Loading...

Les corridas remises en question aux Baléares

Les corridas remises en question aux Baléares

L’une des plus grandes causes de la défense animale vient de faire un nouveau grand pas : si les corridas ne sont pas encore interdites, elles sont en tout cas repensées pour respecter le bien-être des taureaux et éviter les combats ensanglantés. Ainsi, aux îles Baléares, les corridas restent autorisées mais sont sous l’emprise d’une nouvelle loi, passée le 26 Juillet 2017, interdisant la mise à mort des taureaux lors des tauromachies. Une belle victoire pour les défenseurs d’animaux.

 

Les corridas, inscrites dans les meurs des espagnoles, font partie du « patrimoine culturel immatériel » de l’Espagne. Une bonne raison pour les traditionalistes de défendre ce sport et la pratique de violence sur les taureaux. En effet, 40.000 taureaux sont tués en Europe dans les Corridas, ce sport étant le deuxième « spectacle de masse », après le football.

 

Heureusement, la nouvelle loi impose des restrictions aux toréros telles que :

  • Un combat ne peut durer plus de 10 minutes.
  • 3 combats par toréros maximum.
  • « Aucun instrument pointu susceptible de produire des blessures et/ou la mort du taureau » n’est autorisé.
  • Les toréros ne pourront être munis que d’une cape.
  • L’âge minimum pour assister aux corridas est remonté à 18 ans.
  • Les taureaux devront être soumis à des contrôles antidopage avant et après le spectacle afin de s’assurer que les bêtes n’ont pas été droguées.

 

defense des animaux

Les corridas connaissent déjà une baisse de popularité depuis 2012, diminuant indéniablement dans le pays. En effet, 475 corridas étaient organisées en 2012 alors que seulement 386 ont été faites en 2016 d’après le ministère de la culture, contre les « fêtes populaires » traditionnelles et locales qui n’ont cessé d’augmenter.

 

En 1991, les îles Canaries ont interdit la pratique des corridas sur leur archipel. Un exemple que les îles Baléares semblent prêtes à suivre. En effet, Miquel Jerez, le porte-parole du Parti Populaire (parti de droite espagnol), accuse la constitution de vouloir « interdire » de part ces lois qui les dénature, les corridas en « déformant ses caractéristiques essentielles afin de rendre le spectacle méconnaissable ».

 

Une belle victoire qui a été applaudie par la Humane Society International, défendant toujours avec grande volonté les animaux et la façon dont ils sont traités. C’est d’après l’ONG américaine, un « victoire très satisfaisante » grâce à l’assemblée qui a « assuré, de manière créative, que la torture de taureaux pour le divertissement public soit renvoyée dans les annales de l'histoire aux îles Baléares ».


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Jessica
Ajouté 2 Août

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

actu, animaux, corridas, défense des animaux, insolite, loi, mise à mort des taureaux, taureaux

Vous aimerez aussi