Loading...

La douleur chez l'animal

La douleur chez l'animal

Article écrit par Sasha Goldman, intervenante en comportement canin et équin

Est-ce que l’on prend toujours la douleur de nos animaux au sérieux ? Nos animaux domestiques éprouvent-ils une souffrance psychologique ?  Les animaux peuvent-ils nous communiquer leur douleur ?

 

Le mois de septembre ayant été retenu par l’International Veterinary Academy of Pain Management (IVAPM) comme le «Mois de sensibilisation à la douleur animale», il nous a semblé intéressant, avec l’équipe d’Anipassion, de prendre un petit moment pour réfléchir à la douleur chez l’animal.

 

Avant toute chose, il est extrêmement important pour moi de vous rappeler que je ne suis ni vétérinaire ni une professionnelle de la santé animale. Ici, je vais donner mon avis en tant que professionnelle du comportement animal mais aussi et surtout, en tant que propriétaire de mes chiens et de mon cheval. Vivant quotidiennement avec ces animaux mais également au travers de ma profession, la douleur et la souffrance animale me sont familières, mais il s’agit là d’un axe de réflexion.

 

 

Douleur physique

 

Dans mon esprit, lorsque l’on parle de douleur, ce mot évoque en moi la souffrance physique, le fait d’avoir mal dans son corps.

Si j’ai le sentiment que la souffrance physique aurait tendance à être de moins en moins sous-estimée chez l’humain, il me semble, au travers des rencontres que je peux faire, que la douleur physique de l’animal n’est pas toujours prise au sérieux. J’ai notamment vu des chiens dans des états graves car leur propriétaire avait tout simplement tardé à les emmener chez le vétérinaire.

Pourquoi attendre ? Pourquoi minimiser la douleur lorsqu’elle est exprimée par un animal ? Peut-être cela a-t-il à voir avec le fait que notre chien ne l’exprime pas de la même manière… en effet, nous aurons tous remarqué que nos animaux ne viennent pas nous chercher en nous disant « hey, dis, je me sens patraque aujourd’hui… ».

Et pourtant, ils nous communiquent bien souvent leur douleur, simplement un peu différemment de notre mode de fonctionnement. Un chien qui ne mange pas, un cheval qui ne veut pas se lever, un chat qui ne fait pas beaucoup sa toilette… Autant de signes qui devraient au moins nous alerter et nous motiver à demander un avis professionnel. Au mieux, vous vous déplacerez pour une broutille, au pire, vous éviterez à votre animal de se retrouver dans une situation critique pour sa santé et, potentiellement, sa survie !

 

douleur chez l'animal

 

J’aimerai aussi que nous réfléchissions à la façon dont l’humain gère aujourd’hui sa douleur physique.

Face à cela, nous sommes de plus en plus ouverts quant aux techniques qui vont nous amener à soulager cette douleur physique et l’on hésite plus à se soigner (peut-être même trop ?), notamment à l’aide de ce que l’on appelle aujourd’hui « les médecines parallèles ».

Quelle application à notre réflexion autour de la douleur physique de l’animal ?

Et bien tout simplement que ces médecines ne nous sont pas exclusivement réservées ! Attention, l’avis d’un vétérinaire est toujours important et ne doit jamais être écarté. Mais il est également bon de savoir que nous pouvons aider nos animaux d’autres manières. Ostéopathie, acupuncture, reiki, homéopathie, phytothérapie… Tout cela n’est plus l’apanage de l’Homme !

 

 

Personnellement, que ce soit dans mon métier ou dans ma vie de propriétaire d’animaux, je m’attache à toujours avoir une vision globale de l’animal. Son régime alimentaire, la façon dont il vit et dont il est « soigné » sont tout aussi importants que la façon dont il a été éduqué, car ce sont des éléments qui participent à son bien-être général et donc à l’évitement de la douleur dont il est question ici.

 

comprendre la douleur chez l'animal

 

Douleur psychologique

 

Voilà peut-être le cœur du sujet lorsque l’on parle de comportement animal puisque la douleur psychologique est bel et bien existante chez d’autres espèces que la nôtre.

Si les états émotionnels tels que la dépression ou la résignation acquise restent rares chez les animaux (mais néanmoins présents !), il faut garder en tête qu’ils existent et peuvent tout à fait se manifester chez nos espèces domestiques.

Sans aller jusque dans ces extrêmes, on sait aujourd’hui que l’utilisation d’outils et de méthodes coercitives en éducation canine, par exemple, peut engendrer du stress chronique, de l’agressivité de la part de l’animal et une anxiété généralisée pouvant elles-mêmes mener à des troubles de la santé. Autant de facteurs qui traduisent une souffrance, une douleur psychologique chez l’animal.

Et le pire dans tout cela ? Ils ne choisissent pas de vivre avec nous, encore moins de ne plus vivre avec nous. Lorsqu’un humain est abusé ou maltraité, que ce soit dans son corps ou son esprit, il dispose de son libre arbitre et peut fuir. Qu’en est-il chez le chien ou le cheval ?

Lorsque vous vous déplacez dans certains clubs canins ou centres équestres et que vous apercevez des chiens au regard fuyant, la queue entre les pattes ou bien des chevaux qui tiquent dans leur boxe, ils n’ont pas l’air de souffrir dans leur chair mais, pourtant, ils souffrent. Encore une fois, ils ne le manifestent tout simplement pas comme nous…

 

douleur psychologique chez l'animal

 

C’est là que va intervenir le travail d’un professionnel du comportement animal. Quel que soit l’animal avec lequel vous vivez, il existe aujourd’hui une personne qualifiée pour pouvoir vous aider à mieux le comprendre et à mieux cohabiter avec lui.

Les éducateurs canins et/ou comportementalistes peuvent vous accompagner avec votre chien ou votre chat mais aussi avec votre cheval et même vos NAC !

Il n’est pas toujours évident de prendre le recul nécessaire à la visualisation des comportements de nos animaux et un œil extérieur peut vous permettre de mettre le doigt sur des choses qui vous échappaient, de mieux interpréter les attitudes de vos animaux et, ainsi, de mieux communiquer avec eux afin de retrouver un équilibre et une harmonie pour chacun.

Bien entendu, il vous faut prendre le temps de sélectionner cette personne et de vous assurer de ses méthodes de travail. Si l’on vous parle de domination, d’outils coercitifs ou d’intimidation, passez tout simplement votre chemin. Sans avoir besoin de juger l’autre, il est important de savoir ce que l’on veut pour notre animal et cela ne passe jamais par la violence, quelle qu’elle soit.

 

Auteur de l'article :
Sasha Goldman
Education et Comportement Canin
Pension Familiale
Activités et Vacances Canines

06 70 46 44 62
contact@dogfaculty.com
www.dogfaculty.com


Commentaires

26 Septembre 2016
Merci pour cet article, je vais le conseiller à pas mal de monde car moi ça m'a pas mal ouvert les yeux sur tout ce que peuvent subir les animaux sans qu'on s'en rende réellement compte !
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Dinah
Ajouté 26 Septembre 2016

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

animaux douleur, animaux souffrance, chat douleur, chat qui souffre, cheval douleur, cheval qui souffre, chien douleur, chien qui souffre, douleur chez l'animal, mon chat a mal, mon chien a mal

Vous aimerez aussi