Loading...

10 choses à savoir avant d’adopter un chinchilla

10 choses à savoir avant d’adopter un chinchilla

Avec son adorable minois et sa fourrure si douce, le chinchilla est un rongeur qui attire petits et grands. Mais êtes-vous prêt pour adopter un chinchilla et connaissez-vous ses besoins ? Adopter un chinchilla est un acte qui doit être mûrement réfléchi, contrairement à d’autres rongeurs il a un mode de vie bien spécifique.

 

Pour vous guider, nous vous proposons les 10 choses à savoir avant d’adopter un chinchilla. Cela devrait confirmer ou non votre choix pour cette adorable boule de poil.

 

Le chinchilla est un animal crépusculaire

 

La première chose à savoir avant d’adopter un chinchilla est son mode de vie. On ne pense pas toujours à ce détail, mais nombreux sont les propriétaires qui finissent par ne plus supporter les nuits bruyantes. Le chinchilla est un animal crépusculaire, cela signifie qu’il devient actif dès la tombée de la nuit et jusqu’au lever du soleil. Il peut se montrer très bruyant pendant la nuit et perturber votre sommeil et, à l’inverse, votre présence le jour peut perturber le sien. C’est un critère à prendre en compte avant son adoption. Si vous n’avez pas la possibilité de placer sa cage ailleurs que près d’un lieu de nuit, mieux vaut reconsidérer votre choix.

 

Il a besoin d’une cage spacieuse

 

Le chinchilla est très actif lorsqu’il est éveillé, il saute partout et a donc besoin d’un espace approprié. Il sera très malheureux dans une petite cage pas adaptée. Sachez qu’il a besoin d’une cage spacieuse et en hauteur, de type volière à oiseaux. Ce type de cage, dont il faut aussi considérer le prix (entre 80€ et 300€), nécessite d’avoir une place conséquente dans un logement. Si vous vivez dans un petit studio, ce n’est pas peut-être pas la meilleure idée.

 

Le chinchilla a besoin d’un environnement stable et calme

 

Le chinchilla est un rongeur qui a besoin de calme et de sérénité. Il n’est pas conseillé de placer sa cage dans une pièce très animée car c’est un environnement trop stressant pour lui.

Pour qu’il soit en parfaite santé, il a besoin de vivre dans un environnement parfaitement stable. Ce qui implique d’éviter de le trimballer partout lors de vos déplacements. En plus d’avoir besoin d’une présence, il n’est pas fait pour une vie de nomade.

Voyager avec son chinchilla peut être dangereux en bien des points : le stress, la chaleur ou encore les courants d’air. Il vaut mieux éviter de le perturber et préférer un petsitter pour venir s’occuper de lui en votre absence. Si vous êtes souvent en déplacement, le chinchilla ne sera pas fait pour vous.

 

Le chinchilla n’est pas recommandé pour les enfants

 

Les plus jeunes l’adorent, mais sachez que le chinchilla est déconseillé pour les enfants. Ce rongeur caractériel et indépendant n’est pas fait pour être mis entre les mains des enfants qui auront envie de le manipuler et de le caresser. Des enfants qui courent partout ne sont pas non plus l’idéal pour le chinchilla qui a besoin de calme. Enfin, il faut prendre en compte qu’il a des besoins spécifiques et que les enfants n’ont pas la maturité nécessaire pour bien s’en occuper. C’est un rongeur bien plus adapté à un maître confirmé.

 

La durée de vie du chinchilla est de 10 à 20 ans

 

Un chinchilla peut vivre jusqu’à 20 ans, en l’adoptant dès son plus jeune âge il vous accompagnera pendant près d’un quart de votre vie, mais la moyenne est de 15 ans. Êtes-vous prêt à assumer cela ? Avant d’adopter sur un coup de tête, il faut pouvoir s’assurer que sa présence soit compatible avec vos projets de vie. Beaucoup de personnes adoptent un animal sans réfléchir à l’impact qu’il pourrait avoir sur certains projets, un tour du monde serait difficile à organiser quand on a un chinchilla à s’occuper, c’est pour ces raisons que les abandons ne cessent d’augmenter. Adopter un chinchilla est donc un acte qui doit se faire avec réflexion.

 

C’est un animal indépendant

 

Difficile de résister à son envie de papouiller un être aussi adorable. Mais le chinchilla n’apprécie pas énormément les câlins ni d’être trop manipulé. Bien sûr, chacun possède son propre caractère et certains adoreront profiter de longues séances de papouilles, mais la plupart décideront d’eux-mêmes s’ils veulent être câlinés ou non. Si c’est un animal très affectueux et démonstratif que vous cherchez, mieux vaut choisir un chat.

 

Êtes-vous prêt à lui consacrer du temps ?

 

Le chinchilla est de nature indépendante mais a besoin de la présence de son maître pour le sortir de l’ennui, surtout s’il vit seul. Il faut pouvoir lui consacrer au moins 1h30 voire 2h par jour et cela inclus : le nourrir, nettoyer sa cage, lui accorder de l’affection et le sortir pour qu’il puisse faire sa balade. Vous aurez beau lui offrir la cage la plus spacieuse, il est nécessaire pour son bien-être de le laisser gambader dehors. Cela ne doit pas se faire sans surveillance, ce qui demande de prendre du temps pour lui.

 

Soyez prêt à assumer ses dégâts

 

C’est dans sa nature de rongeur de mettre tout ce qu’il trouve sous sa dent. Avec un chinchilla, vous n’aurez pas fini de racheter biberons, gamelles, bac à sable et autres accessoires en plastique ou en bois qui finiront tôt ou tard par être rongés. Préférez des accessoires en matériau solide tel que l’inox pour les gamelles. Attendez-vous à ce qu’il s’attaque aux barreaux de sa cage ou à vos meubles lorsqu’il sort faire sa balade.

 

Attention aux allergies

 

On n’y pense pas forcément, mais les membres du foyer sensibles aux allergies pourront souffrir de la présence du chinchilla. Avec sa fourrure dense en poils fins, les mues sont particulièrement riches en perte de poils très volatiles et qui viendront se coller partout dans la maison. De plus, le sable de son bain ainsi que le foin sont particulièrement propices à créer une poussière fine pouvant causer des allergies.

 

Et aux saletés !

 

Contrairement à ce que l’on penser, le chinchilla ne dégage pas d’odeur si l’on prend soin de nettoyer sa cage régulièrement. Par contre, puisqu’il est très actif et toujours en train de sauter dans sa cage, il a tendance à propulser de la litière ainsi que ses crottes à travers les barreaux et salir tout ce qu’il se trouve autour de la cage. Il faut donc être prêt à passer le balai régulièrement pour nettoyer les dégâts. Il faut également noter qu’il possède un transit toujours en fonctionnement et que, par conséquent, il produit des excréments en continu et n’est pas en mesure de se retenir. Il vous faudra le suivre à la trace pour nettoyer derrière lui lorsqu’il se balade dans la maison.


Commentaires

11 Juillet
Très bon article, malheureusement surnun site bien connu, on n'en trouve en pagaille
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Jessica
Ajouté 2 Juillet

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

choses à savoir avant d'adopter un chinchilla, conseils avant d'adopter un chinchilla, le chinchilla est-il fait pour moi

Vous aimerez aussi