Loading...

Heterodon nasicus

photo Heterodon nasicus Reptiles

La serpent heterodon nasicus, ou couleuvre à nez retroussé, est une espèce vivant aux Etats Unis et au Mexique mais que l’on rencontre également dans certains endroits du Canada. C’est un serpent au corps trapu et de petite taille qui en fait un reptile idéal à adopter dans un logement où l’on manque de place. Il est aussi réputé pour être docile et facilement manipulable, il ne mord jamais mais bien qu’il possède du venin dans sa salive, celui-ci est inoffensif pour l’homme, car adapté à de petites proies.

 

Découvrez-en plus sur la couleuvre à nez retroussé en lisant cette fiche.

  • Bonne santé / robuste
  • Adapté à la vie en intérieur
  • Adapté à la vie en famille
  • Sociable avec les animaux
  • Facile à entretenir / toiletter
  • Intelligent
  • Joueur
  • Affectueux
  • Calme
  • Indépendant

Origines du Heterodon nasicus

 

De son nom vernaculaire de couleuvre à nez retroussé, l’heterodon nasicus est un serpent de la famille des dipsadidae. On rencontre cette espèce dans plusieurs régions des Amériques : au Canada, aux Etats-Unis où il est présent dans de nombreux états et au Mexique où il est très commun également. Le physique de ce serpent ressemble à celui d’une espèce venimeuse et dangereuse, pour autant, le venin de la couleuvre à nez retroussé est totalement inoffensif pour l’homme. C’est un serpent très populaire en captivité en raison de sa docilité.

 

Caractéristiques physiques

 

Poids et taille

Poids   : 250g environ

Taille   : de 40 cm à 50 cm pour le mâle et de 70 cm à 80 cm pour la femelle

 

Apparence générale

 

La robe de la couleuvre à nez retroussé est de couleur sable avec des tâches plus sombres qui tirent vers les nuances de brun sur le dessus de son corps. C’est un serpent court au corps trapu qui possède une petite tête ronde et un nez plutôt plat avec, au bout de sa tête, une petite écaille retroussée qui lui permet de creuser dans le sable pour chercher des proies. C’est de cette particularité qu’il tire son nom.

 

Reproduction

 

L’heterodon nasicus atteint sa majorité sexuelle a 2 ans mais il est préconisé d’attendre 3 ans pour faire reproduire sa femelle. La reproduction a lieu au printemps, après la période d’hibernation respectée. L’ovulation intervient peu après son réveil à au début de la belle saison et se caractérise par la mue. On peut alors lui présenter le mâle pendant 2 à 3 jours pour qu’ils s’accouplent. Etant un serpent ovipare, elle va développer des œufs et les pondra entre 40 et 70 jours après l’accouplement puis, une seconde ponte aura lieux environ 40 jours après la première. En tout, la ponte comprendre de 5 à une vingtaine d’œufs qu’il faudra faire ensuite incuber de 45 à 60 jours à une température de 26,5°C à 28,5°C.  A leurs naissances, les juvéniles mesures déjà une vingtaine de centimètres et il est d’ores et déjà possible de les sexer grâce à un dimorphisme sexuel très visible au niveau du cloaque qui est bien plus longue chez le mâle que la femelle.

 

Caractère du Heterodon nasicus

Caractère de l’animal

Le serpent Heterodon nasicus est un reptile diurne, c’est-à-dire plus actif durant la journée qu’à la nuit tombée. Dans son état naturel, il passe le plus claire de son temps caché derrière des obstacles et à l’affut de proies, c’est en effet un très bon chasseur.

 

Il est décrit comme un serpent docile lorsqu’on l’élève en captivité, facilement manipulable il est un choix de qualité lorsque l’on débute. Mais c’est aussi un serpent vivace et capable de faire le mort à la perfection. Pour se protéger d’un danger, le serpent à nez retroussé sur met sur le dos, gueule ouverte et reste totalement immobile pour simuler sa mort et faire fuir son prédateur qui n’a plus de raison de roder dans les parages. Une capacité étonnante puisqu’il se remet aussitôt dans cette position si on tente de le redresser.

 

Santé du Heterodon nasicus

Espérance de vie

L’espérance de vie de cette espèce est en moyenne de 15 ans. Dans certains cas, lorsqu’il évolue dans des conditions de vie optimales, il peut atteindre facilement la vingtaine voire 25 ans. Cela reste cependant peu fréquent.

 

Problèmes de santé fréquents

 

Elever un serpent en captivité peut l’exposer à des problèmes de santé si l’on ne respecte pas les règles d’hygiène élémentaires. Un substrat recouvert d’excréments est un paradis pour les bactéries et peut entacher la vie du reptile si on ne les retire pas. De même, les parasites peuvent venir s’installer dans votre terrarium et le contaminer entièrement. En nettoyant et désinfectant régulièrement le bac, ce problème est amoindri.

 

Entretien du Heterodon nasicus

Mode de vie

 

Etant un serpent qui aime fouiller le sol et se cacher, il est impératif de recréer un environnement similaire à son état naturel. Pour un adulte, le terrarium doit mesurer au minimum 60x40x40cm et recouvert d’un substrat de bois de hêtre, lin ou encore du lino si l’on préfère choisir un matériau facile à nettoyer. La couche de substrat doit être assez épaisse pour lui permettre de creuser. En guise de décorations et de cachettes, un grand choix s’offre à vous et pour un prix moindre : pot en terre cuite, écorces d’arbre, noix de coco… L’idéal est d’offrir deux types de cachettes ainsi que des branches pour lui offrir la possibilité de prendre de la hauteur. Les juvéniles sont généralement friands de branches sur lesquelles grimper. Un peu de végétation offre une décoration très esthétique et fait également office de cachette pour la couleuvre.

 

Le terrarium de l’heterodon nasicus doit être chauffé à l’aide d’un tapis chauffant ou un câble à une température de 28°C à 30°C pour le point le plus chaud et 20°C à 24°C pour le point froid.

 

Quant aux juvéniles, ils seront élevés dans des boîtes de 20x10x15 jusqu’à leurs 30 cm. Il faudra adapter la boîte à leur croissance jusqu’à ce qu’ils soient adultes et puissent rejoindre un terrarium. Il est préférable de choisir une boîte dont la taille est pile-poil adaptée au serpent pour qu’il se sente en sécurité plutôt qu’une grande boîte où il se sentirait stressé.

 

Alimentation

 

Dans la nature, le serpent à nez retroussé se nourrit principale de crapauds et grenouilles qu’il affectionne tout particulièrement ainsi que de proies telles que des petits oiseaux et lézards s’il en a l’occasion. Il est également tout à fait capable de se nourrir de proies déjà mortes. En captivité, on va adapter la nourriture en fonction de son âge et de sa taille. Lorsqu’il est juvénile, on va lui offrir des petites proies telles que des souriceaux et à raison d’une fois par jour. Au fur et à mesure de sa croissance, on va pouvoir augmenter la taille des proies pour lui donner de petits rongeurs une fois par semaine voire toutes les deux semaines, cela dépend de l’individu. On peut donner la proie vivante ou bien encore congelée. Il apprécie également le poisson qu’on peut lui donner de manière ponctuelle et pour stimuler sa faim.

Expérience et avis des maîtres sur le Heterodon nasicus

'':
fondu
glisser
Note: