Loading...

Mauvaise haleine chez le chat : causes et conseils

Mauvaise haleine chez le chat : causes et conseils

Cela vous est sans doute déjà arrivé de constater une odeur désagréable sortante de la bouche de votre chat. Comme chez les humains, la mauvaise haleine (désignée également par le mot scientifique « halitose ») est un problème assez fréquent chez le chat. Lorsqu’elle est passagère, il est inutile de s’inquiéter. Or, si elle est forte et persistante, cette mauvaise odeur que vous sentez en vous approchant du museau de votre chat peut être signe d’une maladie. Il n’est pas question alors de prendre la mauvaise haleine de votre animal à la légère.

Votre chat sent mauvais de la bouche ? Vous trouvez que votre félin a une mauvaise haleine ? Dans quel cas faut-il s’inquiéter ?  Quelles sont les principales causes de la mauvaise haleine chez le chaton ou le chat adulte ? Peut-on soigner la mauvaise haleine chez le chat avec des remèdes naturels ?

Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir à propos de la mauvaise haleine chez le chat.

 

Causes possibles de la mauvaise haleine chez le chat

 

Loin d’être une simple odeur désagréable, la mauvaise haleine peut cacher de diverses pathologies graves. Même s’il s’agit la plupart du temps des problèmes de l’ordre bucco-dentaire, le spectre des causes possibles de l’halitose est très large.

C’est pourquoi il est très important de comprendre l’origine de la mauvaise haleine de votre chat. Une consultation chez le vétérinaire est indispensable si les odeurs sont persistantes, et d’autant plus si elles sont accompagnées d’autres symptômes ou si votre chat vous semble souffrir. 

Voici quelques causes les plus connues de la mauvaise haleine.

 

Le tartre et problèmes bucco-dentales à l’origine de la mauvaise haleine

La cause la plus commune et fréquente de la mauvaise haleine chez nos animaux de compagnie est le tartre. Le tartre est un stade avancé de la formation d’un dépôt solide des substances nuisibles sur les dents. Son précurseur est une fine couche qui apparaît sur la dentition. Cette couche, appelée plaque dentaire, est constituée de restes alimentaires et de nombreuses bactéries qui s’entassent au fur et à mesure à la surface des dents et produisent à leur tour des toxines et des substances dangereux pour la santé de votre chat.

 Lorsque la plaque dentaire se minéralise, on parle du tartre. Le tartre contient une énorme quantité de germes et devient ainsi une source d’infections et de maladies parfois très graves.

La formation du tartre passe donc par plusieurs étapes, en commençant par une fine pellicule sur les dents et en s’aggravant progressivement.

Ce processus peut être favorisé par plusieurs facteurs, tels que mauvaise hygiène bucco-dentaire et absence de soins, vieillesse, des douleurs de la mâchoire provoquées par l’arthrose et autres pathologies, une alimentation inadaptée ou encore la race du chat (les races au museau plat et petites mâchoires, dites  brachycéphales, sont les plus disposées à la formation du tartre).

Si vous voyez un dépôt jaune ou orangé à la racine des dents du chat, près de sa gencive, votre chat a certainement du tartre. Le tartre est le plus souvent accompagné d’une mauvaise haleine, due à la présence massive de bactéries. Aussi, vous remarquerez probablement chez votre chat des difficultés à mâcher, jusqu’aux saignements et même parfois un refus de certains aliments.

C’est une condition à ne pas prendre à la légère. En effet, en s’infiltrant sous les gencives, le tartre provoque des maladies infectieuses très douloureuses et dangereuses pour tout l’organisme de votre matou.

  • La gingivite, l’inflammation des gencives

Parmi les symptômes de la gingivite chez le chat, les plus courants sont la mauvaise haleine, la hypersalivation, des saignements et gonflements des gencives, des douleurs.

  • La gingivi-stomatite, des lésions ulcéreuses sur différentes parties de la bouche

Il s’agit d’une inflammation encore plus importante que la gingivite qui se manifeste par des lésions rouges et peut atteindre des divers parties la cavité buccale du chat : les gencives, les joues, la langue, le pharynx.  Le tartre reste l’origine principale de cette pathologie, et des odeurs nauséabondes figurent parmi les symptômes les plus fréquents.

  • La parodontite, le déchaussement des dents

Caractérisée par un affaiblissement du soutien des dents, jusqu’à leur perte, cette maladie infectieuse peut être identifié en premier lieu par la mauvaise haleine. En effet, seul les odeurs désagréables peuvent vous alerter à temps, car les dents peuvent paraître saines de l’extérieur.

 

Autre maladies à l’origine du problème d’haleine chez le chat

Le tartre et les maladies infectieuses bucco-dentaires qu’il provoque ne sont pas les uniques causes de la mauvaise haleine chez le chat. Il est important de savoir que des mauvaises odeurs provenant de sa bouche peuvent être signe d’autres pathologies. Voici quelques maladies à prendre en compte lorsque vous recherchez l’origine de la mauvaise haleine de votre animal.

Si vous pensez que votre chat peut être atteint d’une de ces maladies, consultez votre vétérinaire en urgence.

  • L’urémie, maladie rénale grave

Si les bisous de votre chat ont une odeur d’ammoniac, d’urine ou de poisson, il peut s’agir de l’urémie, c’est-à-dire d’un taux trop élevé de l’urée dans le sang, provoqué par une insuffisance rénale. Les reines d’un chat souffrant d’urémie n’arrivent pas à filtrer l’urée et son sang s’intoxique avec des produits azotés.   

  • Les infections virales comme leucémie, sida ou calicivirus félins

On retrouve plusieurs infections virales à l’origine des infections de la cavité buccale du chat et d’une halitose persistante. Ils s’agit notamment du FeLV, leucémie féline, du FIV, sida félin, et du calicivirus félin.

  • L’acidocétose, une complication d’un diabète du chat

Cette complication sévère du diabète peut être identifiée de la même façon que chez les humains : par la présence de l’odeur de l’acétone dans l’haleine du chat. C’est un signe que l’organisme félin n’arrive plus à éliminer les corps cétoniques et qu’ils accumulent en grosses quantités dans le sang.  Une consultation en urgence est alors indispensable.

mon chat a une mauvaise haleine

Autres symptômes parfois associés à la mauvaise haleine

D’autres symptômes peuvent accompagner la mauvaise haleine et doivent vous alerter :

  • Changement d’habitudes alimentaires (perte d’appétit, alimentation sélective ou augmentation de l’appétit)
  • Hypersalivation
  • Soif excessive
  • Perte de poids
  • Mauvaise odeur urinaire
  • Difficulté à mâcher
  • Gencives rouges ou saignantes
  • Yeux qui coulent
  • Troubles digestives, et en particulier vomissements
  • Poil dévitalisé
  • Tremblements
  • Léthargie

Nous ne le diront jamais assez : n’attendez pas pour consulter votre vétérinaire. Accompagnés de mauvaise haleine, ces signes peuvent indiquer des maladies infectieuses que vous ne saurez pas soigner sans avis d’un spécialiste.

 

Que faire pour lutter contre la mauvaise haleine chez le chat ?

 

Précisons-le tout de suite, si vous constatez une forte odeur désagréable venant en permanence de la bouche de votre chat, une consultation chez vétérinaire s’impose. De même, si le tartre est déjà bien présent sur les dents du chat, vous devez tout d’abord le montrer au véto.

Des solutions destinées à préserver l’hygiène buccale de votre minou ne sont que des gestes préventifs que vous devez appliquer avant que les problèmes graves s’installent ou dans le cadre d’un entretien de routine, une fois que vous êtes sûr d’avoir éliminé toutes les infections. De même, les produits vendus dans le commerce ne doivent être utilisés qu’avec l’accord d’un spécialiste vétérinaire.

 

Ce que vous pouvez faire vous-même pour prévenir l’halitose chez votre chat

 

  • Contrôler régulièrement la cavité buccale de votre chat

Pour protéger votre chat des infections dentaires, il est important d’inspecter régulièrement sa bouche et de vérifier l’état de ses dents et gencives. Assurez-vous qu’il n’y a pas de tartre, de rougeurs ou de gonflements, que les gencives ne saignent pas et que le chat ne sens pas mauvais de la bouche.  

  • Nettoyer ses dents

Le brossage de dents régulier est votre premier allié dans la lutte contre le tartre et la mauvaise haleine de votre matou.

Attention, n’utilisez jamais vos dentifrices habituels pour brosser les dents de votre chat, ils peuvent être toxiques pour lui. Il existe des dentifrices spéciaux pour chat, qui seront de plus beaucoup plus attractifs pour lui, grâce au gout de viande, foie ou volaille ajouté dans leur formule. Aussi, optez pour les brosses à dents spécialement conçues pour les chats.

  • Offrir à votre chat des jouets dentaires

N’hésitez pas à proposer à votre animal des jouets dentaires à mâcher. Grâce à leur matière abrasive, le chat se nettoie les dents tout en jouant, avec un massage des gencives en plus. Les jouets dentaires pour chat sont remplis des herbes à chat, comme cataire, matatabi ou valériane, dont la senteur attire le chat et l’incite à jouer. Dans le cas où votre chat refuse de se faire nettoyer les dents, ces jouets dentaires peuvent constituer une solution alternative, car ils jouent en quelque sorte le rôle de fil dentaire.

  • Changer son alimentation

L’halitose et la formation du tartre sont souvent dues à une mauvaise alimentation. Un des premiers reflexes pour aider un chat sujet aux problèmes d’haleine est d’éviter l’alimentation inadaptée. Ainsi,  la pâtée et la nourriture humide, qui favorisent les dépôts alimentaires sur les dents, ou des croquettes de premier prix qui contiennent des ingrédients de mauvaise qualité, sont vivement déconseillées.   

Optez en revanche pour des croquettes pour chat anti-tartre. Ces croquettes produisent, par leur forme et texture croquante, un effet de brossage et ramollissent les dépôts de tartre. De plus, elles contiennent des ingrédients spécifiques, comme par exemple le polyphosphate de sodium qui limite la minéralisation de la plaque dentaire, ou des huiles essentielles qui empêchent le développement des bactéries.  

  • Consultez régulièrement votre vétérinaire

Ne manquez pas vos visites annuelles chez le vétérinaire. C’est l'occasion d'examiner la cavité buccale du chat, vérifier si elle ne présente pas de lésions ou d’autres signes inquiétants, et s’assurer que l’animal ne souffre d’aucune pathologie grave liée à la mauvaise hygiène bucco-dentaire.

 

Les solutions que votre vétérinaire peut vous proposer

Des gestes simples d’hygiène dentaire et un bon régime alimentaire peuvent s’avérer insuffisants pour lutter contre la mauvaise haleine et tous les problèmes de santé qu’elle peut cacher. Une intervention du vétérinaire peut être nécessaire pour appliquer des traitements plus intensifs. 

  • Compléments alimentaires anti-plaque dentaire

Pour réduire la plaque dentaire, prévenir des maladies infectieuses de la bouche et combattre l’halitose, le vétérinaire peut donner à votre chat des compléments alimentaires à base végétale.

  • Produits vétérinaires d’hygiène buccale

Des sprays, des produits liquides ou en poudre, des lamelles à mâcher, - il existe une panoplie de produits vétérinaires spécifiques pour les chats souffrants de l’halitose et du tartre. Ces produits contiennent des ingrédients qui préservent l’équilibre de la flore buccale et retardent la prolifération des bactéries. Ils agissent aussi sur la plaque dentaire déjà formée en ramollissant les dépôts de tartre. 

  • Détartrage complet

Si le tartre est déjà bien présent, le vétérinaire peut procéder à un détartrage complet. Le détartrage nécessite une anesthésie générale et n’est jamais une opération anodine, mais dans le cas de maladie parodontale c’est un acte nécessaire pour prévenir des souffrances bien plus graves chez votre chat. 

Le détartrage élimine efficacement la plaque dentaire minéralisée, mais n’a aucun effet préventif. Si vous n’appliquez pas les gestes de prévention, vous constaterez chez votre compagnon de nouveau la formation progressive du tartre.   

Traitement antibiotique

Il se peut que votre chat ait besoin d’un traitement antibiotique, pour combattre les formes agressives d’infection. Comme chez les humains, la prescription des antibiotiques ne doit jamais être automatique. Il ne faut pas oublier qu’un antibiotique n’est pas une méthode pour contrôler la mauvaise haleine, mais une thérapie préconisée uniquement pour certains types de maladie.

chat race brachycéphale

Races de chats prédisposés à la mauvaise haleine

 

L’halitose, ou la mauvaise haleine, peut toucher tous les chats, tous sans exception. Pourtant, certaines races sont plus régulièrement concernées par ce problème. Il s’agit des races brachycéphales, c’est-à-dire des races à face plate. L’explication est simple : les chats de ces races ont des mâchoires de petite taille qui empêche les dents de se développer et se positionner correctement. La nourriture reste souvent coincée entre les dents mal alignées, ce qui favorise la formation du tartre et ainsi, comme nous l’avons vu, de la mauvaise haleine. 

Les races de chat à risque de mauvaise haleine :

 

  • Persans
  • Himalayens
  • British Shorthairs
  • Exotic Shorthairs
  • Chinchillas
  • Burmeses

 


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Dinah
Ajouté 28 Janvier

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

causes mauvaise haleine chat, chat sens de la bouche, halitose chat, mauvaise haleine chat, mauvaise haleine chaton, mauvaise haleine remèdes

Vous aimerez aussi

Découvrez l'âge de votre chien en son équivalent âge humain avec cet outil gratuit