Loading...

Le tempérament du chien

Le tempérament du chien

Article écrit par Sasha Goldman, intervenante en comportement canin et équin

 

Lorsque vient le moment de choisir son futur compagnon à quatre pattes, on a tendance à réfléchir à une race, à un « look », on a un chien dans la tête… Mais qu’en est-il de son tempérament ?

Est-ce vraiment important ? Pourquoi ? Et puis d’abord, c’est quoi « le tempérament du chien » ?

 

Le tempérament, c’est quoi ?

 

Le tempérament, essayons de le définir

Eh bien le tempérament du chien c’est tout simplement ce qui constitue son individualité. Le Larousse dit ceci :

Tempérament (n.m) : disposition générale de l’humeur et de la sensibilité d’un sujet dans sa relation avec lui-même et le milieu extérieur.

On l’aura compris, le tempérament d’un chien défini qui il est finalement. Et la première chose qu’il faut savoir c’est qu’il existe beaucoup de traits de tempérament chez le chien, bien plus que l’on pourrait l’imaginer ! Téméraires, réservés, curieux, introvertis, exubérants, il n’y a pas deux chiens similaires et ils possèdent tous une « personnalité », une individualité propre.

J’entends souvent mes clients me dire que « ils connaissent beaucoup de chiens qui » ou que « leur précédent chien n’était pas du tout comme ca », etc… ne se projetant pas du tout dans ces différences qui existent entre deux individus canins. Et pourtant ! Moi-même propriétaire de 5 chiens qui vivent tous dans le même environnement et soumis aux mêmes stimulations, ils restent tous radicalement différents.

Étonnant non ?

chiens qui jouent

 

Le tempérament, comment se développe-t-il ?

Oui, car il y a plusieurs facteurs qui influencent le tempérament d’un chien.

Tout d’abord, sa génétique. Qui sont ses parents ? Quels sont leurs tempéraments propres ? Car, quoi que l’on fasse, la génétique a sa place au sein de notre individualité et elle participe de notre construction, comme de celle des chiens.

Par exemple, une chienne très réservée, voire fuyante de l’humain, ne sera pas forcément ni le meilleur bagage, ni le meilleur exemple pour que ses chiots soient à l’aise en présence de l’humain. Tout comme une chienne particulièrement amicale et à l’aise en présence de l’humain aura tendance à mettre ses chiots en confiance dans la même situation ! Même chose pour toute autre stimulation.

Il est donc très important, lorsque l’on choisit un chiot, de prêter une attention toute particulière au choix des reproducteurs, leur sélection et leur tempérament dans différentes situations, de façon à mieux envisager le chien que l’on pourrait avoir dans le futur.

Quid d’un chien adulte ou adopté dont on ne connaît pas la généalogie ? Eh bien cela reste une zone d’ombre, tout simplement. Que voulez-vous, quand on ne sait pas, on fait sans et puis c’est tout ! Mais il ne faut jamais oublier que c’est un paramètre qui a toute son importance quant à la construction d’un individu, surtout si on se porte vers l’adoption d’un jeune chien.

Dernier paramètre important dans la construction du tempérament de notre compagnon : ses conditions de développement ! Pas toujours facile de naitre et de grandir dans un environnement rural très calme et paisible pour ensuite continuer sa vie en ville, au bruit des klaxons et autres perturbations urbaines. C’est pour cela que, lorsque l’on va sélectionner un élevage ou un particulier pour adopter un chiot, on va veiller à ce que les conditions de développement se rapprochent de ce que l’on proposera ensuite au chien, de façon à ce qu’il y soit préparé. Ou alors on s’assurera que le « naisseur » de notre chien, s’il vit en campagne, prenne le temps de sortir les chiots, de les emmener au contact de la ville et de ses stimulations. Ainsi, notre jeune ami canin sera prêt à vivre dans un environnement plus agité que celui qui fut quotidiennement le sien jusque-là.

Pareil, qu’en est il d’une adoption d’un adulte ?

regard d'un chien

 

Bien se renseigner, le plus que l’on peut, est essentiel. Parfois, nous avons la chance d’en savoir un peu sur le passé du chien que l’on souhaite adopter et l’on peut avoir une idée de ses conditions de vie précédentes, ce qui peut nous orienter quant à sa potentielle adoption. On peut également demander à faire tester le chien dans différents environnements avant l’adoption ou alors passer par une famille d’accueil qui aura peut-être plus d’informations à fournir sur le chien et ses attitudes dans des situations précises.

 

Les légendes urbaines

 

Dominance, soumission

Lorsque l’on parle du tempérament d’un chien, un grand mythe nous vient rapidement aux oreilles : l’étiquette du « dominant – soumis ».

En effet, même lorsque je n’étais pas professionnelle, j’entendais souvent que tel chien était « dominant » ou tel autre plutôt « soumis ». Inutile de vous dire que, même en étant passé de l’autre côté du miroir et en allant en clientèle, ce phrasé ne s’est pas raréfié, bien au contraire !

Tout ça pour dire que l’on entend très souvent les propriétaires essayer de coller cette fameuse étiquette sur leur chien, justifiant des comportements et, bien souvent, les comportements indésirables.

Seulement, ce qu’il faut bien comprendre, c’est que la dominance n’est pas un état d’esprit, encore moins un trait de personnalité. Il ne s’agit, ni plus, ni moins, que d’un état situationnel.

Exemple simple : je suis propriétaire de deux chiennes, une chienne A et une chienne B. Je les place ensemble dans une pièce vide avec uniquement un os de côté de bœuf au milieu de la pièce. C’est alors la chienne A qui va s’en saisir et le garder, expliquant de façon pour le moins explicite à l’autre qu’elle n’a pas du tout l’intention de le lui laisser. Le lendemain, on prend les mêmes et on recommence mais, cette fois ci, à la place de l’os, c’est une balle de tennis que je vais mettre au centre de la pièce. Là, c’est la chienne B qui va la récupérer, la garder et expliquer à l’autre qu’elle n’est pas prête à partager son trésor.

Mais alors, laquelle est la dominante ? Aucune, bien sûr ! En tous cas, pas de façon figée.

dominance chez le chien

 

Cela signifie que la dominance peut exister entre deux individus donnés, dans une situation donnée, à un instant donné, pour une ressource donnée.

On tombe de haut, n’est ce pas ? Et pourtant, la remise en question de ce mythe légendaire va vous amener à considérer votre compagnon canin d’une tout autre manière…

 

Mais alors, comment expliquer que certains chiens présentent ces comportements que l’on appelait avant « de dominant » ? Eh bien tout simplement avec un peu de bon sens en se disant que chaque chien est différent et que certains ont plus de tempérament que d’autres. Certains sont plus expressifs que d’autres, certains plus patients et tolérants, etc… Certains vont également être plus brusques ou physique que d’autres, menant parfois à des comportements que l’on interprète tout simplement mal.

 

Remettons-nous en question

Car les erreurs de lecture de nos chiens nous mènent souvent à une mauvaise interprétation de leur comportement mais, plus généralement à une mauvaise lecture de leur personnalité. Par exemple, j’ai longtemps cru que mon mâle Berger Allemand était à l’aise dans quasi toutes les situations car il ne me montrait pas de signes de stress particuliers. Je me trompais totalement et ce que j’ai pris pour du stoïcisme était en fait du refoulement. Je suis longtemps passée à coté du tempérament très introverti de mon chien et lui ai prêté des comportements, des attitudes qui n’étaient finalement pas les bons.

Il est donc très important d’apprendre à lire son chien correctement et de s’informer sur la communication canine afin de ne pas commettre d’erreur d’interprétation et de ne pas placer nos chiens dans des situations inconfortables pour eux. Comme toujours, des professionnels compétents et qualifiés peuvent vous aider et vous accompagner dans cette démarche, vous n’êtes pas seuls !

 

Conclusion : Rencontrons nos chiens

En conclusion, vous aurez compris que, finalement, le tempérament d’un chien ne relève pas de règles quelconques ou de vieilles croyances, qu’il peut être plus complexe qu’on ne l’aurait cru et, à la fois, si simple... qu’il existe autant de tempéraments différents que de chiens, à l’image de ce que l’on retrouve chez l’humain. Et qu’il est important d’être en accord avec le tempérament du chien que l’on va choisir ou que l’on a déjà, tout en veillant à le connaître réellement. Une tâche qui paraît simple mais que l’on doit envisager avec humilité afin de ne pas passer à côté de la vraie individualité de notre ami canin.

 

Auteur de l'article :
Sasha Goldman
Education et Comportement Canin
Pension Familiale
Activités et Vacances Canines

06 70 46 44 62
contact@dogfaculty.com
www.dogfaculty.com


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Dinah
Ajouté 11 Octobre 2016

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

caractère du chien, chiens caractères, chiens différences, chiens tempérament, choisir son chien, comprendre son chien, tempérament chien

Vous aimerez aussi

L'age humain de votre chien ?

2. Sélectionner la corpulence de votre chien

  • Petit

  • Moyen

  • Grand