Loading...

La Journée du bénévolat, « Le bonheur de voir le résultat » : Témoignages des bénévoles

La Journée du bénévolat, « Le bonheur de voir le résultat » : Témoignages des bénévoles

Chaque année, le 5 décembre le monde entier célèbre la Journée du Bénévolat. Pour cette occasion, Anipassion a posé 5 simples questions à quelques personnes qui tiennent beaucoup à leur activité bénévole autour des animaux.  Découvrez leurs témoignages touchants, engagées et toujours pleins de passion.

 

1.       Quelles sont vos sources de motivation dans votre activité bénévole ?

 

Pour faire du bénévolat il faut avant tout être passionné. La passion est donc notre première source de motivation. L'élément aussi important est de se dire que l'on contribue à notre manière et à notre échelle à améliorer une situation. Dans la protection animale on a très vite la vision du bien-fait qu'apporte notre travail ( amélioration de l'état de l'animal, reconnaissance de l'animal,...). C'est loin d'être facile au quotidien mais les animaux nous le rendent bien !

Le Fonds Saint Bernard

 

J’ai connu les associations de protection animale quand j’ai adopté mes premiers chats, il y a quelques années. C’est par ce biais que j’ai commencé à m’intéresser à leur travail, et, de fil en aiguille, à m’impliquer davantage dans la cause. On se rend vite compte que le travail est énorme et que les volontaires manquent, alors j’essaye d’ajouter ma petite pierre à l’édifice.

Rosa, association Mille et Un Regards

 

C'est tout d'abord sauver des animaux et contribuer à leur offrir une vie meilleure. Mais c'est aussi un travail d'équipe en bonne entente et amitié, sur la même longueur d'onde !

Marie, association La Tanière des félins

 

La seule motivation c'est de me dire que je vais pouvoir aider ces animaux à avoir une deuxième chance et d’être aimé par une famille.

Chloé, refuge Les Grandes Oreilles

 

Lutter contre la misère animale ici en Guadeloupe et sauver des chiens et chats, amener les gens à découvrir un autre aspect de l'animal domestique, aider les gens à stériliser, quitter l'île avec leurs compagnons....

Virginie, Karukera Animaux Solidarité

 

Je suis une citoyenne engagée et j'initie des actions personnellement sans faire partie nécessairement d'une association.

Hélène, auteur du livre « Histoires vraies : Enzo le lapin »

 

2.       Quelles valeurs et quelles qualités sont, selon vous, les plus importantes  pour le travail volontaire lié aux animaux ?

 

La passion est l'élément le plus important pour faire ce travail. Il faut également avoir les nerfs solides car on est très vite confronté à la misère animale et humaine (avec le syndrome de Noé). Il faut également aimer le contact humain car l'un des points les plus importants dans la protection animale c'est la sensibilisation auprès du grand public. On aura beau faire des sauvetages, si derrière on ne prend pas le temps d'expliquer pourquoi c'est important de stériliser, de sécuriser son environnement ou par exemple de choisir une bonne alimentation, on ne règle pas le problème de fond. Être bénévole dans la protection animale implique donc un contact avec l'humain (qui demande parfois de s'armer de beaucoup de patience et d'ouverture d'esprit)

Le Fonds Saint Bernard

 

Il faut être prêt à y consacrer du temps et des moyens sans pour autant en retirer quelque chose de concret en retour. Savoir travailler en équipe aussi, et gérer les relations humaines autour des animaux qui ne sont pas toujours évidentes (il faut parfois se cramponner pour garder foi en l’humanité !) Et parfois, accepter qu’on ne peut pas tout faire et qu’on ne peut pas sauver tout le monde.

Rosa, association Mille et Un Regards

 

Rester centrer sur l'animal, sur ses besoins. Être intransigeant sur la qualité des adoptants et des familles d'accueil.

Marie, association La Tanière des félins

 

Il est important d’être à l’écoute des autres, d’être motivé ainsi que d’être toujours positif.

Chloé, refuge Les Grandes Oreilles

 

La compassion, l'humilité, l'amour.

Virginie, Karukera Animaux Solidarité

 

L'empathie, l'écoute, la patience, la douceur et la curiosité.

Hélène, auteur du livre « Histoires vraies : Enzo le lapin »

 

3.       Pouvez-vous citer quelques résultats de votre travail ou de celui de votre association qui vous tiennent à cœur ?

 

Je suis personnellement FA (famille d'accueil) dans une asso en plus de m'occuper du Fonds Saint Bernard. Pour tout bénévole. Chaque nouvelle prise en charge qui se termine par une adoption est une victoire et une grande satisfaction. Pour le Fonds Saint Bernard notre mission est de venir en aide quotidiennement aux associations (don de croquette, aide juridique, aide en communication,...). Nous sommes actuellement en train de finaliser la création d'une assurance spécialement faite pour les assos (assurance des FA, des point de nourrissages,...). C'est un gros projet qui nous tient à cœur et qui permettra à beaucoup d'associations de mieux se protéger face aux individus qui détruisent régulièrement des lieux dédiés aux animaux.

Le Fonds Saint Bernard

 

Cette année, mon association a sorti 117 chats de la rue (ou de fourrière, ou d’abandons…) et 93 ont été adoptés. À notre petite échelle, c’est un beau résultat !

Rosa, association Mille et Un Regards

 

Chaque chat adopté qui coule des jours heureux chez ses humains est pour nous une source de joie et de motivation à nulle autre pareille. Recevoir un petit mail avec des photos du loulou dans sa famille, où les gens nous remercient de tout le bonheur qu'ils partagent avec celui qui était autrefois un laissé pour compte, ça n'a pas de prix !

Marie, association La Tanière des félins

 

Nous avons pu trouver de formidables familles pour 230 lapins et rongeurs en 4 ans.

Chloé, refuge Les Grandes Oreilles

 

Le résultat, quand on les voit heureux en familles...

Virginie, Karukera Animaux Solidarité

Karukera Animaux Solidarité, chien adopté

Mounia (ex Loubia) adoptée dans une famille, avec des copains à 4 pattes !

 

J'ai écrit un livre "Histoires vraies : Enzo le lapin". J'ai financé intégralement le projet pour un coût conséquent, j'assure personnellement la communication et la promotion, et mon époux réalise des dédicaces de l'ouvrage. Les fonds sont destinés à aider les associations qui savent travailler dans un esprit de mutualisation et non de compétition.

Hélène, auteur du livre « Histoires vraies : Enzo le lapin »

 

4.       Vous donnez de votre temps et de votre énergie pour aider les animaux. Qu’est-ce que ce travail vous apporte en retour ?

 

Mise à part la satisfaction de voir des animaux épanouis dans leur nouvelle vie, nous n'attendons rien en retour !

Le Fonds Saint Bernard

 

La satisfaction de savoir qu’on fait quelque chose, même si c’est peu. J’adore mes chats et j’aimerais que tous leurs congénères puissent avoir un destin heureux. Il y a également une très bonne ambiance au sein de l’association, ce qui à mon sens est très important pour motiver les troupes.

Rosa, association Mille et Un Regards

 

Les savoir heureux, enfin choyés et à l'abri des dangers c'est cela qui nous donne la force de continuer. Faire leur bonheur c'est une grande satisfaction !

Marie, association La Tanière des félins

 

Ce travail apporte du bonheur, les animaux se rendent compte de l'attention que vous leur apportez et ils vous le rendent.

Chloé, refuge Les Grandes Oreilles

 

Le bonheur de voir le résultat, une consolation par rapport à tout ce qu'on voit

Virginie, Karukera Animaux Solidarité

 

La satisfaction de défendre une cause juste en éduquant la jeunesse au respect animal. Être un acteur du changement social en travaillant sur la prévention de manière globale. Connaitre des personnes aussi impliquées que je le suis et qui m'aident dans mon action.

Hélène, auteur du livre « Histoires vraies : Enzo le lapin »

 

5.       Pouvez-vous partager avec nous un souvenir (une image ou une histoire…etc.), en rapport avec votre bénévolat, qui vous est cher ?

 

Il y a eu récemment une belle chaîne de solidarité entre les associations du Rhône suite à un message que nous avons relayé. Une famille vivait avec plus de 30 chats dont Misery, une minette qui avait chuté de la fenêtre petite et n'ayant eu aucun soin suite à cet accident. Quand elle a été prise en charge, elle ne se déplaçait qu'avec ses pattes avant et elle avait des escarres sur l'arrière train. Misery est encore en soin actuellement mais elle s'est métamorphosée ! Plus d'escarres et l'une de ses pattes arrière a une chance de guérison. Sans solidarité entre Assos cette minette n'aurait pas eu énormément de chance de survie. C'est ce que nous aimons le plus chez le Fonds Saint Bernard. La solidarité n'est pas toujours évidente entre asso pourtant il n'y a que comme ça que des sauvetages comme celui de Misery sont possibles.

Le Fonds Saint Bernard, Misery avant et après

Misery sauvée grâce à la solidarité entre les associations

Misery chat sauvé

Misery est actuellement prise en charge par l'association EACPV ou je suis également FA

 

Le Fonds Saint Bernard vient également de finaliser un partenariat avec la marque Almo qui va prochainement nous envoyer de quoi nourrir pendant 1 mois l'ensemble des chiens et chats présent à l'adoption sur notre plateforme ! Ça va être une énorme opération pour acheminer les croquettes chez toutes les associations présentes sur notre plateforme mais nous sommes fières de pouvoir aider concrètement toutes les associations de France et leur permettre de se focaliser sur l'essentiel : sauver des animaux.

Le Fonds Saint Bernard

 

Chaque fois que nous recevons, sur le groupe Facebook que nous avons ouvert à cet effet, des nouvelles des chats adoptés, et que nous voyons qu’il sont heureux, ça fait toujours chaud au cœur (encore davantage les chats qui sont passés chez moi en famille d’accueil, qui gardent toujours une place spéciale dans mon cœur). Ou encore, de voir les progrès des chats qui sont arrivés malades ou apeurés et qui peu à peu, apprennent à apprécier la vie avec les humains.

Rosa, association Mille et Un Regards

association Mille et Un Regards

 

Sourde, trouvée dans la rue où sa "propriétaire" l'avait mise sans se soucier des dangers encore plus importants pour elle, Chabelle revient de loin.
Plusieurs soins dentaires, une nourriture particulièrement nutritive et quelques mois en famille d'accueil où elle a pu reprendre des forces, lui ont permis par la suite d'être adoptée par de supers humains. Autrefois jetée à la rue, rebaptisée Nouchat, elle coule désormais des jours heureux entre les copies à corriger de son humaine et l'inspiration qu'elle apporte à son humain qui est compositeur.

Marie, association La Tanière des félins

La Tanière des félins, Chabelle adoptée

La Tanière des félins, histoire du chat adopté

 

Il y a 4 ans une personne venait de trouver un lapereau dans la rue et me l'a apporté au refuge. A ce moment-là je n'avais encore jamais nourri un lapin au biberon. Ce fut ma première expérience de "maman lapin" et depuis ce petit lapin fait partie de la famille, il était hors de question de le faire adopter par une autre famille que la mienne.
C'est un travail très difficile de tenir à un refuge à 18 ans mais sans ce travail ni celui des bénévoles ces 230 lapins et rongeurs n'auraient pas eu de deuxième chance.
Je considère les bénévoles du refuge comme des personnes de ma famille, ils sont toujours là pour m'aider à m'occuper de ces petites boules de poils.  

Chloé, refuge Les Grandes Oreilles

refuge Les Grandes Oreilles, témoignage

association Les Grandes Oreilles, sauvetage rongeurs

 

Il faudrait écrire un livre, ou faire un film!! Trop de choses en tête, c'est toujours la même chose, quand on aboutit à un bon placement, ça nous remplit de bonheur!

Virginie, Karukera Animaux Solidarité

 

Pour préparer la couverture de mon livre "Histoires vraies : ENZO le lapin" publié chez edilivre.com j'ai sollicité Enzo mon lapin pour qu’il fasse des photos, il est très intelligent et à joué le jeu, il a vraiment posé et le résultat est qu'il a l'air d'un premier de la classe sur la couverture du livre. Ce fut un moment de tendre complicité entre nous.

Hélène, auteur du livre « Histoires vraies : Enzo le lapin »

livre Histoires vrais : Enzo le lapin

Enzo le lapin pose pour le livre

 

Qui sommes-nous ?

 

Le Fonds St Bernard


Le Fonds Saint Bernard est un fonds de dotation, un organisme à but non lucratif, dont l’objet est de venir en aide et de promouvoir les associations de protection animale locales France entière.
Site web

 

Mille et un regard


Association de protection des animaux basée en Ile-de-France. Elle mène ses actions là où les animaux en ont besoin afin de pouvoir leur offrir une seconde chance. Permet l'adoption de chats et recrute des familles d'accueil.
Site web

 

Refuge Les Grandes Oreilles


Les grandes oreilles, c'est aussi et avant tout un refuge. Changement de situation familiale, départ à l'étranger, évolution du mode de vie... nombreuses sont les raisons hélas qui peuvent conduire une famille à se séparer d'un animal de compagnie. Refuge/Pension pour lapins, cochons d'inde, chinchillas et hamsters.

Site web

 

Karukera Animaux Solidarité

L’association Karukera Animaux Solidarité est une association de protection animale loi 1901, située en Guadeloupe. Elle porte assistance aux chiens et chats en situation de détresse, de maltraitance, d’abandon, afin de réduire le nombre d’euthanasies, ou simplement leur éviter une mort lente et douloureuse dans les rues de Guadeloupe.

Site web

 

La Tanière des Félins


La mission de l’association est de venir en aide à un maximum de chats en souffrance (errant, maltraitance, abandon...) avec pour but de trouver à chacun des humains aimants et responsables. L’association fonctionne uniquement avec des familles d'accueil.
Sensibiliser les gens à la stérilisation de nos amis les chats, afin de limiter la surpopulation de petits

Site web

 

Hélène Tall Fages, l'auteur

Hélène Tall Fages est l'auteur du livre "Histoires vraies : Enzo le lapin" publié chez Edilivre.com. C'est une série d' histoires relatant la vie quotidienne d'un petit lapin  qui avait été abandonné dans l'espace public en banlieue Parisienne. L'auteur reverse ses droits d'auteur aux associations qui auront participé à la diffusion de l'histoire de ce petit lapin qui représente parfaitement ses congénères.

Site web

 


Commentaires

6 Décembre
j'ai trouvé ces témoignages tés touchant. C'est exactement ce que je décrivais, cette passion, ce don de soi, cette générosité. Ils n'attendent rien, ne demandent rien. Ils le font pour soulager la misère et la souffrance des animaux, bravo à eux, et merci pour euxj'ai trouvé ces témoignages tés touchant. C'est exactement ce que je décrivais, cette passion, ce don de soi, cette générosité. Ils n'attendent rien, ne demandent rien. Ils le font pour soulager la mi...Voir plus
Vous devez vous connecter pour commenter