Loading...

Prendre un nouveau chien lorsque votre compagnon est âgé

Prendre un nouveau chien lorsque votre compagnon est âgé

Article écrit pour Anipassion par Rimiquen

 

C’est une question délicate, que nous préférons éviter, personne ne veut prendre conscience que son compagnon arrive au crépuscule de sa vie. Pour l’avoir vécu à plusieurs reprises c’est un moment pénible, il faut savoir l’affronter pour mieux le surmonter. La première question à se poser est de savoir si vous voulez reprendre un autre animal. Si, la réponse est positive, vous serez alors devant deux options.

          Premièrement, attendre que votre compagnon vous quitte avant d’envisager d’en reprendre un. Certaines personnes ont besoin de faire leur deuil tranquillement pour laisser le temps alléger leur peine. Je l’ai déjà fait. Nous avons donc à deux reprises laissé le temps passer. D’autres préfèrent attendre pour ne pas peiner un chien âgé, ou par crainte de sa réaction.

          Deuxièmement, vous pouvez penser à reprendre un chiot avant qu’il ne vous quitte. La perte crée un vide abyssal, toutes leurs petites manies nous hantent. Leurs endroits favoris dans la maison, le pot de yaourt à la fin du repas, qu’il léchait, le bruit de leurs pattes sur le carrelage. On a partagé plusieurs années, c’est avant tout  une histoire d’amour et d’amitié, un chapitre important de votre vie, on ne cherche pas à « remplacer », je n’aime pas ce terme. On ouvre simplement plus grand son cœur pour accueillir un nouvel ami. Si vous avez des enfants jeunes c’est souvent leur première confrontation à la mort. Croyez-moi, surmonter votre propre chagrin c’est dur, mais voir dans le regard de vos enfants leur peine c’est atroce.

          Nous avons toujours discuté en famille pour décider à l’unanimité. Prendre un animal c’est accueillir un nouveau membre, la question est d’importance. Il m’est déjà arrivé de chercher désespérément un chaton, car bien sûr cela tombe toujours au mauvais moment,  à la mauvaise saison, on aurait cru que tous les chatons de la région avaient disparu. Tout ça pour alléger la peine des enfants.

Cette fois-ci avec Poupy, mon berger allemand, je voulais agir différemment, prendre le temps de choisir un chiot, faire un passage de relais en douceur. C’est lui qui en refusant un matin de descendre de son fauteuil pour partir en promenade m’a fait comprendre que le temps était venu. Le fait d’avoir un nouveau compagnon n’allègera en rien votre peine,  mais, vous aurez un ami de plus pour vous aider à surmonter l’inéluctable.

Poupy et Jenny: prendre un nouveau chien

         En fait il n’y a pas de solution parfaite. Dans la vie comme avec les enfants on ajuste en permanence pour agir au mieux. Donc vous voyez, cette question mérite réflexion, c’est un choix personnel, chaque cas est différent. J’espère juste que mon témoignage vous aidera à y penser sereinement.

         Poupy va fêter ses 13 ans, Jenny lui a redonné du tonus, il ressort dans le jardin. Quant à Jenny c’est une très belle histoire drôle et pétillante à son image, elle m’a permis d’accumuler des tas de souvenirs avec Poupy. Je ne me poserai pas la question est-ce qu’ils se seraient bien entendus ? Qu’est-ce que Poupy en aurait pensé ?  J’ai la réponse et pour moi c’’est important.

 

A propos de l’auteur de cet article

 

L’envie d’écrire à toujours été là, mais c’est pour venir en aide à l’association de mon amie Nicole que j’ai eu le courage d’envoyer mon conte « La nouvelle vie de Wendy » à une maison d’édition.

Il y a trop d’abandons, cela se banalise. Les chats errants dont nous nous occupons n’ont rien de sauvages, ils sont habitués à l’humain. En écrivant ce conte je souhaite faire prendre conscience que ces pauvres bêtes ont des sentiments. Elles souffrent.

Avec mon mari nous avons recueilli 11 animaux : 3 chiens et 8 chats dont 8 issus de la rue. De plus nous nourrissons 19 chats errants sur le site où travaille mon mari.

La passion des animaux je l’ai toujours eue. Mais j’ai une dette énorme envers eux. Cody notre premier chien recueilli à la SPA a sauvé mon fils Quentin de la noyade dans notre piscine. Sans lui je perdais ce que j’ai de plus précieux : mes enfants. Cette pauvre bête, une personne l’avait jugée sans intérêt et l’avait attachée dans une rivière asséchée avec une autre chienne de la même portée dont devinez quoi ? Elle se prénommait Wendy.

Cette pauvre bête abandonnée a sauvé la vie d’un enfant. Elle avait plus de cœur que beaucoup d’humains. Alors vous comprenez maintenant d’où me vient la passion des animaux. Je n’aurai pas assez d’une vie pour rembourser ma dette.

« La nouvelle vie de Wendy » va sortir prochainement aux éditions EDILIVRE, elle raconte l’histoire vraie d’une petite chatte qui a été abandonnée et qui va lutter pour vivre et trouver sa famille. Je vais également mettre en parallèle un conte sur YouTube toujours sur le thème des abandons pour vous faire découvrir mon style.

Rimiquen


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter