Loading...

Une Albertvilloise lègue 300 000 euros … aux chats errants de sa ville

Une Albertvilloise lègue 300 000 euros … aux chats errants de sa ville

Originaire de la ville d’Albertville, Eugénie Bernier fait partie de ces personnes qui aiment tellement les animaux qu’elles sont prêtes à tous les sacrifices pour leur plus grand bonheur.

Décédée en janvier dernier, Eugénie Bernier a choisi d’inscrire les chats errants de la municipalité sur son testament. Elle a légué tout son patrimoine personnel, soit 300 000 euros, à la commune d’Albertville.

Toutefois, elle a imposé une condition particulière quant à l’utilisation de cette somme d'argent : elle a choisi «d' affecter ce legs à l’entretien et au bien-être des chats, soit directement, soit par soutien aux associations de défense et protection des chats, et notamment l’association Chat Libre ». L’association Chat Libre est composée de bénévoles qui ont pour mission d’identifier les animaux, de les stériliser afin d’éviter leur prolifération et de les nourrir quotidiennement. Leur but est de protéger les félins errants sur leur lieu de vie.

Source photo : aequoanimo.com

 

Le maire de la ville, Martine Berthet, a annoncé lors d'un conseil municipal prendre cette affaire très au sérieux. Actuellement en pourparlers avec la SPA de Chambéry et l'association Chat Libre, le conseil municipal est en pleine réflexion quant à l'utilisation de cette somme.

De nombreux projets pourraient être mis en place prochainement afin d'apporter plus de bien-être à tous les chats albertvillois.

 

Par ailleurs, en cette période de fêtes, les refuges et associations de France défendant la cause et le bien-être des animaux ont toujours besoin d'un petit coup de pouce pour offrir un peu de confort et de chaleur aux animaux errants. Toutes ses institutions bénévoles ont besoin de moyens pour continuer à assurer leur mission au quotidien.

 

Votre générosité est donc la bienvenue, peu importe que votre don soit minime ou conséquent : nourriture, dons financiers, jouets, couvertures, votre temps.


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter