointes dentaires acérées qui perforaient les joues) qui empêchaient Jacob de s’alimenter correctement. Cette usure anormale des dents ne peut être imputable qu’à son alimentation, pas assez abrasive par rapport à la végétation arbustive de savane.
L’autopsie conclut à une cachexie avancée (affaiblissement profond de l’organisme, perte de poids, fatigue, atrophie musculaire), liée à une dénutrition très importante, avec absence totale de réserve graisseuse. Présence de lésions buccales sévères qui devaient le faire souffrir et l’empêcher de s’alimenter correctement et de lésions d’infiltration noirâtres disséminées, symptomatiques des problèmes de métabolisation du fer déjà identifiés dans l’historique médical de Jacob. Une pathologie bien connue des vétérinaires en zoos pour être responsable de la mortalité d’un grand nombre de rhinocéros captifs.
Jacob est donc littéralement mort de faim et de fatigue, considéré comme un vieillard avant l’âge. Il aura vécu toute sa vie dans un climat inadapté à ses besoins, avec une nourriture inadaptée à ses besoins et dans un état de faiblesse et de souffrance directement induit par ses conditions de rhinocéros captif. Seule la mort l’aura libéré d’une vie qui n’aura été que l’ombre de ce qu’elle aurait dû être.

 

Voici la publication officielle de REWILD sur Facebook :

 

Il faut savoir que le rhinocéros noir est une espèce en danger critique d'extinction. Les enclos dans lesquels vivent ces animaux dans les zoos français ne sont pas adaptés aux habitudes de ces animaux dans la nature. Sans parler du climat : le rhinocéros noir est une espèce originaire d'Afrique qui est donc adapté au climat chaud et sec. Rien à voir avoir le climat du Morbihan ...

Depuis 20 ans, l'espérance de vie des rhinocéros a drastiquement chuté, mettant en avant l'environnement et les soins inadaptés que ces animaux reçoivent en captivité. En effet, plus de 56% des rhinocéros en captivité sont morts avant d'avoir atteint 20 ans (soit 97 animaux), 20% sont morts avant de fêter leur premier anniversaire (soit 34 animaux). Des chiffres accablants quand on sait que cette espèce a une espérance de vie de 50 ans dans son milieu naturel !

Pour information, REWILD a décidé de reprendre le zoo de Pont-Scorff dans le Morbihan afin de le transformer en un centre animalier de réhabilitation pour les animaux sauvages ainsi qu'en refuge pour tous les animaux qui sont saisis par la justice. Une cagnotte participative a été lancée dans le monde entier il y a quelques mois et a permis d'atteindre en 5 jours la somme nécessaire pour ce projet, à savoir 600.000€.

tarif des mutuelles animaux


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter