Loading...

Comment bien nourir son cheval?

Comment bien nourir son cheval?

Le cheval est un animal herbivore qui ne rumine pas. Il a besoin comme toute espèce, d’une alimentation spécifique à ses besoins nutritionnels et qui respect les particularités de son système digestif. C’est pourquoi garantir une bonne alimentation de son cheval est nécessaire à sa santé et à son bien-être.

Comment s’alimente un cheval ? Quel aliment donner à son cheval ? À quelle fréquence et en quelle quantité ?  Découvrez nos conseils pour bien nourrir son cheval.

 

Comprendre l’alimentation du cheval

 

Le cheval est herbivore et passe en moyenne 15 heures par jour à pâturer. Il s’alimente de jour comme de nuit en petites quantités adaptées à son système digestif particulier. En effet, lorsque le cheval s’alimente il le fait d’une façon spécifique en humidifiant les aliments dans le but de maintenir le pH gastrique et de favoriser une bonne digestion. Pendant qu'il mange, il produit donc une quantité de salive plus importante pour dégrader les aliments rapidement. En effet, un cheval, malgré sa taille, possède un estomac de taille relativement petite, d’où cette nécessité d’humidifier les aliments avant de les consommer.

 

À cause de la taille de son estomac, il est important de nourrir un cheval plusieurs fois par jour en quantité adéquate. Offrir une alimentation trop importante en une seule prise pourrait entraîner que des aliments partiellement digérés soient poussés dans le gros intestin et entraînent des infections comme des coliques, très douloureuses pour le cheval. On recommande donc que les aliments soient distribués à raison de trois repas par jour.

chevaux qui paturent

De plus, le cheval possède des dents qui poussent continuellement car adaptées à sa grande consommation d’herbes de fourrage. Pour bien les entretenir, il faut donc fournir ce type d’aliment en quantité suffisante tout au long de la journée. Enfin, il est important de noter que le cheval doit être nourri au sol dès que possible, afin de limiter l’inhalation des particules du fourrage grâce à l'orientation bénéfique de sa trachée.

 

Comment bien nourrir son cheval?

Une bonne santé du cheval passe par une bonne alimentation. Pour cela trois critères sont à respecter : les aliments qu’on donne au cheval, la fréquence et la ration en fonction de différents critères.

 

Alimentation pour cheval

Les chevaux ont besoin d’herbe pâturée en importante quantité. Il est recommandé de les nourrir le plus naturellement possible, c’est-à-dire sans aliment concentré, à l’aide d’herbe et de fourrage.

cheval qui pature

Les fourrages conservés comme le foin ou la paille représentent une partie importante de l’alimentation du cheval. Le foin est le fourrage le plus commun. Cependant, les fourrages secs contiennent des poussières qui peuvent affecter les voies respiratoires c’est pourquoi on peut conseiller d’humidifier légèrement le foin même si cela réduit la valeur nutritive de cet aliment.

La pâture d’herbe ou de fourrage peut ainsi représenter entre 40 à 90% des besoins nutritionnels selon le type de cheval que l’on élève.

Les aliments concentrés sont couramment proposés sous forme de céréales complètes ou en poudre, de mélanges et granulés. Les céréales comme l’avoine sont plus riches en énergie que le fourrage et également en fibres, c’est pourquoi leur distribution doit se faire avec parcimonie et de façon fractionnée pour ne pas troubler le système digestif du cheval.

Les céréales les plus communément données aux chevaux sont :

  • L’avoine : riche en cellulose et en matières grasses
  • Le son de blé : assez énergétique et riche en fibre
  • Le maïs : très énergétique, riche en amidon, faible en protéines
  • L’orge : apporte des fibres et du phosphore. Sa valeur énergétique se situe entre l’avoine et le maïs

Les mélanges et granulés constituent une alimentation préparée, enrichie en vitamines et minéraux, facile à distribuer. Ils sont plus coûteux que les céréales et doivent toujours être accompagnés de fourrage. On recommande de fournir dans un premier temps du fourrage au cheval puis des granulés afin que la digestion se fasse correctement et que les propriétés nutritives de ces aliments soient bien assimilées.

Pour ce qui est de la consommation d’eau, celle-ci doit être donnée en quantité importante au cheval notamment en période estivale. Pour ce qui est de sa température, on recommande qu’elle ne soit pas trop froide ni trop chaude afin de ne pas freiner la consommation d’eau du cheval. À noter, en période de grand chaud, le cheval peut perdre des oligoéléments à cause de la sudation et nécessite des besoins plus importants en chlorure de sodium. C’est pourquoi il est recommandé de mettre à disposition un complément comme un bloc minéral riche en sel.

Rationnement de l’alimentation

Chaque cheval, en fonction de sa race, son âge, son sexe, son tempérament, et son activité nécessite des rations adaptées. Il est donc primordial de calculer les besoins pour chaque animal en fonction de nombreux critères. De nombreux sites spécialisés proposent des aides pour le calcul de ces rations en fonction des caractéristiques du cheval et de son environnement.

À noter: Une fois la ration établie, il est important de ne pas sous-doser l’apport en fourrage, riche en fibres, et donc essentiel à la digestion du cheval. De plus, la ration quotidienne doit être divisée en 3 repas minimum distribué à heures régulières. Enfin, n’oubliez pas d’assurer un apport en eau suffisant.


Commentaires

6 Mars
Bonne article dans l'ensemble je dirais juste que les compléments alimentaires ( granulés, avoine...) ne sont en aucun cas naturel pour le cheval et peut causer de grave désordres comme des bouchons... Pour ce qui est de l'herbe, ont éviteras les prairie avec de la bonne herbe grasse qui pourrais pour nous paraitre l'idéal mais qui en faite n'est pas bonne du tout car l'herbe trop grasse, fait prendre du poids et peut par exemple, causer des fourbures...mieux vaut une pâture avec de l'herbes rase mais avec de la diversités,( abords des foret, ruisseau..). Pour ce qui est des rations, un cheval de concours, peut tout à fait être nourrie qu'avec du foin et de l'herbe. Un vieux cheval qui à commencer à maigrir à cause de l'âge et non à cause d'autre problèmes, est très difficile à récupérer et des granulés en plus ne serviras pas à grand choses. Pour ce qui est de l'eau ,partez du principe que 90% des chevaux sont déshydrater donc oui pierre à sel obligatoire. Ensuite les chevaux ne sont pas bête il ne vont pas se goinfrer jusqu'à en être malade mais il vont fractionner leurs repas/Bonne article dans l'ensemble je dirais juste que les compléments alimentaires ( granulés, avoine...) ne sont en aucun cas naturel pour le cheval et peut causer de grave désordres comme des bouchons.....Voir plus
Vous devez vous connecter pour commenter

Article

Par Dinah
Ajouté 24 Août 2015

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Partager sur les réseaux sociaux

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Tags

nourrir cheval, nourrir chevaux, nourriture cheval, nourriture chevaux, nutrition cheval

Vous aimerez aussi