Loading...

Nourrir son lapin : les aliments interdits

Nourrir son lapin : les aliments interdits

Les besoins nutritionnels d’un lapin domestique sont identiques à ceux d’un lapin dans la nature. Cet animal herbivore se nourrit essentiellement de végétaux comme les plantes, les herbes, les feuilles et de quelques fleurs et bourgeons. Sa digestion étant très sensible, un dérèglement de son alimentation peut provoquer de graves troubles digestifs, voire des complications mortelles.

Comment nourrir son lapin ? Quels sont les aliments qu’on doit lui interdire ? Que peut-on lui donner ? Découvrez comment nourrir correctement votre animal domestique préféré.

 

Nourrir le lapin : quels sont les légumes strictement interdits pour les lapins ?

 

Bien que votre lapin semble apprécier les friandises que vous lui offrez, cela ne veut pas dire que ce soit approprié à sa santé. Il n’est pas capable de savoir ce qui est bon ou mauvais pour lui. Il appartient donc à son maître de sélectionner le contenu de son menu, pour être sûr que ce que mange votre lapin ne menace pas sa santé.

 

Les féculents

Vous aurez à proscrire de son alimentation certains légumes comme :

  • Les pommes de terre qui sont hautement toxiques pour lui, car elles contiennent un alcaloïde appelé solanine. La richesse en amidon de ce féculent peut également provoquer des troubles digestifs assez graves chez le lapin.
  • Les patates douces contiennent également de la solanine et de fortes quantités de sucre. Évitez d’en donner à votre lapin.

 

Les bulbes

  • L’ail est à éviter, car il peut causer de sévères troubles gastriques, bien qu’il ait été utilisé il y a quelques années et en petites quantités pour éliminer les vers intestinaux du lapin.
  • L’oignon est toxique pour votre animal, car il entraîne la perte des globules rouges. À long terme, il provoquera non seulement des troubles digestifs, mais également une anémie se traduisant par une faiblesse et des vertiges chez lui.

 

Les légumes racines

  • Le navet est très indigeste pour les lapins, bien qu’il soit fade à notre palais. Par contre, ses fanes seront une récompense qu’il adorera.
  • Le poireau produit des effets identiques à ceux de l’oignon. De plus, il aura des gaz intestinaux qu’il ne pourra pas expulser.

 

Les autres légumes

  • Les champignons sont vraiment toxiques pour ce petit animal. À long terme, votre lapin pourra souffrir de tumeurs. Donc à éviter absolument;
  • La rhubarbe, les petits pois ainsi que le panais contiennent beaucoup trop de sucre et sont susceptibles de provoquer de nombreux problèmes (intestinaux, rénaux et cérébraux).
  • Les fèves sont non seulement indigestes pour lui, mais peuvent induire des problèmes rénaux en raison de leur forte teneur en sucre.

nourrir son lapin, quels aliments ?

 

Les légumes autorisés, mais avec grande précaution

 

Quelques légumes peuvent être consommés, mais avec modération. Vous pouvez lui en donner 1 à 2 fois par semaine au grand maximum et en petites quantités. Il s’agit :

  • De l’aubergine qui peut induire en grande quantité des problèmes digestifs, notamment de la diarrhée ou une constipation. Mais ce légume peut également produire de l’anorexie, de l’abattement, etc. 
  • Du chou qui est riche en calcium. Il est donc à consommer avec prudence, surtout pour les lapins souffrant de problèmes urinaires. Il doit être consommé frais, car le chou défraîchi est indigeste pour le lapin ;
  • Des poivrons jaunes, rouges, verts qui sont de délicieuses friandises pour le lapin. Ces légumes sont une excellente source de vitamines, de minéraux et d’antioxydants. Ils sont à consommer avec modération, car une surcharge de vitamines peut être aussi néfaste qu’une carence ;
  • De l’artichaut qui contient de nombreux probiotiques. Vous ne donnerez que les feuilles de la partie extérieure. Les feuilles intérieures, les poils et le fond sont mauvais pour le lapin.

nourriture pour lapins

 

Nourrir son lapin : les fruits à ne pas lui donner 

 

Les fruits sont en général à bannir de son alimentation. Ils peuvent représenter un danger réel pour la santé du lapin. C’est le cas notamment des fruits ci-dessous :

  • La banane, qui est riche sur le plan nutritionnel (notamment en vitamine B1), mais également riche en sucre difficile à digérer ; 
  • La figue, qui est riche en sucre, donc elle est nocive pour lui ;
  • L’abricot, la nèfle, la pêche et la prune qui contiennent de la vitamine A, des fibres, mais qui renferment également du cyanure dans le noyau. La consommation de cyanure est souvent la cause de tumeurs et de maladies intestinales chez cet animal. Leurs pépins doivent donc être enlevés si vous décidez quand même de lui offrir ces fruits.
  • , qui contient du persin, un composé nocif pour sa santé. En outre, ce fruit est riche en matières grasses ;
  • Le chérimolier, qui est non seulement riche en sucre, mais également riche en matières grasses, donc à proscrire de son alimentation.

 

Autres nourritures interdites ou dangereuses pour le lapin

 

Vous avez tendance à vouloir gâter votre lapin ? Sachez certains aliments sont absolument à proscrire de son alimentation. 

 

Les aliments riches en glucide

Une nourriture riche en glucides provoque une indigestion chez le lapin. En effet, la consommation en excès de ces produits induit une fermentation dans son estomac, voire une détérioration de son système intestinal. Vous aurez alors à éviter ces quelques aliments pour sa nourriture : le pain, le riz, les noix, les biscuits, les haricots, les céréales sucrées, les gâteaux, le maïs et l’avoine.

 

Les produits laitiers

Ils sont bénéfiques pour notre santé, mais sont toxiques pour lui. Les produits laitiers comme le yaourt, le fromage et autres dérivés ne doivent absolument pas faire partie de son alimentation.

 

L’intoxication alimentaire chez le lapin

 

Si votre boule de poils a ingéré un des aliments à proscrire de son alimentation, vous devez surveiller son comportement. S’il présente les symptômes cités ci-dessous, cela signifie qu’il souffre d’une intoxication alimentaire :

  • Votre lapin n’a pas mangé depuis au moins 12 heures ;
  • Il a des contractions musculaires, des mouvements anormaux ;
  • Il a des convulsions ;
  • Il souffre d’une perte d’équilibre ;
  • Il se montre léthargique et est incapable de bouger ;
  • Il y a absence de selles ou d’urines depuis au moins 12 heures ;
  • Ses selles sont inhabituelles : elles sont trop liquides (diarrhée) ou contiennent du mucus ou sont de couleur anormale ;
  • Il présente une croissance excessive des dents.

Vous devez l’emmener immédiatement chez votre vétérinaire, car il pourrait s’agir d’une urgence vitale.


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Dinah
Ajouté 24 Août

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

lapin aliment interdits, lapin aliments dangereux, lapin aliments toxiques, lapin légumes interdits, nourrir son lapin

Vous aimerez aussi

Découvrez l'âge de votre chien en son équivalent âge humain avec cet outil gratuit