Loading...

Quels oiseaux peuvent cohabiter avec les inséparables ?

Quels oiseaux peuvent cohabiter avec les inséparables ?

Les inséparables sont des oiseaux de la famille des perroquets, et sont très appréciés. Avec leur plumage riche en couleur, ils ne laissent personne indifférent. Ils sont de plus en plus adoptés en France. Si vous élevez des inséparables, vous avez sans doute pu vous rendre compte que ces oiseaux sont adorables et sont de très bons compagnons.

Leur élevage doit quand même être fait dans certaines conditions. La question que se posent la plupart des propriétaires d’inséparables est de savoir avec quels oiseaux ils peuvent cohabiter. C’est une interrogation pertinente, car contrairement à leur rapports affectueux avec leur congénères et les humains, leur relations avec d'autres oiseaux sont toujours compliquées. 

Quels oiseaux peuvent vivre avec les inséparables ? Est-ce qu'on peut mettre les inséparables et les perruches ensemble ? Est-ce qu'on peut faire cohabiter les inséparables et les calopsittes ? Dans cet article, nous vous répondons aux questions fréquentes concernant la cohabitation avec les inséparables et rappelons quelques recommandations pour assurer la sécurité de vos oiseaux. 

 

Les inséparables : qui sont-ils ? 

 

Les inséparables sont de magnifiques oiseaux qui vivent en Afrique à l’état sauvage. De petites tailles, ils mesurent entre 12 et 16 cm, et pèsent entre 40 et 60 g. Ce sont donc de très petits oiseaux. Il existe plusieurs espèces, dont les plus connues sont : le Fischer, le Rose-gorge et l’Inséparable masqué. Ces oiseaux sont de nature calme et affectueuse. Ils n’aiment pas les environnements bruyants et préfèrent la tranquillité.

Ils adorent la présence de leur maître, et aiment quand on leur démontre de l’amour et de l’affection. En ce qui concerne leur alimentation, les inséparables se nourrissent essentiellement de graines variées, de fruits et de légumes frais. Ils ont besoin d’une alimentation variée et équilibrer pour leur bien-être. 

 

Les inséparables et autres espèces : cohabitation fortement déconseillée

 

Un séparable ne peut vivre seul. Destiné à vivre en couple ou en groupe, cet oiseau peut paraitre sociable par excellence. Mais qu’en est-il de son entente avec d’autres oiseaux ?

Si vous espérez trouver une espèce d’oiseau idéale pour faire de la compagnie à votre inséparable, nous avons de mauvaises nouvelles pour vous. Toute cohabitation entre les inséparables et autres espèces est malheureusement déconseillée.

Pour commencer, la règle de base que vous devez connaître consiste à ne jamais faire cohabiter les becs crochus avec les becs droits. Cette règle concerne plus particulièrement les espèces au comportement territorial, comme les inséparables, les perruches ondulées ou encore les touis célestes. Ces becs crochus au caractère difficile ont tendance à protéger leur territoire et à se bagarrer jusqu’au sang pour le moindre prétexte.

Quant aux inséparables, toute cohabitation, même à l’intérieur de la famille des becs crochus, est potentiellement dangereuse. N’importe quel colocataire risque fort d’être attaqué et de subir des blessures graves infligées par leur bec puissant.

En effet, très affectueux avec son maître, l’inséparable peut se montrer agressif et violent avec d’autres oiseaux et même avec les représentants de sa propre espèce. Dans de tels affrontements, le coup classique des inséparables est l’amputation d’une patte de son adversaire d’un seul coup de bec.

Il est tout à fait compréhensible qu’on ait envie d’optimiser l’espace et de profiter d’une variété d’espèces dans sa volière collective, mais les experts et les amateurs d’oiseaux avertis sont presque unanimes sur cette question : la cohabitation entre les inséparables et d’autres espèces d’oiseaux domestiques est à éviter.

Compte tenu de la probabilité de blessures graves, voire mortelles, beaucoup d’éleveurs trouvent irresponsable de faire vivre les inséparables avec n’importe quelle autre espèce d’oiseaux. Et cela est vrai même lorsque les oiseaux s’entendent bien. L’ambiance dans votre volière collective peut vous paraitre paisible et sécurisée, rien ne vous garantit qu’un dérapage soit exclu. Selon l’expérience, tôt ou tard la situation se dégrade et l’accident est vite arrivé.

Bien évidemment, il n’y a pas de vérité absolue et des cas de cohabitation réussie existent. On peut trouver des témoignages d’une bonne entente entre un inséparable et une conure verte, un omnicolore ou même un Gris de Gabon. Telles cohabitations sont exceptionnellement possibles dans de grandes volières, mais les exceptions ne font que confirmer la règle.

 

Quels oiseaux peuvent cohabiter avec les inséparables : questions fréquentes

 

Comme nous l’avons vu, d’une façon générale, toute tentative de faire vivre les inséparables ensemble avec d’autres oiseaux dans la même volière collective peut provoquer des accidents graves. 
Prenons deux cas de cohabitation qui suscitent le plus de questions chez les novices : la possibilité de mettre les inséparables avec les perruches ondulées ou avec les calopsittes.

 

Peut-on mettre les inséparables et les perruches ondulées ensemble ?

Il est fréquent de vouloir mettre ensemble dans une volière commune les inséparables et les perruches ondulées. Or ces oiseaux sont connus pour ne pas s’entendre. 

Même si vous pouvez toujours trouver des exceptions, la cohabitation entre les inséparables et les perruches ondulées se révèle le plus souvent désastreuse et a toutes ses chances de se finir en carnage. Les deux espèces étant territoriales, les scénarios probables sont trop pessimistes  pour prendre le risque et mettre vos oiseaux en danger.  

La perruche ondulée est une  espèce monospécifique par excellence, c’est-à-dire une espèce qui ne supporte pas le partage de son espace de vie avec d’autres espèces d’oiseaux.  Les perruches sont aussi connues pour être très solidaires lorsqu’il s’agit de défendre leur territoire ou intérêts. En cas de conflits, elles réagissent en groupe et se liguent rapidement contre « l’intrus ». 

L’inséparable a aussi un fort caractère et il est surtout doté d’un bec très puissant. Lorsqu’il s’agit d’une autre espèce, il  cherche la bagarre et ne se laisse pas faire.  Sachez qu’un inséparable peut casser une pâte de perruche ou même la tuer d’un simple coup de bec, avant même que vous ayez le temps d’intervenir.

De ce fait, cette cohabitation est très fortement déconseillée, voire complétement exclue pour beaucoup de spécialistes, en tous cas en cage ou dans une volière de taille insuffisante.

 

Peut-on mettre les inséparables et les calopsittes ensemble ?

Contrairement aux perruches ondulées, les calopsittes cohabitent assez facilement avec les autres espèces, pourvu que ça ne soit pas des becs crochus. (Rappelez-vous la règle d’or exposée plus haut.) Ainsi, vous pouvez tenter de faire vivre vos calopsittes avec des perruches catherine, des cailles, des perruches mélanure ou d’Alexandra, des  kakariki… Mais pas avec les inséparables.

Connus pour être bagarreurs et tueurs, les inséparables risquent de blesser vos calopsittes, leur casser les pâtes ou même les tuer.

Même si vous trouverez sûrement plus de témoignages d’une cohabitation réussie des inséparables avec des calopsittes qu’avec des perruches ondulées, le risque est trop élevé et inutile. Il vaut mieux envisager une autre composition de votre volière, d’autant plus si vous êtes débutant.

Ceci dit, certains experts vous diront que la cohabitation des inséparables et des calopsittes est possible, à condition de séparer les deux espèces en période de reproduction.

cohabitation inséparables

 

Astuces pour réussir la cohabitation entre les inséparables et d'autres oiseaux

 

Si malgré les avertissements, vous êtes déterminé à tenter votre chance  et faire cohabiter les inséparables avec d’autres espèces,  voici quelques conseils à respecter absolument pour ne pas mettre vos oiseaux en danger. Il est important de prendre ces précautions afin de garantir la sécurité de tous les oiseaux. 

 

Meilleure configuration : chacun dans sa cage ou volière, sorties communes

Comme la cohabitation directe entre les inséparables et les autres espèces s'avère très problématique, vous pouvez tenter un compromis. Certains éleveurs conseillent de proposer aux oiseaux des sorties communes sous haute surveillance tout en gardant les cages individuelles comme habitat principal pour chaque espèce. 

Le fait de placer les espèces différentes dans les cages séparées permet d'éviter une grande partie de conflits territoriaux et réduire le risque de bagarres.  

 

Choisir une grande volière extérieure

Des éleveurs expérimentés arrivent parfois à faire vivre leurs inséparables avec d'autres oiseaux dans de volières spacieuses

Pour la sécurité de tous les oiseaux, leur environnement de vie doit être suffisamment grand. De ce fait, d'une façon générale il est déconseillé de sur-peupler les volières. Dans le cas d'une volière collective où les inséparables sont censés de cohabiter avec d'autres oiseaux, elle doit faire plusieurs mètres de long et de large. 

Voici quelques astuces qui vous aideront à minimiser les risques de conflits :

  • Prévoyez un nombre suffisant de perchoirs, gamelles et points d'eau pour exclure la concurrence
  • Installez des brises-vue pour créer des espaces séparés à l'intérieur de la volière
  • Éliminez tous les objets qui peuvent servir pour la nidification
  • Mettez des obstacles sur l'air de vol libre 

 

Faire les présentations à distance

Pour introduire de nouveaux oiseaux dans la volière de vos inséparables, il est primordial de réussir les présentations. En effet, vous ne devez pas hâter les présentations. Nous vous recommandons de respecter une période de quarantaine où les deux oiseaux pourront se voir de loin.

Placez le nouveau compagnon dans une cage à proximité des autres pendant quelques jours afin que vos oiseaux puissent se connaître de loin. Cela vous permettra de détecter d’éventuels conflits. Par ailleurs, il est vivement déconseillé d’introduire de nouveaux oiseaux pendant la période de reproduction. Les oiseaux sont particulièrement nerveux pendant cette période et un conflit peut vite éclater. 

 

Prendre des précautions pendant la période de reproduction

D'une façon générale, la période de reproduction est le moment le plus dangereux pour la cohabitation plurispécifique. Ceci est encore plus vrai pour les inséparables. Même si en temps normal tout se passe bien dans votre volière collective, la saison de reproduction augmente considérablement le risque de dérapage. 

En compétition pour les sites de nidification, certains inséparables peuvent défendre leur territoire avec ardeur incroyable. Leur agressivité  C'est pourquoi toutes interactions entre vos compagnons à plumes doivent être particulièrement surveillés en cette période. Il est indispensable de séparer les espèces pour éviter les massacres

 

Les inséparables sont d’adorables oiseaux, avec un tempérament particulier. Adorables compagnons pour homme, extrêmement fidèles en couple, ils sont loin d'être colocataires faciles pour d'autres oiseaux. Les cohabitations sont possibles, mais déconseillées. En réfléchissant sur les conditions de vie de vos oiseaux, pensez toujours en priorité à leur intérêt et bien-être.  En tant qu'éleveur, vous avez la responsabilité de leur garantir la sécurité et éviter des tensions inutiles.   

 


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Dinah
Ajouté 19 Juillet

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

inséparables calopsittes, inséparables cohabitation, inséparables perruches, inséparables volère collective

Vous aimerez aussi

Découvrez l'âge de votre chien en son équivalent âge humain avec cet outil gratuit