Loading...

Dragon d'eau

photo Dragon d'eau Reptiles

photo Dragon d'eau Reptiles

Le Dragon d'eau est un lézard vert réputé dans les foyers de passionnés de reptiles. Sa docilité en fait un lézard de compagnie très apprécié.

  • Bonne santé / robuste
  • Adapté à la vie en intérieur
  • Adapté à la vie en famille
  • Sociable avec les animaux
  • Facile à entretenir / toiletter
  • Intelligent
  • Joueur
  • Affectueux
  • Calme
  • Indépendant

Origines du Dragon d’Eau

 

Le Dragon d’Eau (nom scientifique Physignathus Cocincinus) est un lézard appartenant à la famille des Agamidés, à ne pas confondre avec le Agame Aquatique, son cousin australien. On lui donne notamment le nom de Dragon d’Eau Chinois, en relation avec sa zone d’habitat.

 

Ce lézard diurne vit essentiellement dans les forêts au climat chaud et humide en Thaïlande, au Vietnam ou encore au Cambodge. Mais on le rencontre également dans le sud de la Chine. Cette espèce arboricole peuple donc le Sud Est de l’Asie et plus précisément les zones chaudes à proximité des plans d’eau.

 

Du fait de sa tendance à être facilement manipulable, il est populaire parmi les lézards domestiques qui sont des NAC de plus en plus prisés de nos foyers.

 

Caractéristiques physiques 

 

Poids et taille

 

Poids  : entre 650 et 750g pour les femelles et environ 1k pour les mâles, plus massifs

 

 

Taille  : de 65 cm à 90 cm, voire jusqu’à 100 cm pour les plus grands gabarits, dont 2/3 étant leur queue

 

Apparence générale

 

Le Dragon d’Eau est un reptile à la couleur verte voire vert olive, les juvéniles possèdent un vert beaucoup plus vif que les spécimens adultes, et sa gorge est teintée de blanc. Les plus jeunes possèdent des bandes blanches sur le dos mais celles-ci disparaissent en grandissant. Sa queue, qui représente deux tiers de sa taille, est rayée de noir et de blanc.

 

Sa tête est large, une crête commence dès sa nuque pour continuer tout le long de son dos. Cette rangé d’épines dorsales est davantage imposante chez les mâles que chez les femelles chez qui elle est moins développée, certaines n’en possèdent pas du tout.

 

Ses yeux sont oranges, le Dragon possède également la trace d’un œil pariétal sur le dessus du crâne qui est une zone de régulation thermique.

 

Reproduction

 

Le rituel pré-accouplement commence par une parade du mâle qui tente de séduire la femelle en hochant la tête et aplatissant ses flancs. Si la femelle se montre favorable les deux vont commencer à se courir après jusqu’au moment de l’accouplement.

 

Avant de pondre ses œufs la femelle va préparer le terrain en creusant un nid, il est conseillé de laisser plusieurs zones de pontes différentes à la femelle. En moyenne une dizaine d’œufs sont pondus. L’incubation des œufs du Dragon d’eau est de 65 à 70 jours sous une température comprise en 24°C et 32°C.

 

Bien qu’il soit possible de distinguer le mâle de la femelle grâce à sa crête et sa taille, cela n’est pas une valeur sûre. Il est compliquer de sexer un Dragon d’eau avant ces 6 mois voire 1 an, notamment en cas de cohabitation d’individus où la domination inter-espèce joue un rôle sur le dimorphisme sexuel. En effet, le rapport dominé-dominant joue un rôle sur les caractéristiques physique du reptile, une femelle dominante adopterait ainsi des caractéristiques similaires à un mâle, et inversement.

 

Caractère du Dragon d’Eau

 

Ce lézard est du genre sociable bien que facilement stressé.

 

Le Dragon d’eau est un reptile manipulable, mais attention à ne pas le manipuler trop souvent au risque de le stresser. Il faut ainsi trouver un juste milieu entre trop et pas assez de manière à ce qu’il reste quand même docile. Les habituer à être manipuler rend plus facile et moins angoissantes les visites chez le vétérinaire.

 

Santé du Dragon d’Eau

 

Espérance de vie

 

Le Dragon d’eau peut vivre en captivité entre 10 et 12 ans et peut atteindre 15 ans dans des conditions de vie optimales.

 

Problèmes de santé fréquents

 

La constipation touche fréquemment cette espèce, elle est due à l’ingestion de cailloux, de sable, d’écorces de branches et tout autre corps étranger. Elle entraîne chez l’animal une léthargie et un refus de nourriture. A l’inverse, la diarrhée est également commune chez le Dragon d’eau.

 

La Dysecdysis touche tous les agamidés et constitue des désordres de mue chez le lézard. Elle se manifeste notamment si la température du terrarium n’est pas suffisante et empêche la vieille peau de tomber correctement. Les bouts de peaux ne se détachent pas du corps et peuvent venir comprimer les membres ou les doigts du reptile et empêcher la circulation sanguine. Il s’agit alors d’intervenir avec un bain tiède pour aider la peau à se détacher

 

Il n’est pas rare de voir des parasites pulluler en captivité. Ceux-ci sont facilement trouvables sur la tête ou dans les plis : ce sont des petits points rouges ou noirs.

 

Gardez à l’esprit qu’il est important de rendre visite à votre vétérinaire dès que vous constatez quelque chose d’anormal chez votre Dragon d’eau pour limiter toute aggravation.

 

Entretien du Dragon d’Eau

 

Mode de vie

 

Lézard diurne et arboricole, le Dragon d’eau vit dans des zones chaudes et humides, généralement à proximité d’un point d’eau. Son terrarium doit ainsi répondre à ses besoins et recréer son environnement naturel ;

 

Le terrarium du Dragon d’eau doit être suffisamment grand pour l’aménager. Il est conseillé de privilégier la hauteur pour recréer un espace arboricole adéquat, soit idéalement une hauteur de 1m60 voire 2m pour une largeur d’1m. Mais il est tout à fait possible de choisir un terrarium en largeur. Vous remarquerez donc qu’adopter un Dragon d’eau demande d’avoir suffisamment de place pour installer son habitat.

 

Il faudra penser à installer un espace d’eau, selon si le terrarium est en longueur ou en largeur l’aménagement sera différent. Soit on peut choisir de créer un aqua-terrarium en immergent tout le bas du terrarium soit en plaçant un bac sur le sol. L’humidité doit être maintenue à 80% et des pulvérisations manuelles doivent être faîtes quotidiennement.

 

La température de l’habitat doit pouvoir proposer une zone chaude (35-40°C) et une zone froide (25-27°C). La chaleur doit être apportée par des lampes chauffantes, ainsi le point chaud sera la zone la plus lumineuse et sera associée au soleil. Le gradient thermique se fera grâce aux plantes qui réduiront la luminosité selon les zones ;  

 

La décoration du terrarium se fera avec un maximum de branchages et de plantes pour recréer un environnement arboricole.

 

Alimentation

 

Il n’est pas compliqué de nourrir un Dragon d’eau, il a d’ailleurs tendance à être touché par l’obésité si on ne fait pas attention à ce qu’on lui donne. Il faudra ainsi veiller à varier son alimentation.

 

De manière général on pourra lui donner des insectes (grillons, sauterelles, criquets, vers des farines, etc), des fruits et légumes à hauteur de 15% maximum de sa ration, mais également des grenouilles, oisillons et petits mammifères.

Expérience et avis des maîtres sur le Dragon d'eau

Les Dragon d'eau inscrits sur AniPassion

'':
fondu
glisser
Note: