Loading...

Comment créer un élevage d'escargots ?

Romuald Martin

Salut la communauté,

J'ai une question étrange à vous poser : comment créer un élevage d'escargots ? En effet, j'aimerai connaître les grandes lignes de l'élevage et de l'héliciculture. Je sais qu'il existe de nombreuses méthodes d'élevage d'escargots et j'aimerais donc recevoir quelques conseils pour devenir héliciculteur. Comment créer un élevage professionnel d'escargots domestiques ? L'idée est vraiment de réaliser une ferme aux escargots !

Alors, comment créer une escargotière ?

J'ai trouvé un guide qui permet d'apprendre les bases d'un élevage d'escargots : nourritures à donner aux escargots, comment faire son propre élevage d'escargots, monter la clôture, ...

L'élevage méthodique. Dans des parcs spécialement aménagés pour cet élevage: terrains incultes, friches à sol durci, pas trop ensoleillées et recouvertes d'un gazon très court, on peut élever, en moyenne, sur une superficie de 75 ares, 600.000 escargots. Chaque individu donne annuellement 50 à 60 oeufs. L'escargotière est constituée par un ensemble d'abris, chaque abri mesurant 2 mètres de longueur sur 1 mètre de largeur. Le toit, en pente unique, est posé d'un côté à 0 m. 40, de l'autre à 0 m. 35 du sol. Couverture en planches ou en tuiles.

Pour clôture de l'escargotière, un mur ou des planches rabotées, enduites de goudron pour empêcher les évasions. On peut employer aussi des épines sèches et une bordure de sciure de bois, ou encore une palissade de 1 m. 20 de hauteur, avec liteaux cloués verticalement et assez rapprochés pour empêcher le passage des escargots. Palissade garnie de clous assez gros, dont la pointe dépasse de 6 centimètres environ à l'intérieur du parc. Sous les abris, le sol doit être bêché soigneusement, afin que les escargots puissent se terrer facilement. Établir des petits tas de mousse, de feuilles mortes ou d'herbes sèches. Chaque abri peut recevoir 2.000 escargots.

La nourriture. - L'escargot est d'une voracité surprenante : par temps de pluie, 100.000 escargots peuvent consommer une pleine voiture de choux. La nourriture est distribuée le soir. Plus les escargots sont nourris, mieux ils se bouchent et se conservent. Les aliments qui leur conviennent particulièrement sont : - les choux, carottes, laitues, chicorées, jeunes tiges de pois et de fèves, persil, - cerfeuil, poireaux, radis, épinards, oseille, poirée, pourpier, panais, - débris de pommes de terre et de raves, fruits, son mouillé. - Le thym, le serpolet, la menthe, la sarriette et le laurier donnent à la chair une saveur plus délicate. Le parcage. - Chaque matin, avant le lever du soleil, ramasser les fuyards et les mettre sous les abris

A l'arrière-saison et suivant la température, mettre en lieu abrité les escargots à sécher, après les avoir débarrassés de la gangue de terre qui les enrobe. Ensuite, les placer sur des claies et établir une température régulière. La conservation parfaite s'obtient à une température de 5 à 6 degrés au-dessus de zéro. En parquant trop tôt, on s'exposerait à subir des pertes pouvant aller jusqu'à 40% lorsque l'automne est chaud. Le jeûne de l'escargot doit durer 5 à 6 jours, au maximum 10 jours.

La récolte. On peut récolter les escargots pendant toute la journée. Un bon ramasseur récolte 1.000 à 1.500 escargots par jour, en fouillant le sol avec une griffe métallique. Un parc de 200 mètres peut recevoir 10.000 adultes pouvant produire 500.000 individus. Le poids du mille d'escargots gros blancs est de 20 à 25 kilos. Le poids du mille d'escargots petits gris est de 10 à 12 kilos.

Que pensez-vous de cette méthode d'élevage ? Je pensais suivre ces conseils pour créer mon élevage d'escargots à la maison !

Romuald Martin

Voici des précisions supplémentaires sur l'heliciculture et comment devenir héliciculteur ! Car élever des escargots nécessitent un savoir et de nombreuses tâches afin de bien réussir son élevage d'escargots ! C'est une science : élevage sol ou hors sol, ...

Dans cet ordre d'idées, on peut citer la production de l'escargot, à la fois élevage et culture. On sait qu'il existe de véritables amateurs de ce mets assaisonné avec un art délicat où se révèle l'adresse des cuisiniers français. Petits gris, escargots des vignes, gros blancs, escargots de Bourgogne... autant de « crus » réputés qui ont chacun leurs amateurs. Il n'est pas de quartier à Paris, en province même, où les pancartes des restaurants n'indiquent aux gourmets ces promesses alléchantes. Un traiteur parisien avait même offert à sa clientèle des escargots " nourris à la maison et sevrés scientifiquement ". En fait, l'héliciculture, puisque ainsi on la nomme, peut procurer, en situation favorable, une occupation attrayante et des bénéfices non négligeables. On distingue trois époques de vente: les " coureurs " du 15 avril à fin mai, les " voilés ", du 1er septembre au 15 octobre, les " bouchés ", du 15 octobre à avril suivant. Terrain. L'essentiel est de disposer d'un terrain favorable. Les formations calcaires doivent être recherchées et c'est l'explication du groupement de ces " élevages " sur les sols contenant du calcaire, notamment dans l'est de la France, sur les assises jurassiques riches en chaux.

Le fait est logique: la coquille de l'escargot exige une proportion élevée de carbonate de chaux que le gastéropode doit trouver dans son alimentation. Voyons comment se pratique cet élevage. Les Parcs. Sur un sol sain, calcaire, en friche ou couvert d'un léger gazonnement, on établit les parcs d'élevage. Chaque parc couvre 200 mètres carrés et recevra 8 à 10.000 escargots. Au centre sont édifiés les " abris ", cases de 2 mètres de long sur 1 mètre de large environ, couvertes par un petit toit incliné à 0 m 40 du sol sur la plus grande hauteur, 0 m. 35 sur la plus faible. Ce toit est couvert de planches ou de tuiles légères. Le sol des abris est soigneusement, ameubli pour que les locataires, au moment désirable, puissent confortablement se « sevrer ". On recouvre le sol de mousse sur laquelle se ront posés les " élèves " à raison de 1.500 à 2.000 par abri. On creuse de petits fossés. Il faut, maintenant, entourer le parc afin de prévenir la fuite des escargots, car, pour sédentaires qu'ils paraissent, ces précieux hôtes n'en sont pas moins préoccupés d'une évasion constante. Afin de décourager ces tentatives d'exode, on entoure les parcs de murets de pierres cimentées ou de planches, enduits de goudron. Quelques praticiens recourent simplement aux épines sèches ou aux pointes de clous.

On peut épandre sur les litières des cendres, de la chaux, de la sciure de bois, ou tout autre corps pulvérulent offrant a l'escargot un terrain mouvant, poudreux, qui s'oppose à sa fuite.. Alimentation Sous chaque abri, peuvent. vivre et prospérer 2.000 escargots adultes. Cette « colonie » est rassemblée vers la mi­août ou au début de septembre. Il s'agit alors de nourrir les escargots, abondamment car, contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'escargot est gros mangeur, et il y a tout intérêt â hâter, sa croissance et son développement. D'où la nécessité d'annexer à cet élever un plan des " cultures vivrières ". On choisit, ordinairement; comme ressource alimentaire, le chou, facile à cultiver et qui donne de fortes réserves d'une nourriture appréciée. On accorde la ration le soir. Les escargots absorbent ainsi une proportion très considérable de verdure. Il faut parfois, pour 2.000 escargots, jusqu'à 40 à 50 kilos de chou par jour. On associe au chou diverses salades (chicorée, laitue), des épinards, de l'oseille, des jeunes pousses de féverole, de pois, des feuilles de navet, de panais, et des fanes de pomme de terre saine.

C'est là où l'adresse de l'éleveur intervient. Car - qui l'eût cru? - la nature de l'aliment influe sur la qualité de la chair, sur l'arôme, le fumet de l'escargot... C'est pourquoi on distribue, avec ces rations de base, du thym, du serpolet, de la sarriette, du laurier, encore que l'assaisonnement typique de l'escargot (ail, échalote) paraisse dominer tous ces « bouquets ». Mais il y a des amateurs délicats et exigeants... Récolte et vente. Les parcs sont peuplés vers la mi-août ou début de septembre. Et il faut, dès lors, surveiller l'élevage en ramassant, au petit matin, les escargots évadés que l'on réintègre sous les abris. Dès qu'apparaissent les premiers froids, l'escargot se mure dans sa coquille au moyen de l'opercule et s'enfonce en terre. C'est le moment de le recueillir en grattant le sol à l'aide d'une double griffe. On met les escargots en caisses bien emballées et expédiées vers les villes. S'il y a « excédent et baisse des prix », on peut conserver les gastéropodes en les disposant dans des caisses en lits réguliers, alternés avec de la terre sèche, dans un local à température constante assez basse. Nous ne pouvons donner ici plus de renseignements sur cette production bien spéciale qui ne peut retenir l'attention des " ruraux " qu'à condition qu'ils soient placés dans les conditions convenables et disposent d'une main-d'œuvre familiale - abondante et dévouée

Romuald Martin

Il est également nécessaire de bien connaître les escargots pour réussir les différentes étapes et obligations de l'élevage.

Pour pratiquer un élevage avec succès, il faut connaître tous ses différents escargots, leur humeur, leurs goûts et leurs ennemis. Un peu d'histoire naturelle des Escargots. Vous voulez procéder avec chance de succès à l'élevage des Escargots, il vous faut connaître les moeurs de ce Mollusque. Nous dégageons donc, de son histoire naturelle, insuffisamment précisée et au sujet de laquelle tous les savants ne sont pas d'accord, ce qu'il est surtout nécessaire de savoir pour le côté qui vous intéresse. Toucher et Odorat développés.

L'escargot, appelé encore limaçon, Colimaçon et plus prétentieusement Hélice, est un Mollusque gastéropode, ce qui veut dire que son ventre lui sert de pied. Il a sous le corps, un plan musculaire qu'il contracte à volonté et au moyen duquel il se déplace. Il respire à l'aide de poumons. On le rencontre un peu dans toutes les parties du monde, aussi bien sous l'équateur que dans les glaciers des Alpes, à des altitudes de 2.000 mètres.

La plupart des espèces recherchent les lieux humides. Mais quelques-unes cependant se plaisent dans les terrains arides et incultes. L'Escargot habite une coquille calcaire qui renferme les intestins et une partie des organes de la reproduction et à laquelle adhèrent solidement les muscles du pied. Très légère, quoique très résistante en raison de son peu d'épaisseur, cette coquille est ordinairement de forme convexe. Le bord de l'ouverture, fort mince et presque tranchant dans le jeune âge, s'épaissit de plus en plus, à mesure que l'animal vieillit, et finit souvent par former une sorte de rebord très résistant. Toucher et Odorat développés Reconnaître l'âge d'un Escargot Variétés nombreuses Curieux mode de reproduction Croissance lente et vie relativement longue

Romuald Martin
les achatines Ce sont d'énormes escargots de 120 à 250 g et dont la coquille spiralée mesure de 12 à 20 cm. Originaires d'Afrique, elles ne supportent pas, sans les mettre à l'abri, nos hivers. Comestibles, les achatines sont utilisées pour l'alimentation humaine et sont même vendues en conserve dans les supermarchés européens. Plus rentable, moins fragile et de croissance plus rapide que l'escargot commun, son élevage s'accroît fortement, surtout dans les pays asiatiques. Alimentation : En captivité, les achatines consomment de la banane, de la carotte, des haricots verts, de la salade non traitée, du son, des biscuits ... Un peu d'eau leur suffit si leur alimentation est suffisamment fraîche. Pour le calcium, des os de seiche, des pierres calcaires et les coquilles vides de leurs congénères. Reproduction : Vers 5 mois, les achatines peuvent s'accoupler. 25°C, bonne nourriture et degré hygrométrique convenable sont nécessaires. Quelques jours après l'accouplement, les 2 partenaires pondent des oeufs de 2 cm environ. Dans les meilleures conditions, l'incubation dure de 1 à 10 jours. Attention : A 18°C, l'achatine rentre en léthargie et à 15°C elle est en danger. L'exposition directe au soleil, la sécheresse et des températures trop basses peuvent rapidement lui etre fatale sources
Picture

Tu veux pas manger de Cuys (forme géante du Cochon d'Inde), mais des escargots oui ! Ton sujet est très atypique car tu es un des premiers membres du forum à chercher comment créer un élevage d'escargots chez soi. Ton projet est de devenir un éleveur professionnel et de vendre en grosses quantités tes escargots ? Ou est-ce juste une passion ?

Romuald Martin

J'aimerai à terme devenir un éleveur professionnel et avoir mon propre élevage d'escargots professionnel ! Je ne connais pas encore très bien ce métier ni les escargots mais avec une formation solide, j'aimerai vraiment que ce projet aboutisse !

Cédric

Petite question mais habites-tu en Bourgogne ? Car pour monter son élevage d'escargots, il me semble que l'AOC des escargots de Bourgogne est une bonne garantie. Pour le reste, ton projet n'a rien de farfelu et tu peux devenir héliciculteur professionnel d'ici quelques années. Après l'élevage des escargots a des règles qu'il faut respecter : législation sur le ramassage d’escargots, hibernation et activité journalière des escargots, maladies des escargots dans un élevage, élevage des escargots en parc en plein air, ...

Auteur du sujet

Romuald Martin
Activité: 11 Juin 2015
Ses animaux

Participants au sujet

Fiches race des autres animaux

Fiches race des autres animaux

Les fiches et standards de race des animaux : races de chien, races de chat, ...

Partager cette discussion

Mutuelle pour animaux

tarif des mutuelles animaux

Les forums de cette section