Loading...

La robe du cheval

La robe du cheval

Possédant une multitude de couleurs, la robe du cheval intrigue par son élégance et son originalité aussi bien par les longs poils et les crins qui la composent et par l’uniformité présente sur son corps.

Qu’est-ce que la robe du cheval ? Comment pouvez-vous déterminer la robe du cheval ? Quelles sont les différentes possibilités de robes ? Ce guide vous aidera à y voir plus clair sur la robe de vos équidés préférés.

 

Qu’est-ce que la robe du cheval ?

 

L’hippologie, c’est-à-dire l’étude du cheval, précise la définition de la robe du cheval. Ce qu’on appelle la robe du cheval correspond simplement à la ou les couleurs des poils et des crins qui les composent.

Passant du noir au blanc avec des gammes de marron, ces couleurs sont complétées par des marques présentes sur le corps (souvent blanches) et le sens de pousse des poils. Depuis la fin du XVIIIe siècle, ces appellations sont réglementées par l’administration des Haras nationaux.

 

Comment pouvez-vous déterminer la robe du cheval ?

 

La coloration de la robe du cheval peut être déterminée à l’avance, avant même la naissance du poulain et en fonction de la robe de ses parents. Les recherches sur la génétique menées depuis le milieu du XXe siècle permettent de comprendre la coloration de la robe du cheval.

Le constat est sans appel : pour reconnaître la robe d’un cheval, il vous faut tout d’abord déterminer la robe de base. Cette robe de base est la couleur présente sans les différentes marques présentes sur l’équidé. Elle se détermine par la couleur des poils, de la peau, des yeux et des crins.

Pour réussir cette étape, imaginez tout d’abord  votre cheval sans les poils de sa robe. A cette robe de base, vous pouvez ajouter :

  • Le mélange de poils,
  • La présence de gènes de dilution.

L’interaction de ces éléments forme une grande variété de robes.

 

Quelles sont les différentes possibilités de robes ?

 

Les robes de base :

Il existe quatre robes de base :

  • La robe baie composée de crins noirs, des yeux foncés, des poils fauves, une peau brune et le bas des membres noir. Il existe plusieurs variétés de bai : le bai, le bai clair avec des poils marron clair, le bai cerise où les poils tendent vers le roux, ou le bai foncé. C’est la robe la plus fréquente chez le cheval.
  •  La robe noire pangarée / bai-brun se distingue par un pelage noir sur tout le corps avec des zones rousses présentes sur certaines parties comme le ventre, les coudes, les flancs, les nasaux ou l’intérieur des cuisses.
  • La robe noire ressemble à la robe noire pangarée sans les zones rousses.  Les poils et les crins sont noirs avec une tendance à roussir avec l’action du climat (intempéries, chaleur, etc.). C’est une robe peu fréquente chez le cheval.
  • La robe alezan est composée de crins et de poils fauves allant de la couleur marron à roux avec comme particularité l’absence de poils noirs. Il existe la robe alezan, la robe alezan brûlé où la peau du cheval est noire, avec une couleur café torréfié des poils et des crins ainsi que des yeux foncés. On distingue également l’alezan foncé avec des poils et des crins marron de l’alezan cuivré plutôt sur des tons roux.

Toutes ces robes de base sont complétées par des gènes de dilution et des mélanges de poils.

 

Les gènes de dilution

Ces gènes interagissent sur la robe de base du cheval afin de l’éclaircir. Il en existe plusieurs sortes :

  • Le gène crème rend la peau du cheval rose avec des yeux bleus : il permet de créer une robe Palomino pour le cheval alezan, Isabelle pour un cheval bai, et noir réglisse pour le cheval noir.
  • Le gène dun appelé gène sauvage décolore la robe et fournit des marques prononcées comme des zébrures sur les membres inférieurs.
  • Le gène champagne, assez rare, agit sur la pigmentation de la peau et sur la couleur des poils. Des tâches sombres se forment, les yeux du cheval deviennent verts ou marrons et la peau se distingue par la présence de pommelures ainsi qu’un reflet brillant.
  • Le gène silver présent seulement chez la robe alezan.
  • Le gène perle découvert très récemment, agissant sur les crins et seulement avec l’interaction du gène crème.

 

Les mélanges de poils sur la robe du cheval

Certaines robes de cheval peuvent se distinguer par un mélange de poils blancs ou noirs. Ce panachage permet une grande variété de robes comme l’alezan granité (robe alezane avec un mélange de poils) ou la robe Isabelle fumé (robe bai avec un gène crème et un mélange de poils noirs sur l’extrémité du pelage).

Le cheval possède une richesse qui lui est propre : une robe unique présentant des couleurs et une richesse hors du commun. Au fur et à mesure du temps, d’autres variétés apparaîtront pour le plus grand bonheur des passionnés de cheval.


Commentaires

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Jessica
Ajouté 17 Janvier 2017

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

cheval, cheval couleurs, cheval mélange de poils, cheval robes de base, gêne de dilution, hippologie, robe du cheval

Vous aimerez aussi