Loading...

La cohabitation des cobayes

La cohabitation des cobayes

Un cochon d’inde peut-il vivre seul ? Comment faire cohabiter deux cobayes pour que la cohabitation se passe au mieux ?  Est-ce que les cobayes mâles peuvent aussi bien cohabiter que les femelles ? Quelles règles faut-il respecter quand on veut adopter un deuxième cochon d’inde ?

Vous trouverez des réponses détaillées à toutes vos questions sur la cohabitation des cobayes dans cet article rédigé par Anne DURANONA, éleveuse des Cobayes de l’Ermitage, dans le cadre de notre Semaine du Cochon d'inde

 

Lorsque l’on désire prendre un cochon d’Inde pour petit compagnon se pose très vite la question de la cohabitation.

En effet, un éleveur sérieux ou une animalerie doivent normalement vous encourager à l’adoption d’un duo de cobayes. C’est en tous cas, il me semble, une condition incontournable pour pouvoir rendre heureux ce petit animal.

 

Pourquoi une cohabitation est-elle nécessaire?

 

Dans la nature, les cochons d’inde vivent en groupe. Ces groupes sont constitués la plupart du temps d’un mâle qui veille sur plusieurs femelles et leurs petits. Il a la position de dominant dans ce groupe hiérarchisé où les relations sociales sont nombreuses. Les femelles y ont également chacune leur position et leur place. Elles élèvent ensemble leurs petits. Tous les membres communiquent beaucoup et jouent. Ils partagent aussi les moments de repos et de repas.

C’est pour cette raison qu’il ne faut pas priver votre cochon d’Inde de la compagnie de l’un de ses congénères.

Seul, un cobaye s’ennuie. Il n’a personne pour partager son habitat, ses jeux et communiquer. Même si vous lui accordez beaucoup de votre temps libre, il sera complètement seul pendant vos moments d’absence. Il aura tendance à être moins actif, dormira beaucoup et prendra trop de poids. Certains cobayes peuvent même se laisser dépérir lorsqu’ils sont seuls.

A partir du moment où vous êtes convaincu de la nécessité de faire cohabiter au moins deux cobayes se pose alors le problème de la formation de votre duo.

cohabitation cochons d'inde

 

Comment choisir vos cobayes pour que cette cohabitation se passe au mieux ? Le choix du sexe a-t-il une importance ?

 

Pour commencer, il faut savoir que dans n’importe quel duo, quel que soit le sexe choisi, il y aura une relation hiérarchique entre vos deux cobayes. L’un sera plus dominant que l’autre et aura la préséance par exemple pour l’accès à la nourriture, à la cabane, au coin convoité pour la sieste ou pour demander les caresses.

Par ailleurs, chaque cobaye a son caractère.

Ma position en tant qu’éleveuse est que le choix du sexe a peu d’importance. Les mâles peuvent aussi bien cohabiter que les femelles et s’entendre parfaitement. En revanche, il faut peut-être être un peu plus attentif à la composition du duo lorsqu’il s’agit de mâles.

Il est également essentiel que les conditions de vie soient favorables à une bonne entente ! Les cobayes ont besoin d’espace ! Même s’ils vivent ensemble et s’entendent bien, ils doivent aussi pouvoir s’isoler s’ils le souhaitent. Une cage trop petite peut favoriser les tensions.

Attention aussi aux cabanes ! Des individus dont le caractère dominant est très affirmé peuvent en interdire totalement l’accès à leur compagnon ou compagne de cage. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de proposer un espace de repos à chacun pour qu’il n’y ait pas de conflit à ce sujet. D’où l’importance de bien aménager l’habitat afin qu’il reste aussi de l’espace pour circuler et jouer.

Si vos cobayes s’entendent parfaitement et ont une réelle affinité, vous les verrez jouer ensemble et se poursuivre dans la cage en faisant des petits sauts. Ils sont alors très expressifs et communiquent beaucoup entre eux. Ils peuvent également se blottir l’un contre l’autre pour dormir et se réchauffer mutuellement.

Mais il ne faut pas croire que les relations lors d’une cohabitation sont toujours celles-là. Cela dépend essentiellement du caractère de chaque individu et de la façon dont ils s’accordent. Il sera indispensable de les observer pour bien les connaître et ajuster la cage et son aménagement pour que chacun y trouve sa place.

Normalement, l’éleveur ou l’animalerie doivent vous guider et vous conseiller pour le choix de votre duo. Certes, votre choix « au coup de cœur » n’est pas à négliger, mais il est à moduler avec la connaissance qu’aura l’éleveur ou le vendeur des individus qu’il propose à l’adoption ou à la vente.

En règle générale, la constitution d’un duo à partir de jeunes issus de la même portée ou ayant le même âge est un bon critère de choix. Des cobayes élevés ensemble ont de bonnes chances de très bien s’entendre.

Il est également important que vos nouveaux compagnons arrivent au même moment dans leur nouvelle maison. Ils découvriront ensemble leur nouveau cadre de vie et leur nouvel habitat et la relation hiérarchique devrait se mettre tranquillement en place en quelques jours.

Si, en revanche, vous avez déjà un cobaye à la maison, qu’il y est installé depuis quelques temps, il faut être un peu plus vigilant pour l’introduction du nouveau colocataire.

C’est là qu’il faut faire une différence entre un duo de mâles et un duo de femelles. Les femelles sont peut-être un peu plus souples pour l’accueil d’une nouvelle compagne quelle que soit sa nature, jeune ou plus âgée.

Il y aura quelques règles à respecter pour que l’introduction se passe bien : rencontre en terrain neutre en dehors de la cage, nettoyage complet de la cage qui va accueillir le nouveau duo et modification de son aménagement pour que « l’ancien » ne soit pas en terrain conquis…

Pour les mâles, il faut être plus prudent. La période très délicate est celle de l’adolescence. Si votre cobaye a entre 4 mois et un an, il est en pleine adolescence. Ses hormones le travaillent et il est plus délicat de lui mettre un rival potentiel face à lui. Donc si vous désirez un duo de mâles, le mieux est de les adopter ensemble au même moment ou alors de proposer à votre compagnon déjà présent à la maison et âgé un petit mâle tout juste sevré. De cette façon, la relation hiérarchique s’instaurera de façon naturelle au profit du plus gros et du plus âgé et ne sera pas contestée par le tout petit.

Au sein de mon élevage, j’ai vu ainsi se former à plusieurs reprises de solides duos entre un mâle reproducteur et un bébé. Le petit est très bien accueilli. L’adulte le prend sous son aile et ils sont souvent assez proches. Il n’est pas rare de les voir dormir l’un contre l’autre.

Donc, à mon avis, la constitution d’un duo à partir d’un mâle adulte et d’un bébé est aussi une possibilité. En revanche, celle d’un duo de jeunes mâles en pleine adolescence est plus hasardeuse.

cohabitation cobayes

 

Est-il possible de faire cohabiter un plus grand nombre de cobayes ?

 

La réponse dépend là encore surtout du sexe de vos cobayes et de l’espace dont vous disposez. Il doit être évidemment proportionnel au nombre de cobayes que vous avez ou que vous désirez accueillir.

Je conseille dans la mesure du possible de choisir une cage de 120 cm pour un duo. C’est l’espace idéal.

Pour un plus grand nombre, il faudrait alors imaginer d’y accoler une autre cage ou organiser des sorties possibles sur un parc. Les cobayes doivent pouvoir courir et avoir de l’activité pour rester en forme.

En revanche, je déconseille la cohabitation de plus de deux mâles ! A moins qu’ils ne disposent d’un très grand espace avec de multiples cachettes et la possibilité de s’isoler. La cohabitation à trois ou plus est selon moi, très périlleuse dans une cage pour des mâles.

Pour les femelles, la vie en groupe est en revanche tout à fait possible.

 

Une cohabitation entre individus de sexe différent est-elle envisageable ?

 

Faire cohabiter un mâle avec une ou des femelles implique de la reproduction. Elle n’est donc pas souhaitable à moins que vous ne soyez prêt à faire castrer votre mâle. Cette intervention est possible et de plus en plus courante. Il faut juste trouver un vétérinaire habitué à la pratiquer et avoir un budget à y consacrer.

Mais la cohabitation entre un mâle castré et une ou plusieurs femelles se passe en effet très bien.

 

Que faire si la cohabitation se passe mal ou dégénère ?

 

Même si toutes les conditions semblent être réunies pour que la cohabitation se passe au mieux, il arrive parfois que deux individus ne s’accordent pas. Quand votre duo est constitué, il faut environ 48 heures pour que la relation hiérarchique se mette en place. Pendant ce temps, il faut évidemment accepter quelques courses poursuite, des roucoulements, quelques manœuvres d’intimidation et laisser faire sans intervenir. Même si cela vous est pénible ! Parfois de petits cris peuvent laisser croire que l’un des deux est mordu ou maltraité. Mais le dominé manifeste souvent sa peur ou sa soumission. Cela doit se tasser et s’atténuer après un certain temps.

Passé ce temps d’adaptation nécessaire et si ces comportements perdurent, il faut en revanche être très vigilant. Vous avez peut-être un cobaye très dominant qui risque de martyriser son compagnon. Il peut le faire de multiples façons : en le poursuivant pour l’intimider, en le chassant des gamelles, en lui privant l’accès à un coin ou à une cabane… Il faudra veiller à ce que le dominé puisse s’alimenter correctement et ne perde pas de poids. Il est alors souhaitable de doubler les gamelles, biberons d’eau et râteliers de foin. Il sera certainement préférable de ne pas mettre de cabane pour éviter les conflits. Si ces comportements s’atténuent, pas d’inquiétude !

Mais si d’autres signaux apparaissent, il faudra agir ! Des claquements de dents fréquents, des signes d’agressivité évidents et des attaques avec morsures doivent évidemment vous conduire à les séparer. Quand on en arrive à une séparation, sachez qu’il est souvent impossible de faire machine arrière.

Même si les mâles ont vraiment très mauvaise réputation sur certains sites et sont décrits comme bagarreurs, les femelles aussi peuvent manifester ces comportements ! Mais soyez rassurés, si vous respectez les précautions évoquées plus haut, il y a toutes les chances pour que la cohabitation entre vos petits compagnons se passent au mieux.

Observer deux cobayes vivre ensemble harmonieusement est un vrai bonheur !

 

Anne, éleveuse des Cobayes de l’Ermitage

Site web : https://www.cobayesdelermitage.com/


Commentaires

6 Mai 2017
J'ai mes deux cochons d'inde mâle et femelle que j'ai eu ensemble la femelle plus âgée s'octroyait le territoire de l'enclos, le mâle n'ayant pas voie au chapitre, a réussi à lui faire des bébés qu'ils attendent dans quelques jours. J'envisage lorsque ce sera le moment du sevrage de laisser la fille avec la mère et le fils avec le père si ce sont un mâle et une femelle, et si ce sont deux mâles, ils iront avec leur papa, et si ce sont deux filles avec leur maman, le couple est séparé par une clôture.où ils peuvent se sentir et se toucher le nez, et se câliner de caque côté.Leur enclos était ouvert avant la gestation, ils ont environ 2 M2 au sol recouvert d'une bonne épaisseur de chanvre et de foin, les abris sont des cages de transports pour chat séparer en deux et retourné,chacun la leur.J'ai mes deux cochons d'inde mâle et femelle que j'ai eu ensemble la femelle plus âgée s'octroyait le territoire de l'enclos, le mâle n'ayant pas voie au chapitre, a réussi à lui faire des bébés qu'il...Voir plus
27 Décembre 2017
depuis la naissance des petits, chaque mâle est séparé car ils se battent, seules les deux femelles sont ensemble et s'entendent parfaitement
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Dinah
Ajouté 5 Mai 2017

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

adopter un deuxième cochon d'inde, cohabitation cobayes, cohabitation cobayes mâles et femelles, cohabitation cochons d'inde, faire cohabiter cochons d'inde femelles

Vous aimerez aussi