Loading...

Adopter un âne de compagnie

Adopter un âne de compagnie

Vous avez décidé d’adopter un âne ? Que ce soit pour l’entretien de votre terrain, pour de l’attelage, pour vos enfants ou encore parce que vous aimez cet animal, acquérir un âne n’est pas une décision à prendre sur  un coup de tête.

 

Quel terrain pour un âne ? Quel est le coût d’un âne ? De quoi a besoin un âne ? Dans cet article, nous vous vous disons tout ce qu’il y a à savoir avant d’adopter un âne de compagnie.

 

Adopter un âne : un engagement et une responsabilité à assumer

 

Avant d’adopter un âne il faut prendre le temps de la réflexion. Pourquoi adopter un âne ? Cela demande du temps, de l’entretien et de l’argent, bien plus que pour un chien ou un chat. Adopter un âne pour le laisser seul dans son pré n’est pas une bonne idée et le rendra malheureux. Un âne demande de l’attention. Il a besoin de compagnie et il faudra lui trouver un petit compagnon : chèvre, mouton, oie, ou un autre âne. Mais au-delà de la compagnie d’un autre animal, celle de son maître est également très important pour cet équidé qui s’attache vite à son humain.

 

Sachez qu’un âne vit en moyenne 40 ans, c’est un engagement sur le long terme. Avant d’en acquérir un il faudra vous demandez si vous pourrez en assumer la responsabilité. Si vous pensez ne pas avoir la possibilité de vous en occuper quotidiennement, de lui apporter l’attention dont il a besoin ou encore que vous n’êtes pas certain de pouvoir l’assumer financièrement sur le long terme, il vaut mieux oublier cette idée.

 

Mais si vous êtes sûr de votre choix, que vous êtes prêt pour cet engagement, voici ce qu’il y a à savoir avant d’adopter un âne.

 

Le terrain pour  un âne

 

Un âne a besoin d’un terrain d’au moins 3000m², soit 60m de côté, mais idéalement une superficie de 5000m² est préférable. En effet, l’âne étant un herbivore il est important que son pré soit riche en verdure et pour cela il faut pouvoir la renouveler en délimitant la parcelle en plusieurs morceau pour effectuer un roulement et laisser le temps à l’herbe de repousser. C’est pourquoi plus le terrain est grand mieux c’est afin que l’âne ne se retrouve pas confiné dans un petit enclos une fois la délimitation effectuée. Il vaut mieux privilégier un terrain où l’herbe est abondante et diversifiée, donc une prairie naturelle plutôt qu’un gazon planté.

 

La clôture doit être robuste car l’âne est un animal fugueur qui n’hésitera pas à en trouver les failles pour s’échapper. Veillez également à ce que le loquet soit inaccessible car il y a de grandes chances qu’il trouve le moyen de l’ouvrir tout seul. Une clôture grillagée est la plus adaptée, ou à défaut une clôture électrique à rubans.

Les installations pour un âne

 

Bien-sûr l’âne doit avoir à sa disposition un abreuvoir constamment remplit afin d’éviter la déshydratation. Il conviendra de le nettoyer régulièrement pour évider la prolifération de microbes et bactéries.

 

Mais également une auge et un râtelier à foin son indispensable, notamment dans les saisons où l’herbe est moins abondante et une alimentation supplémentaire est requise.

 

Il est impératif d’offrir un abri à l’âne car il est très frileux et aimera s’y réfugier par temps froid ou pluvieux. Un abri de type pour cheval d’au moins 15m² conviendra parfaitement et lui permettra de se protéger des vents. L’ouverture devra être orienté au sud, voire sud-est. C’est dans cet abri qu’on installera la mangeoire ainsi que le râtelier à foin pour les protéger de la pluie. Dans l’idéal le sol du box sera bétonné, notamment pour des raisons d’hygiène, mais dans tous les cas il faudra le remplir d’une bonne épaisseur de paille.

 

Les accessoires

Il faudra prévoir tout le matériel de pansage de base pour l’entretien de l’âne : brosse, cure pied, étrille et étrier. Ainsi qu’au moins un licol et une longe pour pouvoir aller le chercher facilement.

 

Quand l’âne vit au pré, le pansage doit être régulier pour nettoyer son pelage mais surtout ses pieds. Au moins une fois par semaine est le minimum.

 

Alimentation de l’âne

 

Dans le cadre d’une pâture suffisamment riche, la verdure suffira à nourrir l’âne lors des belles saisons. Néanmoins il faudra compléter l’alimentation par du foin et des céréales lors des saisons froides et si le pré n’offre pas le fourrage nécessaire. Le foin doit être donné à raison de 4 à 5 kg par jour.

 

Il est aussi très important de lui mettre à sa disposition une pierre à sel car l’âne en consomme beaucoup.

 

Santé de l’âne

 

Il faudra penser vacciner l’âne contre le tétanos et la grippe qui sont des vaccins obligatoires, ainsi qu’à le faire vermifuger régulièrement (deux fois par an).

 

Il n’est pas obligatoire de ferrer un âne mais il est vivement conseiller de faire venir un maréchal-ferrant au moins deux fois par an pour éventuellement lui limer les sabots et faire un contrôle. Egalement il est conseillé de faire vérifier sa dentition deux fois par an au moins.

 

Ces visites de santé sont à prendre en compte dans votre budget, les prix étant variables selon les régions et les prestataires. S’ajoutent à cela les frais de vétérinaires imprévus : blessures, maladies, etc.

 

Le coût d’un âne

 

Il est difficile de chiffrer le coût d’un âne car les prix dépendent de nombreux facteurs : région, tarifs des frais de santé et d’alimentation, coût du pré… Avant tout il est important de vous rapprocher des spécialistes équins (vétérinaire, maréchal-ferrant, dentiste) et de vous renseigner pour un fournisseur de foin et de paille pour connaître les tarifs et établir un budget mensuel et annuel prévisionnel. Selon les régions, ce coût pourrait atteindre entre 300 et 500€ par an en moyenne.

 

N’oubliez pas de compter le coût de l’abri et de la clôture qui sont des tarifs fixes. Concernant le pré, cela varie selon si vous en louer un ou si vous utilisez votre propre terrain.

Ou adopter un âne de compagnie

 

Pour adopter un âne vous pouvez vous rapprocher d’un éleveur de votre région qui saura vous conseiller et vous proposer un animal adapté.

 

Néanmoins, pensez à regarder du côté des refuges qui peuvent proposer un âne à l’adoption, c’est l’occasion d’offrir une seconde vie à l’animal.


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Jessica
Ajouté 28 Avril 2017

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

acheter un âne, adopter un âne, alimentation âne, âne de compagnie, coût âne

Vous aimerez aussi