Loading...

Conseils pour élevage élaphe guttata

Frank

Bonjour,

Voici mes recommandations détaillées pour l'élevage d'élaphe guttata

Biotope

Le terrarium doit reproduire du mieux possible le biotope naturel du serpent. Ainsi il doit être éclairé à heures variables le long de l'année pour imiter la lumière solaire, il doit être chauffé, avoir une humidité précise et des cachettes où le serpent passera le plus clair de son temps.

N'oublions pas que les serpents ne sont et ne seront jamais des animaux domestiqués. A nous de montrer le respect que ce reptile mérite en oubliant d'en faire un phénomène de foire à montrer aux copains dès qu'ils viennent boire un verre. Le plaisir dans l'élevage doit être celui des yeux et de la connaissance d'une espèce. On ne devient pas terrariophile par mode ou spontanéité, une envie soudaine d'un serpent; à ceux là d'entre vous je conseille donc un python réticulé dès le premier achat, prenez-le adulte svp et laissez le libre chez vous qu'on en finisse vite.


Taille

Le serpent des blés n'étant pas un grand serpent, un terrarium de 90x40x40 convient pour un couple. Personnellement je préfère penser un peu plus large, et conseille un 120x50x50 pour un couple d'élaphes. Pensez à préparer le terrarium avant l'arrivée de vos serpents qui n'ont pas à subir le stress supplémentaire au voyage de coller une plaque chauffante, ouvrir et refermer pour mettre en place le décor, les bacs à eau, cachettes etc…De plus, il est important de "connaître" son terrarium, la température précise au point chaud, le degré d'humidité à diverses heures de la journée et la nuit.

Pour les juvéniles, je conseille d'acheter (ou de faire si vos moyens le permettent) un terrarium de 60x30x30 pour la première année et de mettre les jeunes serpents <40cm dans des boites en plastiques aérées, posées dans le terrarium pour profiter de la chaleur et de l'hygrométrie. Les juvéniles stressent très rapidement dans des volumes inappropriés, ils peuvent refuser de manger et s'enfouir des jours sous le substrat. Le temps d'adaptation au terrarium varie de 2 jours à 2 mois en fonction des individus.


Chauffage

Il faut veiller à faire des niveaux de chaleur dans le terrarium, 28°/30° au point chaud (30°/32° pour la croissance des juvéniles) et 23°/25° pour la zone dite froide. Gardez la chaleur la nuit pour des juvéniles en croissance, abaissez de 5°/6° la nuit pour des adultes.

Faites votre choix entre une plaque chauffante que vous collerez à une des extrémités sous le terrarium (1/3 de la surface totale) ou un cordon chauffant avec le même dispositif.

Les élaphes ne sont pas "fouisseurs" mais il est préférable de coller ou de protéger le fond du terrarium avec un bout de papier journal par ex pour éviter un trop long contact quasi direct avec la source de chaleur qui pourrait entraîner des brûlures et la stérilité des mâles. Un gros stress ou une grosse proie et votre serpent peut se glisser au fond du terrarium si vous optez pour un substrat sable ou copeaux.

Attention : Je déconseille l'usage de lampes chauffantes type céramique qui développent une forte chaleur dans l'air, l'assèchent, et peuvent être très dangereuses pour le serpent si elles ne sont pas très bien protégées, grillagées dans une matière qui ne risque pas de brûler gravement le serpent. Ces lampes conviennent aux reptiles type lézard, iguane, pogona etc…De plus, les juvéniles souvent cachés ont besoin de chaleur pour bien digérer et favoriser leur croissance, chaleur qu'ils trouveront dans leur cachette avec un chauffage par le bas

Humidité

Le taux d'hygrométrie doit être surveillé fréquemment même si ces serpents ne sont pas fragiles à quelques variations. Comptez entre 50 et 70% d'humidité dans le terrarium. Le taux d'hygrométrie moyen d'une pièce d'appartement est de 45% environ. Il suffit donc de disposer un ou deux bacs d'eau dans le terrarium pour obtenir l'humidité voulue.

Le bac d'eau pourra être disposé au dessus du chauffage pour augmenter l'humidité si la pièce qui héberge le terrarium est trop sèche.

Attention :

Pendant les périodes de mue, il est important de monter le taux d'hygrométrie à 75-85% quand le changement de couleur est constaté et durant les jours de préparation qui suivent. Pour être tranquille, je conseille de vaporiser au moins une fois par jour votre élaphe pendant ce laps de temps en veillant à couler de l'eau tiède ou laissée à température ambiante. Sauf symptôme de maladie, la mue de votre serpent se fera ainsi sans aucun problème.

Il est également possible si votre pièce est vraiment très sèche d'utiliser un humidificateur d'air électrique que vous placerez près du terrarium afin d'augmenter l'humidité. Ce procédé est très coûteux en énergie, mais il a l'avantage si vous avez plusieurs terrariums ou pendant l'incubation des oeufs d'éviter l'humidification manuelle pour des pièces à l'hygrométrie réellement basse. En général les bacs d'eau suffisent amplement.


Eclairage

Voici un problème qui touchera les débutants en premier... UVA UVB ? Simple néon ? Ampoule chauffante ? Le Reptisun Zoomed 2.0 a-t-il des UVB ? Les UVB passent-ils au travers d'une vitre ? Vitamine D3 qui se synthétise avec les UVB ? Carence, brûlures, vitalité, croissance... Les questions sont nombreuses pour un novice, peut-être sont-elles un peu présentes encore pour les plus expérimentés.

Livres, avis de vétérinaires, terrariophiles à longue expérience, vendeurs d'animalerie, sites de fabricants... J'ai tout fait..(je le pense sincèrement)...Quand les avis de vétérinaires entre eux se contredisent ce n'est pas évident...


Conclusion :

Oui, les élaphes, comme dans la nature, ont besoin de rayonnement ultraviolets (UVB) pour fixer la vitamine D3 qui se trouve dans le foie des rongeurs vivants ou fraîchement tués (pour les surgelés, voir à nourriture). Toutefois, les néons UVB (Reptisun 5.0, Iguana light etc..) en vente sont trop puissants voire dangereux pour les élaphes, pouvant entraîner des brûlures rétiniennes irréversibles.

L'idéal serait d'avoir, un complément vitaminique* pendant la première année et un néon Reptisun 2.0, qui ne rayonne que de faibles UVA (importants eux pour la vitalité et l'appétit du serpent).

Il faudrait ensuite, un an plus tard, quand votre élaphe trouvera son terrarium définitif (plus grand que sa première année de juvénile), posséder un Reptisun 2.0 alterné avec un Reptisun 5.0 deux fois par semaine.

Les UVB ne passent pas à travers les vitres et les ampoules chauffantes sont déconseillées par précaution.

Le Reptisun Zoomed 2.0 n'a aucun lien avec le 5.0. On aurait pu penser, comme beaucoup de vendeurs l'affirment toujours qu'il rayonne des UVB également mais à plus petite mesure; c'est faux, il ne contient que des UVA.(données du fabricant Zoomed) Utilisez en premier celui là.

* L'apport vitaminique durant la première année est préférable et recommandé par le Dr Bruno Gattolin, vétérinaire terrariophile depuis 25 ans, spécialisé dans l'étude des colubridés américains, organisant régulièrement des conférences à l'école vétérinaire de Lyon

Substrat

Vous avez le choix entre plusieurs types de substrats, chacun ayant ses qualités et inconvénients :

Papier journal, papier absorbant (Sopalin) :

Économique, facile à trouver, bonne condition d'hygiène, pratique pour voir l'état des selles. Personnellement je trouve ça laid, sale; mais je comprends que les éleveurs qui ont 30 terrariums s'en contentent pour des raisons pratiques. Ceux qui visent plus la quantité de bêtes et non la qualité ou l'esthétisme, qui se foutent bien d'essayer de reproduire le biotope naturel du serpent adopteront volontiers ces substrats. A vous de voir

Litière granulaire pour chat (papier journal compressé) :

Encore récemment utilisée, c'est un très bon absorbeur d'odeurs qui n'entraîne pas de constipation en cas d'ingestion. Attention à ne pas confondre avec la litière à base de quartz et d'argile. Bien sûr, la litière n'est pas donnée et n'est guère esthétique dans un terrarium.

Tapis synthétique :

Type gazon. Il se trouve facilement, est très bon pour le budget, lavable en machine (même si on va éviter car il se détériore vite). L'esthétique est assez bonne. A changer tous les deux mois. Les problèmes liés à ces tapis peuvent être des maladies vésiculaires, plaques ventrales en cas de renversement d'eau sur le tapis par le serpent ou par vous. A très bien sécher. Il faut également prendre soin de bien fixer le tapis (en pensant qu'il faudra l'enlever) pour les serpents nouvellement acquis, timides ou stressés qui trouveront le moyen de se glisser dessous si vous n'êtes pas attentif quant à la fixation. (et dessous il y a brûlure possible). Ce fond est une catastrophe pour enlever les excréments et l'urine.

Morceaux, Eclats d'écorces :

Se trouvent facilement, budget un peu plus élevé. Sans doute, le substrat le plus esthétique, qui permet de réaliser de magnifiques terrarium. Les écorces "acides" empêchent la présence ou la prolifération de bactéries; ces substrats sont lavables et utilisables 2 fois. Prévoir un sachet de rechange car ils mettent un temps fou à sécher. Le problème avec ces substrats est qu'il ne faut pas qu'ils soient ingérés (non toxiques mais graves problèmes intestinaux, constipation etc...).Si vous ne donnez pas à manger à vos serpents dans le terrarium, aucun problème. Si vous le faîtes, surveillez tout le déroulement du repas et veillez à ce que des petits bouts d'écorces ne se collent pas à la proie pendant l'ingestion. A changer tous les 2 mois. Le nettoyage du terrarium avec ce type de substrat prend du temps, et l'enlèvement des excréments est assez délicat.

Copeaux :

Peu chers, aspect acceptable, même problème en cas d'ingestion que les écorces. (surtout pas de bois de cèdre = toxique). A changer très fréquemment. Les juvéniles aiment se cacher dans la sciure. L'hygiène doit être irréprochable quand on utilise ce type defond.

Terreaux, sables :

Il est très difficile de nettoyer un terrarium qui utilise ces fonds. Ils sont toutefois naturels, peu chers mais également peu hygiéniques.


Accessoires

Thermomètre et Hygromètre :

Ces deux outils sont absolument nécessaires en permanence dans le terrarium. Ils peuvent être collés sur la vitre (pas directement en dessous du néon qui biaise les données). Si votre budget le permet, il est important d'avoir un thermomètre classique de maison que vous poserez sous chaque cachette de temps à autre, dans tout le terrarium pour connaître les températures exactes. (20frs un classique).

Enfin, si vous voulez investir utilement, les thermohygromètres électroniques marchant à pile, plus précis et plus aisément manipulables sont très bien faits. Comptez 150/200fr. Vous trouverez aussi des minuteurs thermostats reliés au chauffage et des thermomètres-sonde à doubles relevés.

Cachettes et bacs à eau :

Une fois encore, à vous de voir l'aspect que vous donnerez à votre terrarium. Un bac d'eau en plastique est équivalent, pour un serpent, à un bac moulé imitant une couleur bois ou pierre. Idem pour les cachettes. Disposez-en au moins deux, une au point chaud, l'autre au point frais; une troisième au milieu sera toujours un plus.

Branches :

Diamètre idéal : 2 fois celui du serpent. L'élaphe étant un serpent de moindre taille, veillez juste à ce que la ou les branches soient bien fixées mais aisément ôtables en cas de problème et de nettoyage.

Nettoyage, Désinfection

Plusieurs produits du commerce sont à votre disposition pour nettoyer et désinfecter le terrarium et ses accessoires. Étant plus ou moins équivalents je vous laisserai choisir à votre guise et budget.

Les bacs à eau doivent être baignés dans un produit désinfectant tous les 15 jours maximum.(solution à base d'eau de javel par ex) Quand vous changez l'eau ( tous les 2jours maximum) profitez-en pour frotter un peu les bacs.

Les cachettes elles, auront le même traitement tous les mois, frottez-les sous eau bouillante avant de les faire tremper dans le désinfectant.

Le terrarium lui, sera nettoyé en fonction du substrat : Tous les 1 ou 2 mois en moyenne. Quand vous désinfectez, faites le bien ! Laissez aérer le terrarium au moins 1h après le nettoyage et remettez tous les décors.

Pour les nouveaux nés, les souriceaux d'un jour sont recommandés, vous devez les nourrir tous les quatre-cinq jours.
Plus la taille du serpent augmentera plus la taille de la proie augmentera, au alentours de 40 cm, on peut les nourrir de blanchons (bébé souris avec les yeux fermés recouvert d'un doux duvet), à raison de 1 ou 2 tous les trois-quatre jours. A partir de 50-60 cm on peut passer aux sauteuses (jeune souris avec les yeux ouverts et les poils développés qui a comme particularité de sauter dans tous les sens). Au delà de 90 cm, on peut donner des souris adulte de petite taille. Vers 120 cm vous pouvez passer aux souris adultes sans problèmes. Après 140 cm vous pouvez donner des jeunes rats.

On se pose toujours la question de ce qui est le mieux entre donner des rongeurs vivants ou morts, la nourriture morte comporte moins de risques :
Pas de danger pour le serpent.
Possibilité de stocker et de congeler (toutes tailles).
La nourriture vivante pose des problèmes au niveau des réapprovisionnements, soit vous devez aller dans une animalerie toutes les semaines, soit vous devez vous faire votre propre élevage.
Les proies doivent être données au serpent moins d'une heure après leur décongélation.
A savoir aussi, Une fois que la proie a été tuée, la vitamine D3 (indispensable à la croissance pour fixer le calcium sur les os) se dégrade et disparaît rapidement. Il est donc nécessaire de donner un complément de vitamine D3.

Terrarium : La taille du terrarium idéale pour un seul individu adulte est de 80 cm x 50 cm x 50 cm. Elle peuve survivre dans 60 cm x 30 cm x 30 cm voir moins, mais ce n'est pas l'idéal si vous souhaitez voir évoluer votre Elaphe comme si elle était dans son milieu naturel. Les juvéniles peuvent être placés dans des fauna-box correspondant à leur taille. Un gradient thermique de 25 °C à 30 °C dans le terrarium devra être obtenu, ceci par la mise en place d'un système de chauffage thermostaté. La température au point chaud devra avoisiner les 30°C mais ne pas les dépasser, à l'opposé du terrarium elle devra approcher les 25°C. La nuit la température devra baisser entre 22 °C et 25 °C dans tout le terrarium, ceci peut être obtenu en branchant le thermostat sur un minuteur. Le terrarium devra être éclairé durant la journée pour reconstituer les cycles d'éclairages présent dans la nature. Le chauffage et l'éclairage devront être branchés 12 heures sur 24 heures hors période d'hibernation et de reproduction.
Le terrarium devra être aéré par des grilles placées de façons à ce que l'air circule.
Le substrat du terrarium peut être constitué de journal (pas très esthétique mais hygiénique et gratuit), de sopalin (pas très esthétique mais hygiénique et peu coûteux), de substrat spécial reptiles (éclat d'hêtres, aubiose, aspen, éclat d'écorce de pin [reptilbark] etc. Esthétique, hygiénique si changé fréquemment mais assez cher).
Un bac d'eau devra être à la disposition du serpent pour qu'il puisse boire ou s'immerger complètement. Deux cachettes minimums devront être réparties dans le terrarium, une au point chaud et une autre au point froid.
Des branches préalablement désinfectées et nettoyée et des feuillages artificiels pourront être installés afin que votre Elaphe puisse grimper.

Celine

Merci Frank,

c'est un super article que tu nous a posté ici !

J'ai moi-même un élaphe guttata et je trouve ton texte très complét, bravo !

Auteur du sujet

Frank
Activité: 14 Octobre 2015
Ses animaux

Participants au sujet

Fiches race des reptiles

Fiches race des reptiles

Les fiches et standards de race des animaux : races de chien, races de chat, ...

Partager cette discussion

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Les forums de cette section