Loading...

Boaedon Fuliginosus

photo Boaedon Fuliginosus Reptiles

Boaedon (Lamprophis) Fuliginosus est une couleuvre peu réputée en captivité mais qui demeure un reptile pourtant très facile à maintenir et intéressant à observer. De nature très pacifique, et de son autre nom serpent des maisons, il ne se montre jamais agressif et accepte la manipulation.

 

Découvrez-en plus sur le serpent Boaedon Fuliginosus en lisant cette fiche.

  • Bonne santé / robuste
  • Adapté à la vie en intérieur
  • Adapté à la vie en famille
  • Sociable avec les animaux
  • Facile à entretenir / toiletter
  • Intelligent
  • Joueur
  • Affectueux
  • Calme
  • Indépendant

Origines du Boaedon (Lamprophis) Fuliginosus

 

Le Boaedon (Lamprophis) Fuliginous, aussi appelé serpent brun des maisons, fait partie de la famille des Lamprophiidae. Longtemps classé dans le genre Lamprophis avec d’être dans celui des Boaedon, il a gardé cette dénomination c’est pourquoi il peut être présenté sous ce nom également. On rencontre cette petite couleuvre dans le sud de l’Arabie et sur le continent Africain mis à part l’Afrique du sud et quelques pays du Nord, notamment l’Algérie, l’Egypte et la Tunisie. Il peuple autant des savanes que des forets légèrement boisés, mais aussi les fermes –lui ayant ainsi conféré son surnom de serpent des maisons. Certains spécimens peuvent vivre jusqu’à 2400m d’altitude.

 

Caractéristiques physiques

 

Poids et taille

Poids   : poids qui varie selon sa taille de 150g à 220g

Taille   : de 60 cm à 120 cm

 

Apparence générale

Le serpent des maisons possède un corps plutôt mince et une tête aplatie. En général, l’espèce est de couleur marron foncée, mais selon les régions, on peut en trouver des noirs, bruns rougeâtre ou olive. De façon plus rare, certains spécimens peuvent être orange. Cette couleuvre se reconnait facilement grâce à ses deux traits de couleur claire visible de chaque côté du dessus de sa tête qui se rejoignent légèrement au niveau du nez, formant ainsi une sorte de V. Les écailles sur son corps sont petites et serrées tandis que celle sur sa tête sont plus grosses et ressemblent à des plaques.

 

Reproduction

 

C’est à partir de 2 ans que cette espèce atteint sa majorité sexuelle. Les femelles Fuliginosus sont ovipares, ce qui signifie qu’elles pondent des œufs qui vont devoir être incubés avant d’éclore. La période d’hibernation n’est pas nécessaire à la reproduction, mais tout de même conseillée pour accroître les chances de déclencher la reproduction. D’une durée de 2 mois, la période d’hibernation commence en décembre après une réduction progressive de l’alimentation et dure jusqu’à mi-février. La température à respecter pour cette période est de 12°C à 15°C, et doit être augmentée petit à petit à partir de la fin de l’hibernation pour réveiller le serpent. Deux semaines après leur réveil, le futur couple est prêt à se rencontrer pour une durée d’une quinzaine de jours voire 3 semaines. Durant cette période, plusieurs accouplements peuvent avoir lieu, et la femelle pondra des œufs environ 60 jours dans une zone humide que vous aurez pris le soin d’installer dans son aquarium. Etant capable de garder le sperme du mâle dans son corps, plusieurs pontes peuvent avoir lieu (jusqu’à 10/an) et donnent de 5 à 20 œufs. Le serpent des maisons est donc une espèce qui se reproduit rapidement, une caractéristique qui demande à un éleveur d’être en mesure d’accueillir les futurs juvéniles.

 

Après la ponte, les œufs incubent pendant deux mois et jusqu’à 70 jours sous une température de 28°C. A la naissance des juvéniles, chacun doit être placé dans une boîte en plastique recouverte de papier absorbant. La taille de cette dernière doit être tout juste adaptée à la taille du bébé. Le premier repas, très important, doit être donné au plus tôt dès la naissance et, au maximum, pendant la première période de mue qui a lieu au bout d’une semaine de vie.

 

Caractère du Boaedon (Lamprophis) Fuliginosus

Caractère de l’animal

Lamprophis Fuliginosus est un serpent au caractère relativement calme et pacifique. C’est d’ailleurs un très bon sujet lorsqu’on débute avec les serpents. Loin d’être agressive, c’est une couleuvre qui accepte les manipulations bien que celles-ci doivent rester ponctuelles. Les morsures peuvent être douloureuses mais totalement inoffensives, il est d’ailleurs très rare que le serpent des maisons en vienne à mordre.

 

Santé du Boaedon (Lamprophis) Fuliginosus

Espérance de vie

En général, le serpent Lamprophis Fuliginosus a une durée de vie de 15 ans.

 

Problèmes de santé fréquents

Cette couleuvre étant facile à maintenir, elle ne demande pas de soin particulier et ne connait pas de problème de santé fréquent. Comme pour d’autres serpents en captivité, il faut néanmoins veiller à ce que les mues se passent bien ; un manque d’humidité peut empêcher la peau de se décoller et il faudra alors intervenir. De même, les femelles peuvent être touchées par la rétention d’œuf et la gestation doit être à surveiller. Il est d’ailleurs conseillé de limiter au maximum les reproductions pour ne pas l’épuiser en raison des nombreuses pontes annuelles.

 

Entretien du Boaedon (Lamprophis) Fuliginosus

Mode de vie

Le Fuliginosus est un serpent nocturne très facile à élever en captivité. Le terrarium idéal pour cette espèce mesure 80*40*40 mais peut être plus grand si vous souhaitez soigner sa décoration. Au moins deux cachettes doivent être placées, l’une au point chaud et l’autre au point froid, mais il est possible d’en disposer plusieurs. C’est un élément important pour permettre au reptile de s’isoler, sans cachette le serpent pourrait souffrir d’un stress intense. Quant au substrat, de gros copeaux de bois sont tout à fait adaptés et forment une jolie décoration, mais on peut aussi opter pour des copeaux de chanvre. N’hésitez pas à garnir le terrarium de roches, écorces, branches ou même des plantes pour le côté esthétique mais également pour offrir à votre serpent un habitat proche de celui dont il a l’habitude. La présence de pierre lui permet notamment de pouvoir s’y frotter en période de mue.

 

Le terrarium doit être maintenu à une température de 28°C à 30°C le jour et à 32°C voire 32°C pour le point le plus chaud. La nuit, on peut faire chuter les températures à 22°C ou 24°C environ. L’humidité doit être de 60% et il ne faudra pas oublier de placer un bol d’eau dans la zone la plus chaude du terrarium. Pour maintenir le taux d’humidité, on peut vaporiser de l’eau de temps en temps.

 

Alimentation

Des rongeurs de taille adaptée au gabarit du serpent constitueront ses repas. Le serpent des maisons n’est pas difficile à nourrie il est rare qu’il refuse une proie. Mort ou vivant, il acceptera les deux. La fréquence des repas est de 7 à 10 jours pour les adultes et tous les 5 jours pour les juvéniles.

Expérience et avis des maîtres sur le Boaedon Fuliginosus

'':
fondu
glisser
Note: