Loading...

Terrain pour un cheval : quelle superficie ?

Terrain pour un cheval : quelle superficie ?

Quelle superficie de terrain avoir pour loger un cheval ? Combien de m² de terrain faut-il pour un cheval ? Un cheval est un animal sauvage qui a besoin d’espace pour gambader, se dépenser et se nourrir. Selon la race du cheval que vous possédez, les besoins ne sont pas les mêmes. Plusieurs éléments sont à prendre en considération : l’aridité du terrain, l’espace nécessaire, les activités physiques, l’alimentation.

Afin que votre cheval soit épanoui et en bonne santé, il est préférable de le mélanger à d’autres animaux, pas seulement des chevaux mais également des moutons, des brebis, des cochons… le cheval ne doit pas se sentir seul. L’ennuie et l’isolement est comme chez nous les humains, un facteur de dépression et de maladie. Si vous envisagez d'adopter un cheval ou un poney, découvrez la surface de terrain nécessaire pour loger son équidé.

 

Comment choisir le terrain pour votre cheval ?

 

Quel terrain acheter pour un cheval ? Peut-on acheter un pré pour loger son équidé ? Le cheval est un gros consommateur d’eau. Selon l’activité physique et le climat, la consommation varie entre 20 et 60 L par jour et par cheval. Il est donc intelligent de choisir un terrain possédant déjà une source d’eau naturelle.

Le cheval doit vivre dans un endroit assez vaste pour qu’il puisse se dépenser. Si vous vivez dans une zone où l’herbe est disponible en masse, le cheval aura besoin d’en moyenne 1 Ha, cependant si vous êtes dans une région plus aride tel que la Côte d’Azur, le terrain sera moins riche et plus sec, l’animal aura donc besoin dans l’idéal d’environ 8 à 10 Ha.

D’autre part, il n’est pas conseillé de placer vos chevaux tous les jours dans un pré avec une herbe trop dense. En effet, il ne faut pas que votre cheval grossisse, il doit se maintenir à un poids constant. Lorsque la saison printanière arrive, il faut amener vos chevaux sur les nouvelles parcelles de manière progressive.

Durant la période pluvieuse il est préférable de placer vos chevaux sur une passerelle argileuse tandis qu’en été on privilégiera les terrains à tendance sableuse. Essayez donc de trouver un terrain possédant des arbres fruités afin que votre cheval s’autoalimente.

Pour les chevaux destinés à l’activité sportive, il est mieux d’utiliser un terrain plat pour éviter le risque de blessure et pour ceux dit de loisir, le cheval s’adapte à son terrain.

achat d'un terrain pour chevaux

 

Gérer la rotation de vos parcelles

 

L'achat d'un terrain avec une importante superficie peut être divisé en plusieurs parcelles. Ainsi, vous pourrez mettre en place un pâturage tournant ou en continu. Dans les prairies avec pâturage tournant, le cheval change de parcelle selon la saison.

Il est judicieux de séparer le terrain en plusieurs parties dans le but de ne pas avoir des zones de refus. Les zones de refus sont des zones où l’herbe repousse avec un gout amère. Lorsque vous divisez votre terrain en passerelles cela va vous permettre de gérer l’impact sur votre sol. On considère que des chevaux ne doivent pas rester sur la même passerelle plus de 15jours. Le cheval n’ira donc pas ou peu brouter à cet endroit. L’herbe va donc pouvoir repousser correctement.

 

Aménagement du terrain pour le cheval

 

Pour son bien-être, le cheval a besoin d'un terrain avec une grande superficie mais également de différents équipements. Lorsque vous avez choisis votre pré, il faut l’habiliter pour accueillir votre cheval. Il est possible de mettre une clôture électrique tout autour du pré afin que le périmètre de vie de votre animal soit bien délimité. Veillez à ce que votre clôture fonctionne correctement de manière régulière. Il n’est pas rare que les herbes hautes touchent la clôture et empêchent l’électricité de passer. De plus, il est préférable de mettre de coté les fils barbelés, votre cheval pourrait les heurter et se faire mal. La clôture électrique se place environ 80cm à l’intérieur du pré.

D’autre part, afin que votre animal soit protégé des intempéries, il est nécessaire de le protéger. Cependant, les installations ne sont pas les mêmes pour toutes les sortes de chevaux:

  • Chevaux de loisir : enclos de prairie.
  • Chevaux de sport : box séparé (3x3m).
  • Cheval de trait : abris grand et isolé.

La construction d’un abri coute environ 600-1000 euro. Le prix varie si vous souhaitez le construire vous-mêmes.

Il faut ensuite un deuxième espace destiné au stockage pour la nourriture, les outils etc… afin d’éviter le vol de matériel et de marchandises.

Cependant, pour toute construction ou installation électrique, il est impératif de demander une autorisation auprès de la mairie de votre commune.

 

En définitive, il est impératif de bien connaître son cheval. En effet, le propriétaire doit être à l’écoute et dévoué. Analysez le terrain avec précision afin qu’il soit adapté au maximum aux besoins de votre cheval car l’environnement de vie est déterminent dans l’épanouissement de votre animal.


Commentaires

17 Juin 2016
Très bon article !
Mon cheval est dans un centre équestre, mais il est sorti tous les jours, afin de le maintenir en forme .
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Jessica
Ajouté 9 Juin 2016

Noter

Votre note :
Total : (1 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

alimentation, aménagement, cheval, pré, superfie, terrain

Vous aimerez aussi