Loading...

Journée internationale pour les droits des animaux

Journée internationale pour les droits des animaux

Le 10 décembre marque une date clé, vous devez surement penser à la journée internationale des droits de l’Homme, mais sachez que c’est également la journée internationale pour les droits des animaux. Une date qui n’est pas due au hasard puisqu’elle a judicieusement été choisie pour dénoncer l’inégalité qui existe entre nos droits en tant qu’humains et ceux des animaux. Cette journée riche en manifestations et rassemblements de militants permet d’ouvrir un débat sur l’exploitation des animaux par l’homme et toutes les formes de cruautés qu’ils subissent.

À l’initiative de l’instauration de cette journée, l’association International Campaigns un collectif de militants pour les droits des animaux et à l’origine de nombreuses actions.

 

Pourquoi le droit aux animaux ?

 

Le caractère sensible des animaux n’est plus à prouver. Pourtant, ils demeurent considérés comme des ressources au service de l’Homme et non comme des êtres capables de ressentir des émotions et de la douleur physique comme psychologique. Les animaux sont exploités, maltraités, élevés pour être tués, utilisés comme divertissement dans des cirques ou pour la chasse.

Les associations pour le droit des animaux se battent quotidiennement pour tenter placer les animaux au même rang que l’Homme et leur permettre de jouir de la vie en toute plénitude, sans souffrance ni cruauté. Mais malgré de maigres avancées, il y a encore du chemin à parcourir pour obtenir une meilleure situation juridique pour les animaux.

10 décembre : journée internationale pour les droits des animaux

 

Que dit la loi ?

 

C’est en 1974 que la position des animaux est premièrement mentionnée dans l’article L214 du Code Rural pour les qualifier d’êtres sensibles : « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ». Le Code Civil a été réformé en 2015 et s’il déclare désormais que les animaux sont des « êtres vivants doués de sensibilité », ils ne disposent toujours pas d’une partie dédiée et sont toujours classés dans la catégorie juridique de « choses ». En d’autres termes, bien qu’on leur ait conféré un statutils demeurent toujours des objets au service de l’humain et non comme son égal.

« Les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité. Sous réserve des lois qui les protègent, les animaux sont soumis au régime des biens. » Article 515-15 du Code Civil.

 

L’animal reste encore sous l’emprise de l’Homme, lequel le considère comme son appartenance et non comme une entité à part entière. Il continue d’y avoir un fossé et une hiérarchie juridique entre les animaux dits « domestiques », les animaux élevés et exploités par l’Homme et les animaux sauvages. Il reste du chemin à faire pour mettre sur le même piédestal tous les animaux et leur conférer à tous des droits sans que cette justice ne soit basée sur l’utilité que l’Homme tire de l’animal.

 

Les avancées en matière de protection animale

 

Obtenir le bien-être de tous les animaux et faire cesser son exploitation, c’est le combat de nombreuses associations et des militants en faveur du droit animal.

Suite à des actions menées par les défenseurs des droits des animaux, de nombreux pays se sont mis à tour de rôle à interdire l’exploitation animale dans les cirques. Ainsi, on récence pas moins de 40 pays ayant soumis cette pratique à une législation stricte, dont 29 ayant totalement interdit la présence d’animaux dans les cirques : l’Autriche, la Belgique, la Bolivie, la Bulgarie, Chypre, le Costa Rica, la Croatie, le Danemark, l’Estonie, la Finlande, la Grèce, le Guatemala, la Hongrie, l’Inde, l’Irlande, Israël, l’Italie, la Lettonie, le Liban, Malte, le Mexique, les Pays-Bas, le Pérou, le Portugal, la Roumanie, Singapour, la Slovénie, et la Suède.

 

La récente affaire d’un tigre échappé d’un cirque et abattu dans les rues de Paris a fait jaser la population qui s’est indignée face à cet acte cruel et a soulevé la nécessité que la France adopte elle aussi une loi contre l’utilisation et l’esclavagisme d’animaux dans les cirques.

protection animal et actions en faveur du droit animal

 

Comment agir en faveur du droit animal ?

 

La journée internationale pour les droits des animaux est l’occasion d’agir à son échelle en faveur du droit animal par de nombreux moyens.

 

Refuser toutes formes d’exploitation en excluant de son mode de vie aliments, produits cosmétiques et ménagés, habillements et loisirs participants de façon directe ou indirecte à la cruauté animale en devenant vegan est un moyen de contribuer au changement de la condition animale en France et dans le monde. Ce mode de vie implique une égalité entre tous les animaux, que ce soit nos chiens et chats de compagnie mais également les bovins d’élevage et les animaux à l’état sauvage.

Soutenir les associations est un moyen leur permettant d’avoir la possibilité de continuer leurs actions et leurs combats. Nombreuses sont les associations reconnues qui agissent en faveur des droits et du bien-être des animaux. La WWF est une association mondialement reconnue pour ses actions en faveur des espèces sauvages en danger. En France, les fondations 30 Millions d’Amis ou encore Brigitte Bardot sont très actives dans la mobilisation en faveur des animaux. L’association Code Animal œuvre depuis plus de 10 ans en faveur du droit animal en intervenant directement auprès du Gouvernement français sur différentes de captivité animale : les zoos, les delphinariums, les cirques et les animaux domestiques. Mais également One Voice qui défend l’éthique animale dans le monde entier.

 

Vous pouvez bien évidemment soutenir le collectif à l’origine de cette journée, International Campaigns, qui propose sur le site dédie à cette date de nombreuses ressources pour militer.


Commentaires

8 Décembre 2017
Le 10 ces mon anniversaire
8 Décembre 2017
10/12 Dimanche
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Jessica
Ajouté 8 Décembre 2017

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

article l214, droit des animaux, journée internationale pour les droits des animaux, quels sont les droits des animaux

Vous aimerez aussi