Loading...

calopsitte

photo calopsitte Oiseaux

photo calopsitte Oiseaux photo calopsitte Oiseaux

Le calopsitte est un animal qui vit en groupe d’environ 50 individus à l'état sauvage. Il s’agit de la seule espèce du genre Nymphicus. Elle est beaucoup moins connue que la perruche ondulée. À l’état naturel, le plumage de la Calpositte varie du gris anthracite foncé jusqu’au noir avec des taches blanches au bord des ailes. 
Chez les mâles, la huppe et la tête sont jaunes.

  • Bonne santé / robuste
  • Adapté à la vie en intérieur
  • Adapté à la vie en famille
  • Sociable avec les animaux
  • Facile à entretenir / toiletter
  • Intelligent
  • Joueur
  • Affectueux
  • Calme
  • Indépendant

Origines de la Calopsitte

 

La calopsitte, aussi appelée Nymphicus hollandicus ou cockatiels, est une perruche originaire du continent australien. À l’état naturel, on la trouve à divers endroits perchés, en groupe d’environ 50 individus, sur les arbres, à l’exception des bandes côtières trop humides à son goût.
 
En fait, il s’agit de la seule espèce du genre Nymphicus.

Elle est beaucoup moins connue que la perruche ondulée, mais après de nombreuses mutations, on peut trouver des variétés très intéressantes en animalerie. Bien que très attachant, la popularité du cockatiel a été bien plus tardive que celle de la plupart des autres races, sans doute à cause de sa tendance à être très bruyante.

 

Caractéristiques physiques

 

Poids et taille

Poids  : 80 à 90 g (femelles), 90 à 110 g (mâles)

Taille  : 30 à 35 cm de long pour les mâles et les femelles, avec une tolérance de 1 cm en plus ou en moins

 

Plumage

À l’état naturel, le plumage de la Calopsitte varie du gris anthracite foncé jusqu’au noir avec des taches blanches au bord des ailes. 
Chez les mâles, la huppe et la tête sont jaunes. Cette dernière est ornée de taches rouges au niveau des joues.
 Chez les femelles, il n’y a pas de masque jaune, mais des stries sous la queue ainsi que des points jaunes sous les ailes.
Lorsqu’ils sont en bas âge, le plumage des jeunes Calopsitte est semblable à celui des femelles.

 

Apparence générale

Cet oiseau, aussi grand qu’un pigeon, a une forte ressemblance avec le cacatoès, mais il s’en différencie de par sa morphologie. Son corps est bien plus fuselé et sa queue est longue et effilée. Malgré sa petite taille, il s’agit bien d’une espèce de perroquet.

Ces petits perroquets se distinguent des autres à l’aide de leur huppe érectile (petite crête composée de longues plumes sur la tête) qu’il hérisse ou aplatie en fonction de ses états d’âme.

 

Caractère de la Calopsitte

 

Caractère de l’animal

Naturellement enjouée et affectueuse, la Calopsitte est également une talentueuse siffleuse qui pourra même apprendre à dire quelques mots. Bien que calme en apparence, elle peut régulièrement être sujette à des accès de gaieté et vous offrir un véritable numéro comique et charmant. Très sociable, elle n’a aucune difficulté à s’entendre avec d’autres congénères dont la compagnie est essentielle à son bien-être. 


Ces petits perroquets sont dotés d’une grande intelligence émotionnelle qui leur permet facilement de se faire comprendre. Ne soyez pas surpris de voir votre cockatiel réclamer une caresse en baissant la tête ou vous faire une véritable déclaration au travers d’une mélodie qu’il sifflera au creux de vos oreilles, en y mettant tout son cœur. 
Vous l’aurez compris, il s’agit d’un oiseau domestique facile à apprivoiser.

 

Santé de la Calopsitte

 

Espérance de vie

L’espérance de vie de la Calopsitte varie en moyenne entre 15 et 20 ans. Lorsqu’elle évolue dans un environnement de très bonne qualité, elle peut même parfois vivre jusqu’à 30 ans.

 

Problèmes de santé fréquents

La Calopsitte est un grand oiseau très robuste, qui lorsqu’elle vit dans un environnement adapté à ses besoins, ne tombe que très rarement malade. Cependant, pour éviter la candidose et les infections par nématodes, il est recommandé de mettre en place une visite annuelle chez le vétérinaire.

Alors que la plupart des espèces de perroquets sont enclines à développer des troubles du comportement, la Calopsitte semble être à l’abri de ce véritable fléau.

Enfin, ses pattes et ses poumons sont très sensibles et pour éviter qu’elle n’attrape une Acariose, il faudra nettoyer rigoureusement sa cage. Lorsque cette pathologie n’est pas correctement traitée, elle peut entraîner la mort de l’animal.

 

Entretien de la Calopsitte

 

Mode de vie

Dans l’idéal, la Calopsitte doit vivre, lorsqu’elle est en captivité, dans une grande cage à perruche rectangulaire adossée à un mur dans une pièce vivante bien isolée, lumineuse et à l’écart des courants d’air (la température idéale se situe entre 20° et 25 °C).

Comme pour la plupart des oiseaux, il est conseillé d’éviter un bureau ou une chambre, à moins d’y passer beaucoup de temps. En effet, cet oiseau est très curieux et il aime voir ce qui se passe dans sa famille. 
Si cela est possible, dressez-la dès son plus jeune âge à se promener sur votre épaule comme un cacatoès ou sur le sol, tout en lui apprenant à respecter votre intérieur.

 

Soins et toilettages

La taille des griffes est nécessaire à raison de deux à quatre fois par an, compte tenu du fait que l’oiseau n’a pas la possibilité de les user comme il pourrait le faire dans la nature.

De plus, la taille du bec est également conseillée chez certains spécimens. Comme il s’agit d’une intervention complexe, n’hésitez pas à demander les conseils d’un vétérinaire ou d’une personne expérimentée avant de réaliser cette opération.

Enfin, si vous ne laissez pas votre oiseau voler, il faudra également procéder à la taille de ses plumes.

Expérience et avis des maîtres sur le calopsitte

'':
fondu
glisser
Note: